1 Samuel 27:1-12

1 Samuel 27:1-12

David se réfugie chez Akish, roi de Gath

27 Et David dit dans son cœur : Maintenant, je périrai un jour par la main de Saül. Il n'y a rien de bon pour moi que de me sauver en hâte dans le pays des Philistins, et Saül renoncera à me rechercher encore dans tout le territoire d'Israël, et j'échapperai à sa main.

2 Et David se leva et passa, lui et les 600 hommes qui étaient avec lui, vers Akish, fils de Maoc, roi de Gath.

3 Et David habita avec Akish à Gath, lui et ses hommes, chacun avec sa famille1, David et ses 2 femmes, Akhinoam la Jizreélite et Abigaïl la Carmélite, femme de Nabal.
1 littéralement : maison.

4 Et l'on rapporta à Saül que David s'était enfui à Gath et il cessa de le rechercher.1
1 date : 1057 av. J.-C.

5 Et David dit à Akish : Je te prie, si j'ai trouvé grâce à tes yeux, qu'on me donne un lieu dans l'une des villes de la campagne et j'habiterai là. Car pourquoi ton serviteur habiterait-il dans la ville royale avec toi ?

6 Et en ce jour-là, Akish lui donna Tsiklag. C'est pourquoi Tsiklag appartient aux rois de Juda jusqu'à ce jour.

7 Et le nombre de jours où David habita dans la campagne des Philistins fut d'un an et 4 mois.

8 Et David et ses hommes montèrent et firent des incursions chez les Gueshuriens, et les Guirziens, et les Amalékites. Car ces [nations], dès les temps anciens, habitaient le pays, en allant vers Shur et jusqu'au pays d'Égypte.

9 Et David frappa le pays. Et il ne laissait vivre ni homme ni femme, et il prenait le petit bétail, et le gros bétail, et les ânes, et les chameaux, et les vêtements. Et il s'en retournait et allait chez Akish.

10 Et Akish disait : N'avez-vous pas fait d'incursion aujourd'hui ? Et David disait : Vers le Néguev1 de Juda, et vers le Néguev des Jerakhmeélites, et vers le Néguev des Kéniens.
1 Néguev : nom de la contrée située au sud de Juda, vers le désert.

11 Et David ne laissait vivre ni homme ni femme pour les ramener à Gath, de peur, disait-il, qu'ils ne rapportent quelque chose contre nous, en disant : Ainsi a fait David. Et telle fut sa coutume pendant tous les jours où il habita dans la campagne des Philistins.

12 Et Akish crut David et il disait : Il s'est mis en mauvaise odeur auprès de son peuple, auprès d'Israël, et il sera mon serviteur pour toujours.

Une première visite de David à Gath chez Akish avait tourné à sa complète confusion (ch. 21 v. 10 à 15 1s 21.10-15). Et malgré cela il y retourne à présent par crainte de Saül. Nous ne reconnaissons plus celui qui, au chapitre précédent, descendait sans peur au milieu même du camp de son adversaire, pour prendre la lance à son chevet. Et nous reconnaissons encore moins le vainqueur de Goliath en celui qui va chercher refuge auprès des Philistins. Hélas, est-ce que cela n'arrive pas souvent qu'on ne puisse plus nous reconnaître comme disciples de Jésus? Avec Son secours, nous avions peut-être remporté quelque victoire. Nous avions, comme David, montré de la confiance en Dieu, de la fermeté dans notre témoignage devant les hommes. On avait pu voir en nous quelques traits de la grâce. Puis, d'un moment à l'autre, plus rien ne parait subsister. Nous nous retrouvons du côté du monde, ayant partie liée avec les ennemis du Seigneur.

Oui, David à Gath a oublié la défaite du Philistin. Chers amis, n'oublions jamais la croix! Comme une barrière, elle nous sépare du monde qui a crucifié Jésus (lire Galates 6:14 gl 6.14).