1 Samuel 24:1-23

1 Samuel 24:1-23

David épargne Saül dans la caverne d'En-Guédi

24 Et David monta de là et habita dans les lieux fortifiés d'En-Guédi.

2 Et il arriva, quand Saül fut revenu de la poursuite des Philistins, qu'on lui fit ce rapport, en disant : Voici, David est au désert d'En-Guédi.

3 Et Saül prit 3 000 hommes d'élite de tout Israël, et il s'en alla pour chercher David et ses hommes sur les Rochers des Bouquetins.

4 Et il arriva aux parcs du petit bétail, sur le chemin. Et là il y avait une caverne et Saül y entra pour se couvrir les pieds. Et David et ses hommes étaient assis au fond de la caverne.

5 Et les hommes de David lui dirent : Voici le jour dont l'Éternel t'a dit : Voici, je livre ton ennemi entre tes mains et tu lui feras comme il sera bon à tes yeux. Et David se leva et coupa secrètement le pan de la robe de Saül.

6 Et il arriva, après cela, que le cœur de David le reprit de ce qu'il avait coupé le pan [de la robe] de Saül.

7 Et il dit à ses hommes : Loin de moi, par l'Éternel, que je fasse une telle chose à mon seigneur, à l'oint de l'Éternel, que d'étendre ma main sur lui, car il est l'oint de l'Éternel.

8 Et David retint1 ses hommes par ces paroles, et il ne leur permit pas de se jeter2 sur Saül. Et Saül se leva de la caverne et alla son chemin.
1 ou : reprit. 2 littéralement : se lever.

9 Et après cela, David se leva, et sortit de la caverne, et cria derrière Saül, en disant : Ô roi mon seigneur ! Et Saül regarda derrière lui, et David s'inclina le visage contre terre et se prosterna.

10 Et David dit à Saül : Pourquoi écouterais-tu les paroles des hommes qui disent : Voici, David cherche à te faire du mal ?

11 Voici, tes yeux ont vu en ce jour que l'Éternel t'a livré aujourd'hui entre mes mains, dans la caverne. Et on m'a dit de te tuer, mais j'ai eu pitié de toi et j'ai dit : Je n'étendrai pas ma main sur mon seigneur, car il est l'oint de l'Éternel.

12 Et regarde, mon père, regarde le pan de ta robe dans ma main ! Car, puisque j'ai coupé le pan de ta robe et ne t'ai pas tué, reconnais et vois qu'il n'y a pas de mal dans ma main ni de transgression, et que je n'ai pas péché contre toi. Mais toi, tu fais la chasse à mon âme pour la prendre.

13 L'Éternel jugera entre moi et toi, et l'Éternel me vengera de toi, mais ma main ne sera pas sur toi.

14 Comme dit le proverbe des anciens : Des méchants vient la méchanceté ! Mais ma main ne sera pas sur toi.

15 Après qui est sorti le roi d'Israël ? Qui poursuis-tu ? Un chien mort, une puce !

16 Et l'Éternel sera juge, et il jugera entre moi et toi. Et il verra, et plaidera ma cause, et me fera droit [en me délivrant] de tes mains.

17 Et il arriva, lorsque David eut achevé de dire ces paroles à Saül, que Saül dit : Est-ce là ta voix, mon fils David ? Et Saül éleva sa voix et pleura.

18 Et il dit à David : Tu es plus juste que moi, car toi, tu m'as rendu le bien, et moi, je t'ai rendu le mal.

19 Et tu as montré aujourd'hui que tu agissais en bien envers moi, puisque l'Éternel m'avait livré entre tes mains et que tu ne m'as pas tué.

20 Et en effet, si un homme a trouvé son ennemi, le laissera-t-il poursuivre tranquillement son chemin ? Que l'Éternel te fasse1 du bien, en récompense de ce que tu as fait aujourd'hui à mon égard !
1 ou : L'Éternel te fera.

21 Et maintenant, voici, je sais que tu régneras certainement et que le royaume d'Israël sera établi entre tes mains.

22 Et maintenant, jure-moi par l'Éternel que tu ne retrancheras pas ma descendance après moi et que tu n'ôteras1 pas mon nom de la maison de mon père.
1 littéralement : ne détruiras.

23 Et David le jura à Saül. Et Saül s'en alla dans sa maison, et David et ses hommes montèrent au lieu fortifié.

David et ses compagnons ont trouvé abri dans d'autres cavernes: les lieux forts d'En-Guédi. Hébreux 11:38 nous parle de ces hommes de foi «desquels le monde n'était pas digne, errant dans les déserts et les montagnes, et les cavernes et les trous de la terre». Or voilà Saül, respirant encore la menace et le meurtre (comme son homonyme en Actes 9:1 ac 9.1-2) qui, tout en poursuivant David, pénètre fortuitement dans la caverne où celui-ci se tient caché. C'est la main de Dieu, estiment aussitôt ses jeunes hommes: L'Éternel te fournit une occasion d'en finir avec ton ennemi et de prendre sa place sur le trône. Mais David ne le fera pas. Il honore «l'oint de l'Éternel» malgré sa méchanceté (1 Pierre 2:17 1p 2.17).

Il met aussi en pratique l’exhortation de Rom. 12:19 rm 12.14-21: «Ne vous vengez pas vous-mêmes, bien-aimés…». Parlant peut-être de cette expérience, David dira: «j'ai délivré celui qui m'assaillait sans raison» (Ps. 7:5 ps 7.4-6). Sa noblesse et sa douceur nous font bien sûr penser à Celui qui ne s’est pas vengé de ses ennemis, mais au contraire priait pour eux: «Père, pardonne-leur…» (Luc 23:34 lc 23.32-35).

Confus (voir Psaume 35:4 ps 35.4), humilié en apparence, Saül doit reconnaître les droits de David au royaume d'Israël. Les ennemis de Christ eux-mêmes devront confesser qu'il est «Seigneur à la gloire de Dieu le Père» (Philippiens 2:11 ph 2.9-11; voir aussi Ésaïe 49:7 es 49.7).