1 Samuel 23:14-28

1 Samuel 23:14-28

David dans le désert de Ziph

14 Et David habita dans le désert, dans des lieux fortifiés, et il habita dans la montagne, dans le désert de Ziph. Et Saül le recherchait tous les jours, mais Dieu ne le livra pas entre ses mains.

15 Et David vit que Saül était sorti pour attenter à1 sa vie. Et David [se tenait] dans le désert de Ziph, dans une forêt2.
1 littéralement : chercher. 2 ou : à Horsha.

16 Et Jonathan fils de Saül se leva, et alla vers David dans la forêt1, et fortifia sa main en Dieu.
1 ou : à Horsha.

17 Et il lui dit : Ne crains pas, car la main de Saül mon père ne te trouvera pas. Et toi, tu régneras sur Israël et moi, je serai ton second. Et Saül mon père le sait aussi.

18 Et ils firent tous les deux une alliance devant l'Éternel. Et David habita dans la forêt1, mais Jonathan s'en alla dans sa maison.
1 ou : à Horsha.

19 Et les Ziphiens montèrent vers Saül, à Guibha, en disant : David ne se tient-il pas caché parmi nous, dans les lieux fortifiés, dans la forêt1, sur la colline de Hakila, qui est au sud de Jeshimon2 ?
1 ou : à Horsha. 2 ou : au sud du désert.

20 Et maintenant, ô roi, puisque tout le désir de ton âme est de descendre, descends et ce sera à nous de le livrer entre les mains du roi.

21 Et Saül dit : Soyez bénis de la part de l'Éternel, car vous avez eu pitié de moi !

22 Allez, je vous prie, assurez-vous encore, et explorez, et voyez le lieu où est son pied, [et] qui l'y a vu, car on m'a dit qu'il est très rusé.

23 Et voyez, et explorez toutes les cachettes où il se cache, et revenez vers moi avec quelque chose de certain, et j'irai avec vous. Et il arrivera, s'il est dans le pays, que je le chercherai soigneusement parmi tous les milliers de Juda.

David dans le désert de Maon

24 Et ils se levèrent et s'en allèrent à Ziph, précédant Saül. Mais David et ses hommes étaient dans le désert de Maon, dans la plaine1, au sud de Jeshimon2.
1 hébreu : l'Araba. 2 ou : au sud du désert.

25 Et Saül et ses hommes allèrent à sa recherche. Et on le rapporta à David, et il descendit le Rocher, et habita dans le désert de Maon. Et Saül l'apprit et il poursuivit David au désert de Maon.

26 Et Saül allait de ce côté de la montagne, et David et ses hommes de l'autre côté de la montagne. Et David fuyait en hâte pour échapper à Saül, et Saül et ses hommes cherchaient à encercler David et ses hommes pour se saisir d'eux.

27 Et un messager vint à Saül, en disant : Hâte-toi et viens, car les Philistins se sont jetés sur le pays.

28 Et Saül cessa de poursuivre David et il marcha à la rencontre des Philistins. C'est pourquoi on a appelé ce lieu-là Séla-Hammakhlekoth1.
1 Séla-Hammakhlekoth : rocher de la séparation.

Aveuglé et endurci, Saül avait osé dire de David au verset 7: «Dieu l'a rejeté et livré entre mes mains». Le verset 14, non sans ironie, rétablit la vérité: «Dieu ne le livra pas entre ses mains» (comp. Ps. 37:32, 33 ps 37.29-33). Et pourtant le «bien-aimé», le roi «selon le cœur de Dieu», doit connaître l'amertume et l'injustice de sa situation en marge de la société. Il faut qu'il fasse l'expérience de toute la méchanceté humaine s'exerçant contre lui: haine, jalousie, ingratitude et jusqu'à la trahison. Ces Ziphiens ne nous font-ils pas penser à Judas vendant son Maître? Oui Jésus, le Roi rejeté, a connu plus encore que David ce débordement de mal à son égard, cette «opposition de la part des pécheurs contre lui-même» (Hébreux 12:3 hb 12.1-3). Son cœur, infiniment sensible, en a souffert de la manière la plus profonde.

Ce que David a éprouvé alors, nous pouvons le comprendre par certains psaumes composés dans ce désert de Juda (Psaume 54 ps 54.1-9; 63 ... ps 63.1-12). La visite de Jonathan l'encourage et porte sa pensée vers l'avenir. Mais l'ami fidèle lui-même «s'en alla dans sa maison» (comparer Jean 7:53 j 7.45-53), tandis que David, image d'un plus grand que lui continue, avec ceux qui ont tout abandonné pour le suivre, son chemin de rejection.