1 Samuel 22:11-23

1 Samuel 22:11-23

11 Et le roi envoya appeler Akhimélec le sacrificateur, fils d'Akhitub, et toute la maison de son père, les sacrificateurs qui étaient à Nob. Et ils allèrent tous vers le roi.

12 Et Saül dit : Écoute, je te prie, fils d'Akhitub. Et il dit : Me voici, mon seigneur !

13 Et Saül lui dit : Pourquoi avez-vous conspiré contre moi, toi et le fils d'Isaï, en ce que tu lui as donné du pain et une épée, et que tu as interrogé Dieu pour lui, afin qu'il se dresse1 contre moi pour me tendre une embuscade, comme [il le fait] aujourd'hui ?
1 littéralement : se lève.

14 Et Akhimélec répondit au roi et dit : Et qui, parmi tous tes serviteurs, est comme David, fidèle, et gendre du roi, et ayant accès à tes audiences privées, et honoré dans ta maison ?

15 Ai-je commencé aujourd'hui à interroger Dieu pour lui ? Loin de moi ! Que le roi ne mette aucune chose à la charge de son serviteur [ni de personne] de toute la maison de mon père, car de tout cela ton serviteur ne sait aucune chose, ni petite ni grande.

16 Et le roi [lui] dit : Certainement tu mourras Akhimélec, toi et toute la maison de ton père.

17 Et le roi dit aux coureurs1 qui se tenaient près de lui : Tournez-vous, et mettez à mort les sacrificateurs de l'Éternel, parce que leur main est aussi avec David, et parce qu'ils ont bien su qu'il s'enfuyait, et qu'ils ne m'en ont pas averti. Mais les serviteurs du roi ne voulurent pas étendre leurs mains pour se jeter sur les sacrificateurs de l'Éternel.
1 vraisemblablement des soldats de la garde royale.

18 Et le roi dit à Doëg : Tourne-toi et jette-toi sur les sacrificateurs. Et Doëg l'Édomite se tourna et se jeta sur les sacrificateurs. Et ce jour-là, il mit à mort 85 hommes portant l'éphod de lin.

19 Et Saül1 frappa Nob, ville des sacrificateurs, par le tranchant de l'épée, hommes et femmes, enfants et ceux qui tètent, bœufs, et ânes, et moutons par le tranchant de l'épée.
1 littéralement : il.

20 Et l'un des fils d'Akhimélec, fils d'Akhitub, dont le nom était Abiathar, se sauva et s'enfuit pour suivre1 David.
1 littéralement : derrière.

21 Et Abiathar rapporta à David que Saül avait tué les sacrificateurs de l'Éternel.

22 Et David dit à Abiathar : Je le savais, ce jour-là, lorsque Doëg l'Édomite était là, qu'il ne manquerait pas de le rapporter à Saül. Moi, je suis la cause [de la mort] de tous ceux de la maison de ton père.

23 Reste avec moi, ne crains pas ! Car celui qui cherche ma vie, cherche ta vie, et près de moi tu seras bien gardé.

Pendant que David, le futur roi, est errant et proscrit avec ses fidèles, Saül ourdit contre lui de sinistres projets. En même temps sa jalousie le pousse au meurtre des sacrificateurs de l'Éternel. Et ce qu'il n'a pas exécuté contre Amalek, l'ennemi du peuple, en épargnant Agag ainsi que le bétail, il ne craint pas de le faire à l'égard de cette ville de Nob qui est entièrement passée au fil de l'épée. Pour accomplir sa vengeance, Saül se sert du traître lui-même, Doëg, un Édomite, terrible figure de l'Antichrist qui, dans un temps à venir, s'élèvera contre le Seigneur et contre Israël (voir Psaume 52 v. 2 ps 52.1-4).

Considérons maintenant au contraire un tableau plein de grâce: Abiathar rejoint l'oint de l'Éternel. «Reste avec moi — recommande ce dernier — ... celui qui cherche ma vie cherche ta vie...» «Si le monde vous hait, sachez qu'il m'a haï avant vous — rappelle Jésus à Ses disciples — ... s'ils m'ont persécuté, ils vous persécuteront aussi» (Jean 15:18, 20 j 15.18-21). Cette persécution, cette haine du monde est-elle un sujet de crainte pour nos cœurs? Alors écoutons, comme de Sa bouche, cette précieuse promesse jamais démentie: «Près de moi tu seras bien gardé» (verset 23; voir Jean 18:9 j 18.4-9)!