1 Samuel 16:1-13

1 Samuel 16:1-13

David est oint par Samuel pour être roi sur Israël

16 Et l'Éternel dit à Samuel : Jusqu'à quand pleureras-tu sur Saül, vu que moi, je l'ai rejeté pour qu'il ne soit plus roi sur Israël ? Remplis ta corne d'huile et va ! Je t'envoie vers Isaï, le Bethléhémite, car j'ai vu parmi ses fils un roi pour moi.

2 Et Samuel dit : Comment irai-je ? Dès que Saül l'entendra, il me tuera. Et l'Éternel dit : Tu prendras avec toi une génisse1 et tu diras : Je suis venu pour sacrifier à l'Éternel.
1 littéralement : une génisse de gros bétail.

3 Et tu appelleras Isaï au sacrifice, et moi, je te ferai savoir ce que tu auras à faire, et tu oindras pour moi celui que je te dirai.

4 Et Samuel fit ce que l'Éternel avait dit et il vint à Bethléhem. Et les anciens de la ville allèrent tremblants à sa rencontre et ils dirent : Ta venue est-elle [pour] la paix ?

5 Et il dit : [Pour] la paix ! Je suis venu pour sacrifier à l'Éternel ; sanctifiez-vous et venez avec moi au sacrifice. Et il sanctifia Isaï et ses fils, et les appela au sacrifice.

6 Et il arriva, comme ils entraient, qu'il vit Éliab et il dit : Certainement l'oint de l'Éternel est devant lui.

7 Et l'Éternel dit à Samuel : Ne regarde pas son apparence ni la hauteur de sa taille, car je l'ai rejeté. En effet, [l'Éternel ne regarde] pas ce à quoi l'homme regarde, car l'homme regarde à [ce qui frappe] les yeux, mais l'Éternel regarde au cœur.

8 Et Isaï appela Abinadab et le fit passer devant Samuel. Mais Samuel1 dit : L'Éternel n'a pas non plus choisi celui-ci.
1 littéralement : il.

9 Et Isaï fit passer Shamma. Mais Samuel1 dit : L'Éternel n'a pas non plus choisi celui-ci.
1 littéralement : il.

10 Et Isaï fit passer ses sept fils devant Samuel. Mais Samuel dit à Isaï : L'Éternel n'a pas choisi ceux-ci.

11 Et Samuel dit à Isaï : Les jeunes gens sont-ils là au complet ? Et il dit : Il reste encore le plus jeune et voici, il fait paître le petit bétail. Et Samuel dit à Isaï : Envoie-le chercher, car nous ne nous placerons pas autour [de la table] avant qu'il soit venu ici.

12 Et il envoya [quelqu'un] et le fit venir. Or il avait le teint rosé, avec de beaux yeux, et était beau de visage1. Et l'Éternel dit : Lève-toi, oins-le, car c'est celui-là.
1 littéralement : beau d'apparence.

13 Et Samuel prit la corne d'huile et l'oignit au milieu de ses frères. Et l'Esprit de l'Éternel saisit David1, depuis ce jour-là et dans la suite. Et Samuel se leva et s'en alla à Rama.
1 David : bien-aimé.

Le roi selon la chair est mis de côté dans les pensées de Dieu, bien que son règne se prolonge encore un certain nombre d'années. Et un autre roi est introduit, celui dont Samuel avait dit: «L'Éternel s'est cherché un homme selon Son cœur» (ch. 13 v. 14 1s 13.13-14). C'est David, dont le nom signifie «Bien-aimé», type de Christ, celui qui est parfaitement selon le cœur de Dieu.

Samuel n'était pas préparé à le reconnaître, car, malgré l'expérience faite avec Saül, il regardait encore «à l'apparence». Nous ne sommes que trop portés à juger d’après ce que nous voyons, et à nous laisser impressionner par les qualités — et les défauts — extérieurs. Or «Dieu n'a pas égard à l'apparence de l'homme», répète Galates 2:6 gl 2.6-10. Il regarde au cœur! Et que voit-il dans mon cœur? Que voit-Il dans le tien? Toutes les apparences de piété, par lesquelles nous pouvons nous tromper et tromper les autres, ne sauraient Le tromper Lui.

Samuel visite cette famille d'Isaï. Et c'est le jeune berger qu'on avait négligé d'appeler à la fête qui sera oint «au milieu de ses frères» comme roi pour l'Éternel. Cette onction d’huile — figure du Saint Esprit — nous rappelle comment le Bien-aimé du Père fut désigné au Jourdain à Jean le Baptiseur: «Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre, et s'arrêter sur lui, c’est celui-là qui baptise de l’Esprit Saint» (Jean 1:33 j 1.32-34; voir fin du v. 12).