1 Samuel 14:11-23

1 Samuel 14:11-23

11 Et ils se montrèrent tous les deux au poste des Philistins. Et les Philistins dirent : Voici les Hébreux qui sortent des trous où ils se sont cachés.

12 Et les hommes du poste répondirent à Jonathan et à celui qui portait ses armes, et ils dirent : Montez vers nous et nous vous ferons savoir quelque chose ! Et Jonathan dit à celui qui portait ses armes : Monte après moi, car l'Éternel les a livrés entre les mains d'Israël.

13 Et Jonathan monta avec ses mains et ses pieds, et celui qui portait ses armes [montait] à sa suite1. Et ils tombèrent devant Jonathan, et celui qui portait ses armes les tuait derrière lui.
1 littéralement : derrière lui.

14 Et ce fut le premier coup que frappèrent Jonathan et celui qui portait ses armes, [tuant] une vingtaine d'hommes sur la moitié environ du sillon d'un arpent de terre.

15 Et l'épouvante fut dans le camp, dans la campagne et parmi tout le peuple. Le poste et les destructeurs, eux aussi, furent saisis d'épouvante. Et le pays trembla et ce fut une frayeur de Dieu.

Déroute de l'armée des Philistins

16 Et les sentinelles de Saül qui étaient à Guibha de Benjamin regardèrent et voici, la multitude se dispersait et courait çà et là.

17 Et Saül dit au peuple qui était avec lui : Faites donc l'appel et voyez qui s'en est allé de chez nous. Et ils firent l'appel et voici, Jonathan n'y était pas ni celui qui portait ses armes.

18 Et Saül dit à Akhija : Fais approcher l'arche1 de Dieu ! — car l'arche de Dieu était en ce jour-là avec les fils d'Israël.
1 plusieurs manuscrits portent : l'éphod.

19 Et il arriva, pendant que Saül parlait au sacrificateur, que le tumulte qui était dans le camp des Philistins allait toujours grandissant. Et Saül dit au sacrificateur : Retire ta main !

20 Et Saül et tout le peuple qui était avec lui furent rassemblés et vinrent à la bataille. Et voici, l'épée de chacun [des Philistins] était contre l'autre [et] ce fut une confusion terrible.

21 Et il y avait comme auparavant1 des Hébreux parmi les Philistins2, lesquels étaient montés avec eux dans le camp, [de tous] les environs, et eux aussi [se joignirent] à ceux d'Israël qui étaient avec Saül et Jonathan.
1 littéralement : comme hier, avant-hier. 2 ou : qui appartenaient [comme esclaves] aux Philistins.

22 Et tous les hommes d'Israël, qui s'étaient cachés dans la montagne d'Éphraïm, entendirent que les Philistins s'enfuyaient et ils se mirent aussi à les poursuivre dans la bataille.

23 Et l'Éternel sauva Israël ce jour-là. Et la bataille s'étendit au-delà de Beth-Aven.

De leur poste fortifié au sommet de la dent de rocher, les guetteurs philistins ont aperçu tout en bas les deux jeunes gens d'Israël. Et ils ne se privent pas de se moquer d'eux. «Montez donc, montez vers nous», crient-ils avec mépris, sans se douter qu'ils donnent ainsi aux deux hommes vaillants le signal que ceux-ci attendent de la part de l'Éternel: le signal de leur propre destruction.

Or la foi, non seulement sait attendre, mais elle sait aussi s'avancer et combattre quand Dieu lui en a donné l'instruction. Pleins de hardiesse, nos deux combattants escaladent le rocher et prennent pied à son sommet. Ils ne pensent pas au danger couru, mais à la puissance divine. Et celle-ci fait tomber devant eux les ennemis d'Israël. Les moqueries de l'instant précédent ont fait place à l'épouvante qui de proche en proche gagne tout le camp des Philistins. Ces derniers, dans une folie aveugle, se mettent à s'entre-détruire pendant que les Hébreux dispersés reprennent courage et se rassemblent à nouveau. Ainsi un petit commencement, quand c'est la foi qui le produit, peut avoir un grand résultat et de même, si nous sommes fidèles, Dieu pourra se servir de nos petites victoires pour encourager et affermir les chrétiens qui nous entourent.