1 Samuel 6:1-13

1 Samuel 6:1-13

Retour de l'arche en Israël

6 Et l'arche de l'Éternel fut sept mois dans le pays1 des Philistins.
1 ailleurs : champs, campagne.

2 Alors les Philistins appelèrent les sacrificateurs et les devins, en disant : « Que ferons-nous de l'arche de l'Éternel ? Faites-nous savoir comment nous la renverrons vers son lieu. »

3 Et ils dirent : « Si vous renvoyez l'arche du Dieu d'Israël, ne la renvoyez pas sans rien, ne manquez pas de lui rendre un sacrifice pour le délit. Alors vous serez guéris et vous saurez pourquoi sa main ne s'est pas retirée de vous. »

4 Et ils dirent : « Quel est le sacrifice pour le délit que nous lui rendrons ? » Et ils dirent : « Selon le nombre des princes des Philistins, 5 tumeurs en or et 5 souris en or, car un même fléau a été sur vous tous1 et sur vos princes.
1 littéralement : sur eux tous.

5 Et vous ferez des représentations de vos tumeurs, et des représentations de vos souris qui détruisent le pays, et vous donnerez gloire au Dieu d'Israël. Peut-être allégera-t-il sa main de dessus vous, et de dessus vos dieux, et de dessus votre pays.

6 Et pourquoi endurciriez-vous votre cœur, comme les Égyptiens et le Pharaon ont endurci leur cœur ? Après que Dieu1 eut agi puissamment contre eux, ne les laissèrent-ils pas partir ? Et ils s'en allèrent.
1 littéralement : qu'il.

7 Et maintenant, faites un chariot neuf, et prenez 2 vaches qui allaitent [et] qui n'ont jamais porté le joug, et attelez les vaches au chariot, et faites ramener à la maison leurs petits d'auprès d'elles.

8 Et prenez l'arche de l'Éternel, et mettez-la sur le chariot, et mettez dans un coffret, à côté d'elle, les objets en or que vous lui rendez comme offrande pour le délit. Et vous la renverrez et elle s'en ira.

9 Alors vous verrez : si elle monte par le chemin de sa frontière, vers Beth-Shémesh, c'est lui1 qui nous a causé ce grand malheur. Et sinon, nous saurons que ce n'est pas sa main qui nous a frappés, [mais] que c'est une chose accidentelle qui nous est arrivée. »
1 c.-à-d. : l'Éternel.

10 Et les hommes firent ainsi, et prirent 2 vaches qui allaitaient, et les attelèrent au chariot, et enfermèrent leurs petits dans la maison.

11 Puis ils mirent l'arche de l'Éternel sur le chariot, ainsi que le coffret avec les souris en or et les représentations de leurs tumeurs.

12 Et les vaches allèrent tout droit sur le chemin, du côté de Beth-Shémesh. Elles suivirent1 une seule route, allant et mugissant, et elles ne se détournèrent ni à droite ni à gauche. Et les princes des Philistins allèrent après elles jusqu'à la frontière de Beth-Shémesh.
1 littéralement : marchèrent.

13 Or ceux de Beth-Shémesh moissonnaient les blés dans la vallée. Et ils levèrent les yeux, et virent l'arche, et se réjouirent en la voyant.

Au lieu de rejeter leur idole impuissante, pour craindre et servir dorénavant l'Éternel, les Philistins n'ont qu'une idée: se défaire au plus vite d'un Dieu aussi redoutable. Ceci nous rappelle une scène de l'Évangile: La puissance du Seigneur venait de délivrer Légion, le démoniaque, au pays des Gadaréniens. Ceux-ci avaient l'inestimable privilège d'une visite du Fils de Dieu. Hélas, aveuglés par leurs intérêts, ils ne considèrent que la perte de leurs porcs. Au lieu de se réjouir et de recevoir Jésus, ils Le prient de s'en aller de leur territoire (Marc 5:17 mc 5.1-20). Le monde n'a pas pu supporter la présence du Seigneur, parce que Sa perfection le jugeait. Alors il a voulu se débarrasser de Lui.

Les Philistins reconnaissent la puissance indiscutable du Dieu d'Israël. Ils L'honorent à leur manière ignorante. Et l'arche revient en terre d'Israël, non sans avoir de nouveau montré son pouvoir. En effet, malgré l'absence de conducteur, et tiré par ces vaches qui, contrairement aux instincts naturels, s'éloignent de leurs petits, le chariot qui la porte se dirige en droite ligne vers la frontière d'Israël.