1 Samuel 4:1-11

1 Samuel 4:1-11

Israël battu par les Philistins – Prise de l'arche – Mort d'Éli et de ses deux fils

4 Et ce que Samuel avait dit arriva à tout Israël.
Et Israël sortit à la rencontre des Philistins pour [les] combattre. Et ils dressèrent leur camp près d'Ében-Ézer1 et les Philistins dressèrent leur camp à Aphek.
1 Ében-Ézer : la pierre de secours.

2 Et les Philistins se rangèrent [en ordre de bataille] contre Israël. Et la bataille devint générale, et Israël fut battu devant les Philistins. Et ils frappèrent environ 4 000 hommes en bataille rangée, dans la campagne.

3 Et le peuple rentra dans le camp et les anciens d'Israël dirent : « Pourquoi l'Éternel nous a-t-il battus aujourd'hui devant les Philistins ? Prenons avec nous l'arche de l'alliance de l'Éternel, [qui est] à Silo, et qu'elle vienne au milieu de nous, et nous sauve de la main de nos ennemis. »

4 Alors le peuple envoya [des messagers] à Silo et de là on apporta l'arche de l'alliance de l'Éternel des armées, qui siège entre les chérubins1. Et les deux fils d'Éli, Hophni et Phinées, étaient là avec l'arche de l'alliance de Dieu.
1 ou : au-dessus des chérubins ; ici et ailleurs.

5 Et il arriva, comme l'arche de l'alliance de l'Éternel entrait dans le camp, qu'alors tout Israël se mit à pousser de grands cris, de sorte que la terre trembla.

6 Et les Philistins entendirent le bruit des cris et dirent : « Quel est ce bruit de grands cris dans le camp des Hébreux ? » Et ils comprirent que l'arche de l'Éternel était venue dans le camp.

7 Alors les Philistins craignirent, car ils dirent : « Dieu est venu dans le camp ! » Et ils dirent : « Malheur à nous ! Car il n'en a jamais été ainsi auparavant1.
1 littéralement : ni hier ni avant-hier.

8 Malheur à nous ! Qui nous délivrera de la main de ces dieux puissants ? Ce sont là les dieux qui ont frappé les Égyptiens de toutes sortes de fléaux dans le désert.

9 Philistins, fortifiez-vous et soyez des hommes, de peur que vous ne serviez les Hébreux, comme ils vous ont servis ! Soyez des hommes et combattez ! »

10 Et les Philistins combattirent, et Israël fut battu, et ils s'enfuirent chacun à sa tente. Et la défaite fut très grande et il tomba d'Israël 30 000 fantassins.

11 Et l'arche de Dieu fut prise et les deux fils d'Éli, Hophni et Phinées, moururent.

Le triste état du peuple va nécessiter une nouvelle discipline de la part de l'Éternel. Les Philistins vont être les instruments de Dieu pour lui apprendre de dures leçons. Israël monte contre eux sans consulter l'Éternel. Qu'aurait répondu Dieu s'Il avait été interrogé? «Ne montez pas! Je ne peux pas vous donner la victoire à cause de vos péchés. Commencez par vous humilier!»

C'est ce qui s'était passé au moment de la prise d'Aï. Mais le peuple ne se préoccupe aucunement de ce que peut penser l'Éternel. Même une première défaite ne lui apprend rien. Au contraire! L'Éternel nous a battus? — disent-ils — Qu'à cela ne tienne! Nous allons Le prendre avec nous; Il sera bien obligé ainsi de nous soutenir.

Tant de personnes dites chrétiennes croient pouvoir disposer de Dieu à leur guise. Elles font leur propre volonté et en même temps se réclament bruyamment du Seigneur (voir Matthieu 7:21 mt 7.21-23). Mais il devra leur dire un jour: «Je ne vous connais pas» (Matt. 25:12 mt 25.1-13). Ainsi Dieu est bien loin d'approuver tout ce qui est fait en Son nom dans la chrétienté. Le beau nom de Christ s'y trouve souvent associé à du mal connu, mais dont on ne désire pas se séparer.