1 Samuel 2:27-36

1 Samuel 2:27-36

Jugement prononcé sur la famille d'Éli

27 Et un homme de Dieu vint à Éli et lui dit : « Ainsi dit l'Éternel : Je me suis clairement révélé à la maison de ton père quand ils étaient en Égypte, esclaves de la maison du Pharaon.

28 Et je l'ai choisi parmi toutes les tribus d'Israël, pour être mon sacrificateur, pour offrir1 [des sacrifices] sur mon autel, pour faire fumer l'encens, pour porter l'éphod devant moi. Et j'ai donné à la maison de ton père tous les sacrifices des fils d'Israël faits par feu.
1 offrir, ici : offrir sur l'autel même ; voir la note à Lév. 14:20.

29 Pourquoi foulez-vous aux pieds mon sacrifice et mon offrande, que j'ai commandé [de faire] dans ma demeure ? Et tu honores tes fils plus que moi, afin de vous engraisser des prémices de toutes les offrandes de mon peuple Israël.

30 C'est pourquoi l'Éternel, le Dieu d'Israël, déclare1 : "J'avais bien dit : Ta maison et la maison de ton père marcheront devant moi pour toujours." Mais maintenant, l'Éternel déclare1 : "Que cela soit loin de moi ! Car ceux qui m'honorent, je les honorerai, mais ceux qui me méprisent seront en petite estime."
1 déclarer, dans le sens de la diction d'un oracle.

31 Voici, les jours viennent où je couperai ton bras et le bras de la maison de ton père, de sorte qu'il n'y aura plus d'homme âgé dans ta maison.

32 Et tu verras un adversaire [établi dans ma] demeure1, au milieu de tout le bien qui sera fait à Israël. Et il n'y aura plus jamais d'homme âgé dans ta maison.
1 ou : tu verras la détresse de [ma] demeure.

33 Et celui des tiens que je ne retrancherai pas d'auprès de mon autel sera pour épuiser tes yeux et attrister ton âme. Et tous les descendants de ta maison mourront dans la force de l'âge.

34 Et ceci en sera pour toi le signe, [c'est-à-dire] ce qui arrivera à tes deux fils, Hophni et Phinées : ils mourront tous les deux en un seul jour.

35 Et je me susciterai un sacrificateur fidèle. Il fera selon ce qui est dans mon cœur et dans mon âme, et je lui bâtirai une maison stable, et il marchera toujours devant mon oint.

36 Et il arrivera que quiconque restera de ta maison viendra se prosterner devant lui pour avoir une pièce d'argent et un pain rond, et il dira : "Attache-moi, je te prie, à l'une des charges de la sacrificature1, afin que je mange un morceau de pain !" »
1 la sacrificature (ou : sacerdoce) était le service que le sacrificateur (ou : prêtre) exerçait dans le tabernacle ou le Temple.

À l'égard du peuple, l'inconduite des fils d'Éli était un scandale. Mais surtout vis-à-vis de Dieu, quel déshonneur jeté sur Son nom! Hophni et Phinées (celui-ci porte pourtant le même nom qu'un sacrificateur fidèle: Nombres 25:10 nb 25.10-13) avaient été élevés dans la proximité du sanctuaire, au contact des vérités divines. Grande était leur responsabilité par rapport au reste du peuple! Grande est aussi la nôtre, à nous qui avons eu les mêmes privilèges par notre éducation!

Éli, pieux lui-même, n'a pas su retenir ses enfants. Certes il leur a bien fait quelques remontrances (verset 23), mais il a manqué envers eux de fermeté. Certains enfants trouvent quelquefois leurs parents trop sévères. Qu’ils considèrent chez les fils d'Éli les conséquences d'une éducation qui n'était pas assez ferme. Et pour Éli lui-même ces conséquences sont dramatiques: Sa maison déchue de la sacrificature, ses fils retranchés. Un prophète est chargé de lui apporter ce triste message. Le Nouveau Testament nous confirme que, si les enfants d'un serviteur de Dieu ne sont pas soumis et disciplinés, ils peuvent ôter toute puissance au ministère de leur père (1 Timothée 3:4-5 1tm 3.1-7). Avertissement qui concerne peut-être l'un ou l'autre de nos jeunes lecteurs.