Juges 18:1-16

Juges 18:1-16

La tribu de Dan, à la recherche d'un territoire, enlève l'idole de la maison de Michée et s'empare de la ville de Laïs

18 En ces jours-là, il n'y avait pas de roi en Israël. Et, en ces jours-là, la tribu des Danites se cherchait un héritage pour y habiter, car, jusqu'à ce jour-là, il ne lui était pas échu d'héritage parmi les tribus d'Israël.

2 Et les fils de Dan envoyèrent de Tsorha et d'Eshtaol 5 hommes de leur famille, pris parmi eux, des hommes courageux, pour explorer le pays et le reconnaître. Et ils leur dirent : Allez, reconnaissez le pays ! Et ils vinrent à la montagne d'Éphraïm, jusqu'à la maison de Michée, et ils y passèrent la nuit.

3 Comme ils étaient près de la maison de Michée, ils reconnurent la voix du jeune homme, du Lévite. Et ils entrèrent1 là et lui dirent : Qui t'a amené ici, et que fais-tu par ici, et qu'as-tu ici ?
1 littéralement : se détournèrent.

4 Et il leur dit : Michée a fait pour moi telle et telle chose, et il me donne un salaire, et je suis son sacrificateur.

5 Et ils lui dirent : Nous t'en prions, interroge Dieu, afin que nous sachions si notre chemin par lequel nous allons prospérera.

6 Et le sacrificateur leur dit : Allez en paix, le chemin où vous marchez est devant l'Éternel.

7 Et les 5 hommes s'en allèrent et vinrent à Laïs. Et ils virent le peuple qui était au milieu d'elle, habitant en sécurité, à la manière des Sidoniens, tranquille et confiant. Et il n'y avait dans le pays personne qui, exerçant une domination, les insulte par une parole. Et ils étaient éloignés des Sidoniens et n'avaient de relations avec personne.

8 Et ils allèrent vers leurs frères, à Tsorha et à Eshtaol. Et leurs frères leur dirent : Que [rapportez-]vous ?

9 Et ils dirent : Levons-nous et montons contre eux, car nous avons vu le pays et voici, il est très bon. Mais vous, vous restez sans rien dire ! Ne soyez pas paresseux pour aller, et entrer, et prendre possession du pays.

10 Quand vous y entrerez, vous entrerez vers un peuple confiant et le pays est spacieux en tous sens. Car Dieu l'a livré entre vos mains. C'est un lieu où rien ne manque de tout ce qui est sur la terre.

11 Et de là, de Tsorha et d'Eshtaol, partirent 600 hommes de la famille des Danites, [leurs] armes de guerre à la ceinture.

12 Et ils montèrent et dressèrent leur camp à Kiriath-Jéarim, en Juda. C'est pourquoi on a appelé ce lieu-là Mahané-Dan1 jusqu'à ce jour. Voici, il est derrière Kiriath-Jéarim.
1 Mahané-Dan : camp de Dan.

13 Et de là, ils passèrent vers la montagne d'Éphraïm et arrivèrent jusqu'à la maison de Michée.

14 Et les 5 hommes qui étaient allés pour explorer le pays de Laïs prirent la parole et dirent à leurs frères : Savez-vous qu'il y a dans ces maisons un éphod, et des théraphim, et une image sculptée, et une image en métal fondu ? Et maintenant, vous savez ce que vous avez à faire.

15 Et ils se détournèrent vers ce lieu-là, et entrèrent dans la maison du jeune homme, du Lévite, la maison de Michée, et ils s'informèrent de son bien-être1.
1 littéralement : s'enquirent touchant sa paix.

16 Et les 600 hommes des fils de Dan, leurs armes de guerre à la ceinture, se tinrent à l'entrée de la porte [de la ville].

La propre volonté et l'esprit d'idolâtrie manifestés dans la maison de Michée ont contaminé une tribu entière, comme notre chapitre nous le relate. Il en est toujours ainsi. Avant de se répandre et de troubler le peuple de Dieu, le mal a commencé par germer dans les familles.

Le lot des Danites ne leur était pas encore échu en ces jours-là, nous apprend le verset 1. Alors, au lieu de consulter l'Éternel et de s'attendre à Lui, ils décident dans leur impatience de choisir eux-mêmes un héritage. Esprit d'indépendance! Et aussi, choix d'une solution facile. Nous nous souvenons que les fils de Dan s'étaient laissé repousser dans la montagne (ch. 1 v. 34 jg 1.33-36). Au lieu de s'emparer de ce qui leur était destiné et qui était à leur portée, mais qui exigeait l'énergie de la foi, ils entreprennent une expédition à l'autre bout du pays. Peut-être faisons-nous comme eux plus souvent que nous ne le pensons. Le Seigneur nous a préparé un service dans notre entourage. Mais nous reculons devant les exercices de foi et les combats que nous demanderait ce service. Et nous préférons une action plus spectaculaire dans la direction que nous avons choisie nous-mêmes.