Juges 13:1-10

Juges 13:1-10

Manoah et sa femme – Naissance de Samson

13 Et les fils d'Israël firent de nouveau ce qui est mal aux yeux de l'Éternel. Et l'Éternel les livra entre les mains des Philistins pendant 40 ans.

2 Et il y avait un homme de Tsorha, de la famille des Danites, et son nom était Manoah. Et sa femme était stérile et n'avait pas eu d'enfant.

3 Et l'Ange de l'Éternel apparut à la femme et lui dit : Voici, tu es stérile et tu n'as pas eu d'enfant. Mais tu concevras et tu donneras naissance à un fils.

4 Et maintenant, prends garde, je te prie, et ne bois ni vin ni boisson forte, et ne mange rien d'impur.

5 Car voici, tu concevras, et tu donneras naissance à un fils, et le rasoir ne passera pas sur sa tête, car le jeune garçon sera naziréen1 de Dieu dès le ventre [de sa mère]. Et ce sera lui qui commencera à sauver Israël de la main des Philistins.
1 voir Nombres 6:2.

6 Et la femme vint parler à son mari, en disant : Un homme de Dieu est venu à moi et son aspect était comme l'aspect d'un ange de Dieu, très terrible. Et je ne lui ai pas demandé d'où il était et il ne m'a pas fait connaître son nom.

7 Et il m'a dit : Voici, tu concevras et tu donneras naissance à un fils. Et maintenant, ne bois ni vin ni boisson forte et ne mange rien d'impur, car le jeune garçon sera naziréen de Dieu dès le ventre [de sa mère], jusqu'au jour de sa mort.

8 Et Manoah supplia l'Éternel et dit : Ah, Seigneur ! que l'homme de Dieu que tu as envoyé vienne encore à nous, je te prie, et qu'il nous enseigne ce que nous devons faire au jeune garçon qui naîtra.

9 Et Dieu exauça la voix de Manoah. Et l'Ange de Dieu alla encore vers la femme alors qu'elle était assise dans les champs, et Manoah, son mari, n'était pas avec elle.

10 Et la femme se hâta, et courut l'annoncer à son mari, et elle lui dit : Voici, l'homme qui vint à moi l'autre jour m'est apparu.

Une fois de plus Israël s'abandonne à la méchanceté, une fois de plus l'Éternel le discipline par la main des Philistins. Une fois de plus... l'épreuve a-t-elle porté ses fruits? Malheureusement non! 40 longues années s'écoulent. En vain Dieu attend... prête l'oreille... Aucun cri ne monte cette fois vers Lui! Le peuple s'est habitué à son misérable état de servitude. Pourtant ici ou là quelques témoins sont fidèles et craignent l'Éternel. Parmi eux Dieu nous présente Manoah et sa femme, un ménage pieux de la tribu de Dan, qui n'a pas d'enfant. Et voilà qu'un jour un visiteur céleste apparaît à la femme. Il a pour elle un heureux message: elle sera mère de celui qui commencera à sauver Israël de la main des Philistins. Cette scène nous transporte au début de l'Évangile de Luc où l'ange Gabriel annonce à Marie la venue glorieuse du Sauveur ici-bas (Luc 1:24-38 lc 1.24-38).

Seulement il y a des conditions à remplir pour la mère comme pour l'enfant. Naziréen selon Nombres 6 nb 6.1-8, il devra être séparé pour Dieu et s'abstenir d’une forme de joies qui sont la part des autres hommes, représentées par le fruit de la vigne. Caractère de famille pas toujours facile, ni agréable à réaliser, mais... c'est celui que Dieu souhaite voir dans les maisons des siens (comp. Jér. 35:6… jr 35.3-10).