Juges 12:1-15

Juges 12:1-15

Guerre de Jephthé contre Éphraïm – Mort de Jephthé

12 Et les hommes d'Éphraïm se rassemblèrent, et ils passèrent vers le nord, et dirent à Jephthé : « Pourquoi es-tu passé pour combattre contre les fils d'Ammon, et ne nous as-tu pas appelés pour aller avec toi ? Ta maison, nous la brûlerons au feu sur toi. »

2 Et Jephthé leur dit : « Nous avons eu de grands conflits, moi et mon peuple, avec les fils d'Ammon. Et je vous ai appelés et vous ne m'avez pas sauvé de leurs mains.

3 Et quand j'ai vu que vous ne me sauviez pas, j'ai mis ma vie dans ma main, et je suis passé vers les fils d'Ammon, et l'Éternel les a livrés entre mes mains. Et pourquoi êtes-vous montés contre moi en ce jour, pour me faire la guerre ? »

4 Et Jephthé rassembla tous les hommes de Galaad et fit la guerre à Éphraïm. Et les hommes de Galaad frappèrent Éphraïm, parce qu'ils avaient dit : « Vous, Galaad, vous êtes des fugitifs d'Éphraïm, au milieu d'Éphraïm, au milieu de Manassé. »

5 Et Galaad s'empara des gués du Jourdain, du côté d'Éphraïm. Et il arriva, lorsqu'un des fuyards d'Éphraïm disait : « Je veux passer », que les hommes de Galaad lui disaient : « Es-tu Éphraïmite ? » Et il disait : « Non ! »

6 Alors ils lui disaient : « Dis donc Shibboleth1. » Mais il disait « Sibboleth », car il ne pouvait pas bien prononcer. Alors ils se saisissaient de lui et l'égorgeaient aux gués du Jourdain. Et il tomba en ce temps-là 42 000 [hommes] d'Éphraïm.
1 Shibboleth : épi ; ou aussi : courant [des eaux].

7 Et Jephthé jugea Israël [pendant] 6 ans. Puis Jephthé le Galaadite mourut, et il fut enterré dans l'une des villes de Galaad.

Ibtsan, Élon et Abdon, juges d'Israël

8 Et après lui, Ibtsan de Bethléhem jugea Israël.

9 Et il eut 30 fils et 30 filles, lesquelles il maria1 au-dehors. Et il fit venir du dehors 30 filles pour ses fils. Et il jugea Israël [pendant] 7 ans.
1 littéralement : envoya.

10 Puis Ibtsan mourut et fut enterré à Bethléhem.

11 Et après lui, Élon le Zabulonite jugea Israël. Et il jugea Israël [pendant] 10 ans.

12 Puis Élon le Zabulonite mourut et il fut enterré à Ajalon, dans le pays de Zabulon.

13 Et après lui, Abdon, fils d'Hillel le Pirhathonite, jugea Israël.

14 Et il eut 40 fils et 30 petits-fils, qui montaient sur 70 ânons. Et il jugea Israël [pendant] 8 ans.

15 Puis Abdon, fils d'Hillel le Pirhathonite, mourut. Et il fut enterré à Pirhathon, dans le pays d'Éphraïm sur la montagne de l'Amalékite.1
1 date : environ 1140 av. J.-C.

Au chapitre 8, v. 2 et 3 jg 8.1-3, Gédéon avait fait l'expérience qu'«une réponse douce détourne la fureur». À présent Jephté va apprendre à ses dépens la suite de ce verset: «mais la parole blessante excite la colère» (Proverbes 15:1 pv 15.1). Il se heurte à ces mêmes hommes d'Éphraïm, susceptibles, toujours prompts à contester (ch. 8v . 1 jg 8.1-3 et Josué 17:14 js 17.14-18), espérant recueillir les fruits de la victoire sans avoir combattu, jaloux enfin du succès des autres alors qu'ils auraient dû se réjouir avec eux de la délivrance de l'Éternel. À Jephté aussi ils reprochent de ne pas les avoir appelés au combat. Voyez la place que tient le moi dans sa réponse (versets 2, 3). Et cette fois, c'est la guerre déchaînée. Que c'est triste, une guerre entre frères! Pourtant les disputes dans nos familles ont le même caractère en plus petit! Et les causes en sont identiques: égoïsme, jalousie, susceptibilité. Pensons au grand commandement du Seigneur: «Comme je vous ai aimés, que vous aussi vous vous aimiez l'un l'autre» (Jean 13:34-35 j 13.34-35; 15:12, 17 j 15.9-17), répété par l'apôtre Jean (1 Jean 3:23 1j 3.23-24; 4:7, 11, 21 1j 4.7-21).

Enfin, d'autres juges sont donnés à Israël, choisis dans différentes tribus. Temps de paix! Mettons à profit ceux qui nous sont donnés pour nous fortifier et non pour nous endormir.