Juges 6:28-40

Juges 6:28-40

28 Et quand les hommes de la ville se levèrent de bonne heure le matin, voici, l'autel de Baal était démoli, et l'ashère qui était à côté de lui était coupée, et le deuxième taureau était offert1 sur l'autel qui avait été bâti.
1 offrir, ici : offrir sur l'autel même ; voir Lév. 14:20.

29 Et ils se dirent l'un à l'autre : Qui a fait cela ? Et ils s'informèrent, et firent des recherches, et dirent : Gédéon, fils de Joas, a fait cela.

30 Et les hommes de la ville dirent à Joas : Fais sortir ton fils et qu'il meure ! Car il a démoli l'autel de Baal et a coupé l'ashère qui était à côté de lui.

31 Et Joas dit à tous ceux qui se tenaient près de lui : Est-ce vous qui plaiderez pour Baal ? Est-ce vous qui le sauverez ? Que celui qui plaide pour lui soit mis à mort avant le matin ! S'il est dieu, qu'il plaide pour lui-même, car on a démoli son autel !

32 Et en ce jour-là, on appela Gédéon1 Jerubbaal2, en disant : Que Baal plaide contre lui, car il a démoli son autel.
1 littéralement : on l'appela. 2 Jerubbaal : Que Baal plaide.

33 Et tout Madian, et Amalek, et les fils de l'Orient se rassemblèrent1, et passèrent [le Jourdain], et dressèrent leur camp dans la vallée de Jizreël.
1 littéralement : se réunirent ensemble.

34 Et l'Esprit de l'Éternel revêtit Gédéon, et il sonna de la trompette, et les Abiézerites furent rassemblés à sa suite1.
1 littéralement : derrière lui.

35 Et il envoya des messagers dans tout Manassé, et eux aussi furent rassemblés à sa suite1. Et il envoya des messagers dans Aser, et dans Zabulon, et dans Nephthali, et ils montèrent à leur rencontre.2
1 littéralement : derrière lui. 2 date : environ 1274 av. J.-C.

36 Et Gédéon dit à Dieu : Si tu veux sauver Israël par ma main, comme tu l'as dit,

37 voici, je mets une toison de laine sur l'aire. Si la rosée est sur la toison seule et que la sécheresse soit sur toute la terre, alors je saurai que tu sauveras Israël par ma main, comme tu l'as dit.

38 Et il arriva ainsi. Et il se leva de bonne heure le lendemain, et il pressa la toison, et fit sortir la rosée de la toison, une1 pleine coupe d'eau.
1 littéralement : la.

39 Et Gédéon dit à Dieu : Que ta colère ne s'enflamme pas contre moi et je parlerai seulement cette fois. Je ferai, je te prie, encore une seule fois un essai avec la toison. Je te prie, qu'il n'y ait de la sécheresse que sur la toison et qu'il y ait de la rosée sur toute la terre.

40 Et Dieu fit ainsi cette nuit-là. Et la sécheresse fut sur la toison seule et il y eut de la rosée sur toute la terre.

Gédéon connaît à présent la paix intérieure. Mais en même temps, les combats qui vont commencer. En tout premier lieu il faut qu'il prenne position dans la maison paternelle. Où commence notre témoignage? À la maison, dans notre famille, en montrant à ceux qui nous connaissent le mieux, le changement que Dieu a opéré en nous (Marc 5:19 mc 5.1-20). En ce qui concerne la plupart d'entre nous, une telle prise de position ne peut causer que de la joie à notre famille, tandis que pour beaucoup de jeunes convertis dans certains pays, musulmans par exemple, elle entraîne de terribles conséquences.

On sent qu'avant d'obéir, Gédéon est passé par bien des tourments d'esprit. Il savait quel risque il courait (verset 30) même en agissant de nuit. Mais Dieu le soutient et change les dispositions de Joas, puis des hommes de la ville.

Après avoir travaillé en Gédéon, l'Éternel va pouvoir travailler par son moyen. Sa trompette rassemble les combattants. Mais voyez! il manque encore de confiance. Il lui faut un signe, et l'Éternel consent à lui donner ce double signe de la toison. Dieu est toujours patient envers nous, et Il nous montrera clairement Sa volonté, si nous la Lui demandons avec droiture.