Juges 1:27-36; 2:1-5

Juges 1:27-36; 2:1-5

27 Mais Manassé ne déposséda pas Beth-Shean et les villages qui en dépendent1, ni Thaanac et les villages qui en dépendent, ni les habitants de Dor et les villages qui en dépendent, ni les habitants de Jibleam et les villages qui en dépendent, ni les habitants de Meguiddo et les villages qui en dépendent. Et le Cananéen voulut habiter dans ce pays-là.
1 littéralement : ses filles ; ici et ailleurs.

28 Et il arriva, quand Israël fut devenu fort, qu'il soumit le Cananéen à un tribut, mais il ne le déposséda pas entièrement.

29 Et Éphraïm ne déposséda pas le Cananéen qui habitait à Guézer. Et le Cananéen a habité au milieu d'eux à Guézer.

30 Zabulon ne déposséda pas les habitants de Kitron ni les habitants de Nahalol. Et le Cananéen a habité au milieu d'eux et il fut soumis à un tribut.

31 Aser ne déposséda pas les habitants d'Acco, ni les habitants de Sidon, ni Akhlab, ni Aczib, ni Helba, ni Aphik, ni Rehob.

32 Et l'Asérite a habité au milieu des Cananéens, habitants du pays, car il ne les déposséda pas.

33 Nephthali ne déposséda pas les habitants de Beth-Shémesh ni les habitants de Beth-Anath. Et il a habité au milieu des Cananéens, habitants du pays. Mais les habitants de Beth-Shémesh et de Beth-Anath furent soumis par lui à un tribut.

34 Et les Amoréens repoussèrent dans la montagne les fils de Dan, car ils ne leur permirent pas de descendre dans la vallée.

35 Et l'Amoréen voulut habiter dans la montagne de Hérès, à Ajalon et à Shaalbim. Mais la main de la maison de Joseph s'appesantit [sur eux] et ils furent soumis à un tribut.

36 Et le territoire de l'Amoréen était depuis la montée d'Akrabbim, depuis le rocher et au-dessus.

L'Ange de l'Éternel monte de Guilgal à Bokim

2 Et l'Ange de l'Éternel monta de Guilgal à Bokim et il dit : Je vous ai fait monter d'Égypte, et je vous ai introduits dans le pays que j'avais promis par serment à vos pères, et j'ai dit : Je ne romprai jamais mon alliance avec vous.

2 Et vous, vous ne ferez pas alliance avec les habitants de ce pays, vous démolirez leurs autels. Mais vous n'avez pas écouté ma voix. Pourquoi avez-vous fait cela ?

3 Alors j'ai dit aussi : Je ne les chasserai pas devant vous, et ils seront à vos côtés, et leurs dieux seront un piège pour vous.

4 Et il arriva, comme l'Ange de l'Éternel disait ces paroles à tous les fils d'Israël, que le peuple éleva sa voix et pleura.

5 Et ils appelèrent ce lieu-là du nom de Bokim1. Et ils offrirent là des sacrifices à l'Éternel.
1 Bokim : ceux qui pleurent.

Dieu avait bien des raisons pour exiger la destruction totale des ennemis d'Israël. Il voulait en particulier juger les Cananéens à cause de leur idolâtrie abominable, et aussi protéger Son peuple contre l'influence de leur idolâtrie. Moralement, le même danger existe pour nous. Une partie de notre temps se passe au contact de personnes inconverties: camarades de travail; parfois même certains membres de notre famille. Nous ne pouvons pas, en général, éviter ces relations. Mais nous devons veiller à ce qu'elles n'exercent aucune influence sur notre vie spirituelle. Prenons garde aux mauvaises compagnies (1 Corinthiens 15:33 1cr 15.33-34). Il y a des gens qu'il est nécessaire de fuir, même s'ils doivent se moquer de nous. Autrement ils ne tarderaient pas à nous «repousser dans la montagne», comme l'ont été les fils de Dan (verset 34), c'est-à-dire à nous empêcher de jouir paisiblement de ce que Dieu nous a donné.

L'Ange de l'Éternel, chef de Son armée (Josué 5:14 js 5.13-15), a attendu qu'Israël revienne à Guilgal, point de départ des glorieuses victoires d'autrefois. En vain! Alors il monte à Bokim, lieu des larmes.

En comparant la faiblesse actuelle au glorieux commencement de l’histoire de l’Église, n'est-ce pas l'humiliation qui nous convient?