Josué 9:17-27

Josué 9:17-27

17 Et les fils d'Israël partirent et vinrent à leurs villes le troisième jour. Et leurs villes étaient Gabaon, et Kephira, et Beéroth, et Kiriath-Jéarim.

18 Et les fils d'Israël ne les frappèrent pas, car les princes de la communauté s'étaient obligés envers eux par un serment au nom de l'Éternel1, le Dieu d'Israël. Et toute la communauté murmura contre les princes.
1 littéralement : leur avaient juré par l'Éternel.

19 Et tous les princes dirent à toute la communauté: Nous nous sommes obligés envers eux par un serment au nom de l'Éternel1, le Dieu d'Israël, et maintenant, nous ne pouvons pas les toucher.
1 littéralement : leur avons juré par l'Éternel.

20 Nous allons leur faire ceci, et nous les laisserons vivre, et il n'y aura pas de colère sur nous à cause du serment que nous leur avons fait1.
1 littéralement : juré.

21 Et les princes leur dirent : Qu'ils vivent ! Et ils furent coupeurs de bois et puiseurs d'eau pour toute la communauté, comme les princes avaient dit à leur sujet.

22 Et Josué les appela et leur parla, en disant : Pourquoi nous avez-vous trompés, en disant : Nous sommes très éloignés de vous, alors que vous habitez au milieu de nous ?

23 Or maintenant, vous êtes maudits et vous ne cesserez jamais d'être des esclaves1, coupeurs de bois et puiseurs d'eau pour la maison de mon Dieu.
1 littéralement : il ne vous sera pas retranché un esclave.

24 Et ils répondirent à Josué et dirent : [C'est] parce qu'il a été clairement déclaré à tes serviteurs que l'Éternel ton Dieu avait commandé à Moïse son serviteur de vous donner tout le pays et d'exterminer tous les habitants du pays devant vous. Et nous avons beaucoup craint pour nos vies à cause de vous et nous avons fait cela.

25 Et maintenant, nous voici entre tes mains. Fais comme il est bon et droit à tes yeux de nous faire.

26 Et Josué1 leur fit ainsi, et les délivra de la main des fils d'Israël, et ceux-ci ne les tuèrent pas.
1 littéralement : il.

27 Et en ce jour-là, Josué les établit coupeurs de bois et puiseurs d'eau pour la communauté et pour l'autel de l'Éternel, jusqu'à ce jour, au lieu qu'il1 choisirait.
1 plusieurs manuscrits portent : l'Éternel.

Précédemment devant Aï, le peuple s'était estimé assez fort. En présence des Gabaonites, il s'est cru assez sage. Il n'a pas éprouvé le besoin de consulter l'Éternel (v. 14 js 9.7-16). Quelle confusion lorsque, trop tard, la vérité est découverte! Il faudra dorénavant supporter ces Cananéens, et nous les retrouverons plus tard, fâcheusement liés à l'histoire d'Israël (2 Sam. 21 2s 21.1-9). Les Gabaonites expliquent pourquoi ils ont agi de la sorte. Et nous nous demandons peut-être ce qu'ils auraient pu faire d'autre, sinon se laisser exterminer par les Israélites. Eh bien, l'exemple de Rahab prouve qu'il était encore temps de venir se mettre avec foi et en reconnaissant leur caractère d'ennemis, sous la protection du Dieu d'Israël dont ils avaient entendu la renommée! (ch. 2 v. 9 fin js 2.8-11). Mais les gens de ce monde ressemblent à ces Gabaonites. Ils espèrent se soustraire au jugement en liant extérieurement leur sort à celui du peuple de Dieu. Ils voudraient échapper à la colère qui vient, obtenir une assurance pour la mort qu'ils redoutent, mais sans confesser leur état, sans se mettre au bénéfice de la pure grâce de Dieu. Aussi, à la différence de Rahab qui devint la femme de Salmon, prince de Juda (Matt. 1:5 mt 1.1-7), les Gabaonites demeurent dans l'esclavage: coupeurs de bois et puiseurs d'eau.