Josué 7:1-15

Josué 7:1-15

La défaite d'Aï

7 Mais les fils d'Israël commirent un acte d'infidélité au sujet de l'anathème1 : Acan, fils de Carmi, fils de Zabdi, fils de Zérakh, de la tribu de Juda, prit de l'anathème. Et la colère de l'Éternel s'enflamma contre les fils d'Israël.
1 c.-à-d. : ce qui est l'objet de l'anathème ; partout dans ce chapitre.

2 Or Josué envoya de Jéricho des hommes vers Aï qui est près de Beth-Aven, à l'est de Béthel, et leur parla, en disant : Montez et explorez le pays ! Et les hommes montèrent et explorèrent Aï.

3 Et ils retournèrent vers Josué et lui dirent : Que tout le peuple ne monte pas ! Qu'environ 2 000 ou 3 000 hommes montent et ils frapperont Aï. Ne fatigue pas tout le peuple [en l'envoyant] là, car ils sont peu nombreux.

4 Et il y monta environ 3 000 hommes du peuple, mais ils s'enfuirent devant les hommes d'Aï.

5 Et les hommes d'Aï en frappèrent environ 36 hommes, et ils les poursuivirent depuis la porte [de la ville] jusqu'à Shebarim, et ils les battirent à la descente. Et le cœur du peuple fondit et il devint comme de l'eau.

6 Et Josué déchira ses vêtements et tomba le visage contre terre devant l'arche de l'Éternel jusqu'au soir, lui et les anciens d'Israël, et ils jetèrent de la poussière sur leurs têtes.

7 Et Josué dit : Ah, Seigneur Éternel ! Pourquoi donc as-tu fait passer le Jourdain à ce peuple pour nous livrer entre les mains de l'Amoréen, pour nous faire périr ? Et si seulement nous avions su être contents et que nous soyons restés de l'autre côté du Jourdain1 !
1 c.-à-d. : du côté est du Jourdain.

8 Hélas, Seigneur ! Que dirai-je après qu'Israël a tourné le dos1 devant ses ennemis ?
1 littéralement : la nuque.

9 Le Cananéen et tous les habitants du pays l'entendront, et ils nous encercleront, et ils retrancheront notre nom de dessus la terre. Et que feras-tu pour ton grand nom ?

10 Et l'Éternel dit à Josué : Lève-toi ! Pourquoi te jettes-tu ainsi sur ta face ?

11 Israël a péché, et même ils ont transgressé mon alliance que je leur avais prescrite, et même ils ont pris de l'anathème, et même ils ont volé, et même ils ont menti, et même ils l'ont mis dans leur bagage.

12 Et les fils d'Israël ne pourront pas tenir1 devant leurs ennemis. Ils tourneront le dos2 devant leurs ennemis, car ils sont devenus anathème. Je ne serai plus avec vous si vous ne détruisez pas l'anathème du milieu de vous.
1 littéralement : se lever. 2 littéralement : la nuque.

13 Lève-toi, sanctifie le peuple, et dis : Sanctifiez-vous pour demain ! Car ainsi a dit l'Éternel, le Dieu d'Israël : Il y a de l'anathème au milieu de toi, Israël ! Tu ne pourras pas tenir1 devant tes ennemis jusqu'à ce que vous ayez ôté l'anathème du milieu de vous.
1 littéralement : te lever.

14 Et vous vous approcherez le matin, selon vos tribus. Et il arrivera que la tribu que l'Éternel désignera s'approchera par familles ; et la famille que l'Éternel désignera s'approchera par maisons ; et la maison que l'Éternel désignera s'approchera homme par homme.

15 Et il arrivera que celui qui aura été désigné comme ayant pris de l'anathème sera brûlé au feu, lui et tout ce qui est à lui. Car il a transgressé l'alliance de l'Éternel et a commis une infamie en Israël.

Après Jéricho, voilà Aï, une ville de petite apparence; il semble vraiment facile d'en venir à bout sans déranger tous les hommes de guerre, 3 000 suffiront. Contre toute attente Israël est battu. C'est au tour du cœur du peuple de se fondre comme s'était fondu peu avant le cœur de ses ennemis (ch. 5 v. 1 js 5.1). Josué, découragé, tombe sur sa face et se lamente. Mais l'Éternel l'invite à se lever et à comprendre la raison de la défaite. L'anathème, autrement dit le péché, empêche Dieu de combattre en faveur des siens. Grande leçon pour chacun de nous! Notre conscience est comme le camp d'Israël. Une faute que nous cachons, que nous refusons de confesser aux hommes et à Dieu, nous prive de sa communion sans laquelle un chrétien est battu d'avance. Chose plus grave encore: il s'agit du grand nom que nous portons (v. 9), celui de Christ, qui sera déshonoré par notre défaillance. «Que feras-tu pour ton grand nom?» est une prière intelligente. Celui qui parle ainsi sait faire passer la gloire de Dieu avant ses propres intérêts. «Aide-nous, ô Dieu de notre salut, à cause de la gloire de ton nom! Et délivre-nous, et pardonne nos péchés à cause de ton nom», demandera Asaph au Ps. 79:9 ps 79.8-10.