Josué 3:14-17; 4:1-8

Josué 3:14-17; 4:1-8

14 Et il arriva, lorsque le peuple partit de ses tentes pour passer le Jourdain, que les sacrificateurs qui portaient l'arche de l'alliance étaient devant le peuple.

15 Et comme ceux qui portaient l'arche arrivèrent au Jourdain et que les pieds des sacrificateurs qui portaient l'arche trempèrent au bord de l'eau — or le Jourdain regorge par-dessus tous ses bords tout le temps de la moisson —

16 alors les eaux qui descendaient d'en haut s'arrêtèrent. Elles s'élevèrent en une seule masse, très loin, près d'Adam, la ville qui est à côté de Tsarthan. Et celles qui descendaient à la mer de la plaine1, la Mer salée, s'écoulèrent complètement. Et le peuple passa en face de Jéricho.
1 hébreu : l'Araba ; proprement : aride ; ce mot désigne la contrée déserte qui longe le Jourdain, depuis sa sortie du lac de Génésareth.

17 Et les sacrificateurs qui portaient l'arche de l'alliance de l'Éternel s'arrêtèrent de pied ferme sur la terre sèche, au milieu du Jourdain — et tout Israël passa sur la terre sèche — jusqu'à ce que toute la nation ait achevé de passer le Jourdain.1
1 date : 1450 av. J.-C.

Les douze pierres tirées du Jourdain

4 Et il arriva, quand toute la nation eut achevé de passer le Jourdain, que l'Éternel parla à Josué, en disant :

2 Prenez parmi le peuple douze hommes, un homme de chaque tribu,

3 et donnez-leur des ordres, en disant : Enlevez d'ici, du milieu du Jourdain, de l'endroit où se sont tenus les pieds des sacrificateurs, douze pierres. Et vous les transporterez avec vous et vous les déposerez dans le camp où vous passerez cette nuit.

4 Et Josué appela les douze hommes qu'il avait désignés parmi les fils d'Israël, un homme de chaque tribu.

5 Et Josué leur dit : Passez devant l'arche de l'Éternel votre Dieu, au milieu du Jourdain, et que chacun de vous charge une pierre sur son épaule, selon le nombre des tribus des fils d'Israël,

6 afin que cela soit un signe au milieu de vous. Lorsque vos fils [vous] interrogeront à l'avenir, en disant : Que signifient pour vous ces pierres ?

7 — alors vous leur direz que les eaux du Jourdain furent coupées devant l'arche de l'alliance de l'Éternel. Lorsqu'elle passa dans le Jourdain, les eaux du Jourdain furent coupées, et ces pierres serviront de mémorial aux fils d'Israël pour toujours.

8 Et les fils d'Israël firent comme Josué l'avait ordonné. Ils enlevèrent douze pierres du milieu du Jourdain, comme l'Éternel l'avait dit à Josué, selon le nombre des tribus des fils d'Israël. Et ils les transportèrent avec eux au lieu de leur campement et les déposèrent là.

L'arche, la première, pénètre dans les eaux et ouvre un passage au peuple. L'entrée de Christ dans la mort nous fraye un chemin par lequel nous n'avons «pas passé auparavant», un chemin nouveau et vivant (v. 4 js 3.1-5; Héb. 10:20 hb 10.19-22). Avant la croix, personne n'était définitivement sorti de la mort après y être entré. Mais Christ l'a fait, de sorte qu'à présent nous la traversons avec lui sans en connaître l'amertume. «Ils passèrent le fleuve à pied, là nous nous sommes réjouis en lui» (Ps. 66:6 ps 66.5-7). Nous constatons que l'arche est restée dans le lit du fleuve jusqu'à ce que toute la nation ait achevé de passer (v. 17). Merveilleuse garantie de la sécurité du peuple! La mort ne peut nous engloutir. Christ s'y est tenu à notre place. Mais pensons à ce que cela fut pour le Prince de la vie que de livrer lui-même son âme à la mort. Le livre de Jonas ch. 2 v. 4... jn 2.2-8 mentionne toutes les terribles vagues qui ont passé sur Lui dans leur pleine réalité. Les eaux l'ont environné jusqu'à l'âme... (voir aussi Ps. 42:8 ps 42.8). Cher Sauveur! Pour toi la souffrance et la mort; pour nous la délivrance, la vie, le bonheur. Les eaux n'ont pu éteindre, le fleuve n'a pu submerger l'amour fort comme la mort qui l'avait conduit dans ces flots afin de nous en arracher (Cant. 8:6, 7 ct 8.6-7).