Deutéronome 32:15-33

Deutéronome 32:15-33

15 Mais Jeshurun1 s'est engraissé et s'est cabré — tu es devenu gras, gros, replet — et il a abandonné le °°Dieu2 qui l'a fait, et il a méprisé le Rocher de son salut.
1 Jeshurun : droit, juste ; nom poétique d'Israël. 2 hébreu : Éloah ; désigné toujours par le signe °° précédant le nom de Dieu (°°Dieu) ; voir les notes à Gen. 1:1 et 14:18.

16 Ils l'ont rendu jaloux par des [dieux] étrangers, ils l'ont provoqué à la colère par des abominations.

17 Ils ont sacrifié aux démons et non à °°Dieu1, à des dieux qu'ils ne connaissaient pas, [des dieux] nouveaux, venus depuis peu, que vos pères n'avaient pas craints.
1 hébreu : Éloah ; désigné toujours par le signe °° précédant le nom de Dieu (°°Dieu) ; voir les notes à Gen. 1:1 et 14:18.

18 Tu as négligé le Rocher qui t'a engendré et tu as oublié le °Dieu qui t'a donné naissance.

19 Et l'Éternel l'a vu et les a rejetés, à cause de la provocation de ses fils et de ses filles.

20 Et il a dit : Je leur cacherai ma face, je verrai quelle sera leur fin, car ils sont une génération perverse, des fils en qui il n'y a pas de fidélité.

21 Ils m'ont rendu jaloux par ce qui n'est pas °Dieu, ils m'ont provoqué à la colère par leurs vaines [idoles]. Et moi, je les rendrai jaloux par ce qui n'est pas un peuple, je les provoquerai à la colère par une nation insensée.

22 Car un feu s'est allumé dans ma colère, et il brûlera jusqu'au Shéol1 le plus profond, et il dévorera la terre et ses produits, et il enflammera les fondements des montagnes.
1 Shéol : expression très vague pour désigner le séjour des âmes séparées du corps.

23 J'accumulerai des malheurs sur eux, j'épuiserai mes flèches contre eux.

24 Ils seront exténués par la famine, et rongés par la fièvre et par une peste meurtrière.
Et j'enverrai contre eux la dent des bêtes, avec le venin de ce qui rampe dans la poussière.

25 Au-dehors, l'épée tuera leurs enfants1, et au-dedans [régnera] la terreur. Il en sera du jeune homme comme de la vierge, de l'enfant qui tète comme de l'homme aux cheveux blancs.
1 littéralement : privera d'enfants.

26 J'aurais dit : Je les disperserai, j'abolirai leur mémoire du milieu des hommes

27 — si je ne craignais la provocation de la part de l'ennemi, que leurs adversaires ne s'y méprennent et qu'ils ne disent : Notre main s'est élevée et ce n'est pas l'Éternel qui a fait tout cela.

28 Car ils sont une nation dont les projets périssent, et il n'y a en eux aucune intelligence.

29 Oh ! s'ils avaient été sages, ils auraient compris cela, ils auraient considéré leur fin !

30 Comment un seul pourrait-il en poursuivre 1 000, et deux en mettre en fuite 10 000, si leur Rocher ne les avait pas vendus et si l'Éternel ne les avait pas livrés ?

31 Car leur rocher n'est pas comme notre Rocher et nos ennemis en sont juges.

32 Car leur vigne est de la vigne de Sodome et du terroir de Gomorrhe.
Leurs raisins sont des raisins vénéneux et leurs grappes sont amères.

33 Leur vin est une brûlure de dragon et un cruel venin d'aspic.

Le cantique qu'enseigne Moïse aux fils d'Israël n'a malheureusement pas qu'une seule strophe! Celle que nous avons apprise hier dt 32.1-14 avec le peuple, excepté le v. 5 , célébrait le côté de Dieu. Voyons à présent le côté de l'homme! Les riches dons de l'Éternel à son peuple, énumérés au v. 14 , n'ont servi à ce dernier qu'à s'engraisser lui-même (v. 15). Au lieu de s'attacher davantage au «Rocher de son salut», de lui offrir la graisse des agneaux et les libations de vin (v. 14 ), Israël l'a abandonné, méprisé, provoqué et finalement oublié (v. 15, 16, 18). Quelle ingratitude! Et pourtant ne ressemblons-nous pas parfois à ce misérable peuple? Nous nous «engraissons» volontiers de l'abondance dont nous comble notre Père. Nous faisons prospérer nos affaires terrestres en oubliant de donner au Seigneur la place qui lui appartient dans notre vie. À ceux qui sont «riches dans le présent siècle», il est ordonné «qu'ils ne mettent pas leur confiance dans l'incertitude des richesses, mais dans le Dieu qui nous donne toutes choses avec abondance pour en jouir» (1 Tim. 6:17 1tm 6.17-19). Si les fils d'Israël avaient été sages, ils auraient considéré leur fin (v. 29). Que le Seigneur nous accorde la sagesse de gérer ses dons comme ayant à lui en rendre compte au moment de son retour!