Deutéronome 31:30; 32:1-14

Deutéronome 31:30; 32:1-14

Cantique de Moïse

30 Et Moïse prononça aux oreilles de toute l'assemblée d'Israël les paroles de ce cantique qui suit, jusqu'à ce qu'il les ait dites entièrement.

32 Cieux, prêtez l'oreille et je parlerai ! Et [toi] terre, écoute les paroles de ma bouche !

2 Mon enseignement se déversera comme la pluie, ma parole descendra comme la rosée, comme une pluie fine sur l'herbe tendre et comme des averses sur l'herbe mûre.

3 Car je proclamerai le nom de l'Éternel : Attribuez la grandeur à notre Dieu !

4 Il est le Rocher, son œuvre est parfaite, car toutes ses voies sont justice1. C'est un °Dieu fidèle et il n'y a pas d'iniquité [en lui]. Il est juste et droit.
1 ailleurs : jugement.

5 Ils se sont pervertis à son égard, leur souillure n'est pas celle de ses fils. C'est une génération fausse et tortueuse.

6 Est-ce ainsi que vous récompensez l'Éternel, peuple insensé et dénué de sagesse ? N'est-il pas ton père qui t'a acheté ? C'est lui qui t'a fait et qui t'a établi.

7 Souviens-toi des jours d'autrefois, considérez les années de génération en génération. Interroge ton père et il te le déclarera, tes anciens et ils te le diront.

8 Quand le Très-Haut1 partageait l'héritage aux nations, quand il séparait les fils d'Adam, il établit les frontières des peuples selon le nombre des fils d'Israël.
1 hébreu : Élion.

9 Car la part de l'Éternel, c'est son peuple, Jacob est le lot de son héritage.

10 Il le trouva dans un pays désert et dans les solitudes aux hurlements sauvages. Il le conduisit çà et là1, il prit soin de lui, il le garda comme la prunelle de son œil.
1 ou : il l'entoura.

11 Comme l'aigle réveille sa nichée, plane au-dessus de ses petits, étend ses ailes, les prend, les porte sur ses ailes,

12 L'Éternel seul l'a conduit et il n'y a eu avec lui aucun °dieu étranger.

13 Il l'a fait passer à cheval sur les lieux hauts de la terre, et Israël1 a mangé le produit des champs. Et il lui a fait sucer le miel du rocher et l'huile du rocher le plus dur2,
1 littéralement : il. 2 littéralement : rocher de silex.

14 Le caillé des vaches, et le lait des brebis, et la graisse des agneaux1, et des béliers de la race de Basan, et des boucs, avec le meilleur2 du blé. Et tu as bu le vin pur, le sang du raisin.
1 agneaux nourris au pâturage ; voir 1 Sam. 15:9. 2 littéralement : la graisse des rognons.

Ainsi que l'Éternel lui en a donné l'ordre, Moïse va maintenant enseigner un cantique aux fils d'Israël. Prenant à témoin les cieux et la terre, il exalte la parole de Dieu descendant «comme une pluie fine sur l'herbe tendre (la jeunesse), et comme des averses sur l'herbe mûre» (v. 2). Il attribue la grandeur à Dieu, célèbre ce qu'il est: fidèle, juste, droit (v. 4). Le Rocher est son nom, assurant aux siens le refuge, l'habitation, l'ombre bienfaisante, l'eau vive (Ps. 31:3 ps 31.2-6; 71:3 ps 71.1-6; És. 32:2 es 32.1-4 et bien d'autres passages) ainsi que le miel et l'huile (v. 13). Le cantique exalte ensuite ce que Dieu fait: une œuvre parfaite! (v. 4). Tout le déploiement de cette œuvre envers Israël est exposé dans les v. 8 à 14. Il l'a choisi (v. 8), trouvé, pris en charge, gardé (v. 10), porté (v. 11), conduit (v. 12) et finalement élevé en haut (v. 13). «Qu'y avait-il encore à faire... que je n'aie pas fait»? — demandera plus tard l'Éternel à propos de sa vigne d'Israël (És. 5:4 es 5.1-7). À plus forte raison, enfants de Dieu, sommes-nous en droit de nous écrier avec le cantique: «Du Rocher de Jacob, toute l'œuvre est parfaite...!»

«Car ceux qu'il a connus d'avance, il les a aussi prédestinés... il les a aussi appelés... il les a aussi justifiés... il les a aussi glorifiés» (Rom. 8:29, 30 rm 8.29-30).