Deutéronome 31:7-18

Deutéronome 31:7-18

7 Et Moïse appela Josué et lui dit devant les yeux de tout Israël : Fortifie-toi et sois ferme ! Car toi, tu entreras avec ce peuple dans le pays que l'Éternel a juré à leurs pères de leur donner, et toi, tu le leur feras hériter.

8 Et l'Éternel lui-même est celui qui marche devant toi, l'Éternel lui-même sera avec toi. Il ne te laissera pas et il ne t'abandonnera pas. Ne crains pas et ne sois pas effrayé !

Lecture publique de la Loi tous les sept ans

9 Et Moïse écrivit cette loi et la donna aux sacrificateurs, fils de Lévi, qui portaient l'arche de l'alliance de l'Éternel, ainsi qu'à tous les anciens d'Israël.

10 Et Moïse leur donna des ordres, en disant : Au bout de sept ans, au temps fixé de l'année de la remise [des dettes], à la fête des Tabernacles,

11 quand tout Israël viendra pour paraître devant l'Éternel ton Dieu au lieu qu'il aura choisi, tu liras cette loi devant tout Israël, à leurs oreilles.

12 Tu réuniras le peuple, les hommes, et les femmes, et les enfants, et ton étranger qui sera dans les portes [de tes villes], afin qu'ils entendent, et qu'ils apprennent, et qu'ils craignent l'Éternel votre Dieu, et qu'ils prennent garde à mettre en pratique toutes les paroles de cette loi.

13 Et leurs fils, qui n'en auront pas eu connaissance, entendront et apprendront à craindre l'Éternel votre Dieu tous les jours que vous vivrez sur la terre dont vous allez prendre possession après avoir passé le Jourdain.

L'infidélité du peuple après la mort de Moïse

14 Et l'Éternel dit à Moïse : Voici, le jour de ta mort1 approche. Appelle Josué et présentez-vous dans la tente de la Rencontre, afin que je lui donne mes ordres. Et Moïse et Josué allèrent et se présentèrent dans la tente de la Rencontre.
1 littéralement : tes jours pour mourir.

15 Et l'Éternel apparut dans la tente, dans la colonne de nuée, et la colonne de nuée se tint à l'entrée de la tente.

16 Et l'Éternel dit à Moïse : Voici, tu vas dormir avec tes pères. Et ce peuple se lèvera et se prostituera après les dieux étrangers du pays au milieu duquel il va entrer. Et il m'abandonnera et rompra mon alliance que j'ai faite avec lui.

17 Et ma colère s'enflammera contre lui en ce jour-là et je les abandonnerai et je leur cacherai ma face. Et il sera dévoré, et de nombreux malheurs et des détresses l'atteindront1. Et il dira en ce jour-là : N'est-ce pas parce que mon Dieu n'est pas au milieu de moi que ces malheurs m'ont atteint ?
1 littéralement : le trouveront.

18 Et moi, je cacherai entièrement ma face, en ce jour-là, à cause de tout le mal qu'il aura fait, parce qu'il se sera tourné vers d'autres dieux.

Après avoir enjoint à tout Israël de se fortifier et d'être ferme (v. 6 Dt 31.1-6), Moïse adresse les mêmes paroles à Josué (v. 7). La source du courage est la même dans les deux cas: l'Éternel qui marche avec eux.

Moïse a rédigé la Loi. Encore faut-il qu'elle soit lue! Aussi une dernière instruction est-elle donnée, relative à la lecture périodique des commandements divins devant tout Israël rassemblé: hommes, femmes et enfants. Dans quel but? «Afin qu'ils entendent, et qu'ils apprennent, et qu'ils craignent l'Éternel, votre Dieu, et qu'ils prennent garde à mettre en pratique toutes les paroles...» (v. 12). C'est aussi pour ces motifs que nous avons des réunions d'assemblée où la parole de Dieu est lue et méditée. Et ce v. 12 montre bien que les enfants y ont leur place avec leurs parents. Ne négligeons pas ces rassemblements «comme quelques-uns ont l'habitude de faire» (Héb. 10:25 hb 10.23-25).

Pourquoi, après avoir promis à Israël de ne pas l'abandonner (v. 6 Dt 31.1-6), l'Éternel annonce-t-il: «je les abandonnerai, et je leur cacherai ma face» (v. 17)? Parce que, entre-temps, c'est le peuple qui aura abandonné son Dieu et rompu son alliance (v. 16 fin). Mais une ultime promesse sera formulée par la bouche du prophète Osée: «je guérirai leur abandon de moi, je les aimerai librement» (Os. 14:5 os 14.5-8).