Deutéronome 29:17-28

Deutéronome 29:17-28

17 Qu'il n'y ait donc parmi vous ni homme, ni femme, ni famille, ni tribu, dont le cœur se détourne aujourd'hui loin de l'Éternel notre Dieu, pour aller servir les dieux de ces nations. Qu'il n'y ait pas parmi vous une racine qui produise du poison et de l'absinthe.

18 Et qu'il n'arrive pas que quelqu'un, en entendant les paroles de ce serment, se bénisse dans son cœur, en disant : J'aurai la paix, même si je marche dans l'obstination de mon cœur — afin que périsse celui1 qui a été abreuvé avec celui1 qui a soif.
1 littéralement : celle.

19 L'Éternel ne voudra pas lui pardonner, mais la colère de l'Éternel et sa jalousie s'enflammeront1 alors contre cet homme. Et toute la malédiction2 qui est écrite dans ce livre reposera sur lui, et l'Éternel effacera son nom de dessous les cieux.
1 littéralement : fumeront. 2 malédiction, ailleurs : serment, adjuration.

20 Et l'Éternel le séparera de toutes les tribus d'Israël pour le malheur, selon toutes les malédictions1 de l'alliance qui est écrite dans ce livre de la Loi.
1 malédiction, ailleurs : serment, adjuration.

L'Éternel réalisera ses menaces

21 Et la génération à venir, vos fils qui se lèveront après vous, et l'étranger qui viendra d'un pays éloigné, verront les fléaux de ce pays et ses maladies dont l'Éternel l'aura affligé.

22 [Ils verront] que tout son sol n'est que soufre et sel, un incendie — il n'est pas semé, et il ne fait rien germer, et aucune herbe n'y pousse — comme le renversement de Sodome et de Gomorrhe, d'Adma et de Tseboïm, que l'Éternel détruisit dans sa colère et dans sa fureur.

23 Alors ils diront [avec] toutes les nations : Pourquoi l'Éternel a-t-il fait ainsi à ce pays ? D'où vient l'ardeur de cette grande colère ?

24 Et l'on dira : C'est parce qu'ils ont abandonné l'alliance de l'Éternel, le Dieu de leurs pères, qu'il avait faite avec eux quand il les fit sortir du pays d'Égypte.

25 Et ils sont allés, et ont servi d'autres dieux, et se sont prosternés devant eux, des dieux qu'ils n'avaient pas connus et que l'Éternel1 ne leur avait pas donnés en partage.
1 littéralement : il.

26 Et la colère de l'Éternel s'est enflammée contre ce pays, pour faire venir sur lui toute la malédiction écrite dans ce livre.

27 Et l'Éternel les a arrachés de dessus leur terre dans [sa] colère, et dans [sa] fureur, et dans [sa] grande indignation, et il les a chassés dans un autre pays, comme [c'est le cas] aujourd'hui.

28 Les choses cachées sont à l'Éternel notre Dieu, mais les choses révélées sont à nous et à nos fils, pour toujours, afin que nous mettions en pratique toutes les paroles de cette loi.

Jusqu'ici il a été question du peuple dans son ensemble. Les v. 17 à 20 s'adressent à l'individu, homme ou femme qui se détourne de l'Éternel. L'absinthe (v. 17 fin) est une plante au jus amer et toxique qui croît dans les lieux incultes. Si notre cœur est spirituellement à l'état sauvage, ne nous étonnons pas qu'il s'y développe de telles racines d'amertume, empoisonnant notre esprit de toutes sortes de ressentiments, jalousies, animosités. Le remède préventif, selon Héb. 12:15 hb 12.14-17: ne pas manquer de jouir de la grâce de Dieu.

Le chapitre s'achève sur un verset consolant. Notre histoire comme celle d'Israël comporte un côté apparent: celui de notre responsabilité, et un côté caché: celui de la grâce, dont Dieu seul a pleinement connaissance. Certaines tapisseries se brodent à l'envers. Tant que dure le travail, on ne voit sur le canevas que des nœuds et des fils embrouillés: seul l'artisan s'y reconnaît. Mais en retournant l'ouvrage terminé, le dessin final apparaît dans toute sa perfection et sa beauté. «Les choses révélées» correspondent à l'envers visible du travail divin. Épreuves, échecs, discipline, nous paraissent parfois aller à l'encontre du plan de Dieu. Mais bientôt, dans la magnificence du Saint Lieu, nous admirerons l'autre face et «nous comprendrons tout Son amour».