Deutéronome 22:1-29; 23:1

Deutéronome 22:1-29; 23:1

Obligations envers les biens de son prochain

22 Si tu vois errer le bœuf de ton frère, ou son mouton1, alors tu ne t'esquiveras pas loin d'eux ; tu ne manqueras pas de les ramener à ton frère.
1 ou : sa chèvre.

2 Et si ton frère n'est pas près de toi ou si tu ne le connais pas, alors tu mèneras la bête dans1 ta maison et elle sera chez toi jusqu'à ce que ton frère vienne la chercher ; alors tu la lui rendras.
1 littéralement : tu la recueilleras au milieu de.

3 Et tu feras de même pour son âne, et tu feras de même pour son vêtement, et tu feras de même pour tout objet perdu que ton frère aura perdu et que tu auras trouvé ; tu ne pourras pas t'esquiver.

4 Si tu vois l'âne de ton frère ou son bœuf tomber sur le chemin, tu ne t'esquiveras pas loin d'eux ; tu ne manqueras pas de les relever avec lui.

Prescriptions diverses

5 La femme ne portera pas un habit d'homme et l'homme ne s'habillera pas d'un vêtement de femme. Car quiconque fait ces choses est en abomination à l'Éternel ton Dieu.

6 Si tu rencontres devant toi, en chemin, sur n'importe quel arbre ou sur la terre, un nid d'oiseau avec des petits ou des œufs, et que la mère soit assise sur les petits ou sur les œufs, tu ne prendras pas la mère avec les petits.

7 Tu ne manqueras pas de laisser partir la mère et tu prendras les petits pour toi, afin que tu prospères et que tu prolonges tes jours.

8 Si tu construis une maison neuve, tu feras une balustrade à ton toit1, afin que tu ne mettes pas du sang sur ta maison si quelqu'un venait à en tomber.
1 toit en terrasse.

9 Tu n'ensemenceras pas ta vigne de deux espèces [de semence], de peur d'avoir à sanctifier1 la totalité de la semence que tu as semée avec le produit de la vigne.
1 c.-à-d. : d'avoir à donner au sanctuaire comme amende.

10 Tu ne laboureras pas avec un bœuf et un âne [attelés] ensemble.

11 Tu ne te t'habilleras pas d'une étoffe mélangée, de laine et de lin [tissés] ensemble.

12 Tu te feras des houppes aux quatre pans du vêtement dont tu te couvres.

Atteintes à la réputation d'une jeune femme

13 Si un homme a pris une femme, et est allé vers elle, et qu'il la haïsse,

14 et lui impute des actes qui donnent occasion de parler, et fasse courir sur elle quelque mauvais bruit, et dise : J'ai pris cette femme, et je me suis approché d'elle, et je ne l'ai pas trouvée vierge

15 — alors le père de la jeune femme et sa mère prendront les signes de la virginité de la jeune femme et les produiront devant les anciens de la ville, à la porte [de la ville].

16 Et le père de la jeune femme dira aux anciens : J'ai donné ma fille pour femme à cet homme et il la hait.

17 Et voici, il lui impute des actes qui donnent occasion de parler, en disant : Je n'ai pas trouvé ta fille vierge. Et voici les signes de la virginité de ma fille. Et ils déploieront le drap devant les anciens de la ville.

18 Et les anciens de cette ville prendront l'homme et le corrigeront.

19 Et parce qu'il aura fait courir un mauvais bruit sur une vierge d'Israël, ils lui feront payer une amende de 100 pièces d'argent et ils les donneront au père de la jeune femme. Et elle restera1 sa femme et il ne pourra pas la renvoyer [pendant] tous ses jours2.
1 littéralement : sera. 2 c.-à-d. : les jours de lui.

20 Mais si cette chose est vraie, si les signes de la virginité n'ont pas été trouvés chez la jeune femme,

21 alors ils feront sortir la jeune femme à l'entrée de la maison de son père, et les hommes de sa ville la lapideront avec des pierres, et elle mourra. Car elle a commis une infamie en Israël, en se prostituant dans la maison de son père. Et tu ôteras le mal du milieu de toi.

Adultère et fornication

22 Si l'on trouve un homme couché avec une femme mariée, alors ils mourront tous les deux, l'homme qui a couché avec la femme, et la femme. Et tu ôteras le mal [du milieu] d'Israël.

23 Si une jeune fille vierge est fiancée à un homme, et qu'un homme la trouve dans la ville et couche avec elle,

24 alors vous les ferez sortir tous les deux à la porte de cette ville, et vous les lapiderez avec des pierres, et ils mourront, la jeune fille, parce que, étant dans la ville, elle n'a pas crié, et l'homme, parce qu'il a déshonoré la femme de son prochain. Et tu ôteras le mal du milieu de toi.

25 Et si c'est dans les champs que l'homme a trouvé la jeune fille fiancée, et que, lui faisant violence, il1 couche avec elle, alors l'homme qui aura couché avec elle mourra, lui seul.
1 littéralement : l'homme.

26 Mais tu ne feras rien à la jeune fille. Il n'y a pas de péché digne de mort sur la jeune fille, car c'est comme si un homme se dressait1 contre son prochain et le tuait. C'est ainsi [qu'il faut traiter] ce cas.
1 littéralement : se levait.

27 Car il l'a trouvée dans les champs, la jeune fille fiancée a crié et il n'y a eu personne pour la sauver.

28 Si un homme trouve une jeune fille vierge qui n'est pas fiancée, et qu'il la saisisse et couche avec elle, et qu'on les trouve,

29 l'homme qui aura couché avec elle donnera au père de la jeune fille 50 pièces d'argent et elle sera sa femme puisqu'il l'a déshonorée. Il ne pourra pas la renvoyer [pendant] tous ses jours.

23 Un homme ne prendra pas la femme de son père et ne relèvera pas le pan du vêtement de son père.

L'Éternel ne condamne pas seulement le mal positif et grossier (ch. 21). Il réprouve toute forme d'égoïsme. Perdre un bœuf ou un âne est signe d'un manque de vigilance (1 Sam. 9:3 1s 9.3-5). Toutefois Dieu en profite pour m'apprendre que je n'ai pas le droit d'être indifférent à ce qui arrive à mon prochain. Il me rappelle que celui-ci est mon frère et m'invite à m'occuper de ce qui lui appartient aussi soigneusement que si c'était à moi. Sans son mouton pour le sacrifice, son bœuf pour labourer, son âne pour porter ses fardeaux, comment un Israélite pouvait-il servir l'Éternel et subsister? Ne ressemblons pas à ces croyants dont Paul déplorait l'absence d'esprit de service: «Tous cherchent leurs propres intérêts...» (Phil. 2:21 ph 2.19-21; lire aussi 1 Cor. 10:24 1cr 10.23-24).

Le v. 5 prend toute sa valeur dans le monde moderne où la femme tend à se faire l'égale de l'homme. C'est renverser l'ordre de Dieu dans la création. De toute manière, même si la portée de telles instructions nous échappe, gardons-nous de «contester» (1 Cor. 11:16 1cr 11.4-16). Les v. 9 à 11 nous rappellent que Dieu ne veut, dans la vie et le témoignage de ses enfants, ni confusion ni mélange des réalités divines avec les principes de ce monde.