Deutéronome 21:10-23

Deutéronome 21:10-23

Mariage avec une prisonnière de guerre

10 Si tu sors pour faire la guerre contre tes ennemis, et que l'Éternel ton Dieu les livre entre tes mains, et que tu fasses des prisonniers parmi eux,

11 si tu vois parmi les prisonniers une femme belle de visage1, et que tu t'attaches à elle, et que tu la prennes pour femme,
1 littéralement : belle d'apparence.

12 alors tu l'introduiras à l'intérieur de ta maison. Et elle se rasera la tête et se coupera les ongles,

13 et elle ôtera de dessus elle son vêtement de prisonnière. Et elle habitera dans ta maison, et pleurera son père et sa mère un mois entier. Et après cela tu iras vers elle, et tu seras son mari, et elle sera ta femme.

14 Et s'il arrive qu'elle ne te plaise pas, alors tu la laisseras partir là où elle voudra, mais tu ne pourras pas la vendre pour de l'argent. Tu ne la traiteras pas en esclave, parce que tu l'as déshonorée.

Le droit d'aînesse

15 Si un homme a deux femmes, l'une aimée et l'autre haïe, et qu'elles lui aient donné des fils, tant celle qui est aimée que celle qui est haïe, et que le fils premier-né soit de celle qui est haïe,

16 alors, le jour où il fera hériter à ses fils ce qui est à lui, il ne pourra pas faire premier-né le fils de celle qui est aimée, au détriment du fils de celle qui est haïe, lequel est le premier-né.

17 Mais il reconnaîtra pour premier-né le fils de celle qui est haïe, pour lui donner une double portion de tout ce qui se trouvera être à lui. Car il est le commencement de sa vigueur, le droit d'aînesse lui appartient.

Le fils indocile et rebelle

18 Si un homme a un fils indocile et rebelle, qui n'écoute pas la voix de son père ni la voix de sa mère, et qu'ils l'aient corrigé, et qu'il ne les ait pas écoutés,

19 alors son père et sa mère le prendront et l'amèneront vers les anciens de sa ville, à la porte de son lieu.

20 Et ils diront aux anciens de sa ville : Voici, notre fils est indocile et rebelle, il n'écoute pas notre voix, il est débauché1 et ivrogne.
1 ou : glouton.

21 Et tous les hommes de sa ville le lapideront avec des pierres, et il mourra, et tu ôteras le mal du milieu de toi. Et tout Israël l'entendra et craindra.

Le cadavre d'un pendu

22 Et si un homme a commis un péché digne de mort1, et qu'il ait été mis à mort, et que tu l'aies pendu à un arbre,
1 littéralement : [digne] d'un jugement de mort.

23 son cadavre ne passera pas la nuit sur l'arbre, mais tu l'enterreras sans faute le jour même, car celui qui est pendu est une malédiction de Dieu. Et tu ne rendras pas impure la1 terre que l'Éternel ton Dieu te donne en héritage.
1 littéralement : ta.

Grand était le privilège du fils aîné en Israël (v. 17). Mais que dire, en comparaison, de nos avantages si nous sommes enfants de parents chrétiens élevés selon les enseignements de la Parole? N'est-il pas profondément triste de constater que, malgré des privilèges aussi grands, plusieurs ont suivi le chemin du fils indocile et rebelle? Un tel chemin pour le jeune Israélite se terminait par la mort sans rémission. Il devait être lapidé sur le témoignage de ses propres parents. Or cette histoire du fils insensé, ivrogne et débauché, nous la retrouvons en Luc 15 lc 15.11-32 avec une fin bien différente. Le fils prodigue n'était pas meilleur que le fils rebelle de notre chapitre. Mais la grâce le trouva et agit dans son cœur, le poussant à la repentance. Alors au lieu de l'accusation du père, ce sont ses bras ouverts; au lieu de la condamnation inflexible, un plein pardon; au lieu de la mort, la maison paternelle, le festin, la joie.

Une autre mort terrible est évoquée par les v. 22 et 23. Et celle-là, c'est le Fils bien-aimé, le Fils obéissant qui l'a subie à notre place! «Maudit soit quiconque est pendu au bois», rappelle Gal. 3:13 gl 3.7-14. Insondable mystère de la croix! Christ y a été fait malédiction pour que la bénédiction promise à la foi parvienne jusqu'à nous.