Deutéronome 19:15-21; 20:1-9

Deutéronome 19:15-21; 20:1-9

Nécessité de plusieurs témoins

15 Un seul témoin ne se dressera1 pas contre un homme, pour une iniquité ou un péché quelconque, quelque péché qu'il ait commis2. Sur la déposition3 de deux témoins ou sur la déposition3 de trois témoins, la chose sera établie.
1 littéralement: se lever. 2 ou : quelconque, en quelque péché qui se commette. 3 littéralement : bouche.

16 Quand un témoin inique1 se dressera2 contre un homme, pour témoigner contre lui d'un crime,
1 littéralement : de violence. 2 littéralement : se lèvera.

17 alors les deux hommes qui ont le différend comparaîtront devant l'Éternel, devant les sacrificateurs et les juges qu'il y aura en ces jours-là.

18 Et les juges feront des recherches approfondies et, si1 le témoin est vraiment un faux témoin, s'il a témoigné faussement contre son frère,
1 littéralement : voici.

19 alors vous lui ferez comme il pensait faire à son frère. Et tu ôteras le mal du milieu de toi.

20 Et les autres l'entendront, et craindront, et ne feront plus désormais une pareille méchante action au milieu de toi.

21 Et ton œil sera sans pitié : vie pour vie, œil pour œil, dent pour dent, main pour main, pied pour pied.

Instructions concernant le service militaire et la guerre

20 Quand tu sortiras pour faire la guerre contre tes ennemis, et que tu verras des chevaux et des chars, un peuple plus nombreux que toi, tu ne les craindras pas. Car l'Éternel ton Dieu, qui t'a fait monter du pays d'Égypte, est avec toi.

2 Et il arrivera, quand vous vous approcherez pour le combat, que le sacrificateur s'approchera, et parlera au peuple,

3 et leur dira : Écoute, Israël ! Vous vous approchez aujourd'hui pour livrer bataille à vos ennemis. Que votre cœur ne faiblisse pas ! Ne craignez pas, ne soyez pas effrayés et ne soyez pas épouvantés devant eux !

4 Car l'Éternel votre Dieu est celui qui marche avec vous pour combattre pour vous contre vos ennemis [et] pour vous sauver.

5 Et les magistrats1 parleront au peuple, en disant : Qui est l'homme qui a construit une maison neuve et qui ne l'a pas consacrée ? Qu'il s'en aille et retourne dans sa maison, de peur qu'il ne meure dans la bataille et qu'un autre ne la consacre.
1 ou : intendants, officiers.

6 Et qui est l'homme qui a planté une vigne et n'en a pas profité1 ? Qu'il s'en aille et retourne dans sa maison, de peur qu'il ne meure dans la bataille et qu'un autre n'en profite.
1 littéralement : ne l'a pas profanée ; c.-à-d. : ne l'a pas rendue commune.

7 Et qui est l'homme qui s'est fiancé à une femme et ne l'a pas encore prise ? Qu'il s'en aille et retourne dans sa maison, de peur qu'il ne meure dans la bataille et qu'un autre ne la prenne.

8 Et les magistrats1 continueront à parler au peuple et diront : Qui est l'homme qui a peur et dont le cœur faiblit ? Qu'il s'en aille et retourne dans sa maison, de peur qu'il ne fasse fondre le cœur de ses frères comme le sien.
1 ou : intendants, officiers.

9 Et il arrivera, quand les magistrats1 auront achevé de parler au peuple, qu'ils établiront les chefs des armées à la tête du peuple.
1 ou : intendants, officiers.

Les sacrificateurs et les juges devaient démasquer et punir les faux témoins (v. 18; Prov. 19:5, 9 pv 19.5-9). Comble de l'iniquité, lorsque Jésus comparut devant leur sanhédrin, ils cherchèrent de faux témoignages contre lui pour le faire mourir! (Matt. 26:59 mt 26.57-66). Etienne, également devant le sanhédrin, eut affaire à de faux témoins (Act. 6:13 ac 6.9-15).

Le ch. 20 traite de la guerre. Qui est chargé de la préparer et de mobiliser les soldats? On s'attendrait à ce que ce soient des officiers. Il n'en est rien; ce sont de nouveau les sacrificateurs et les juges. Ce qu'il faut apprécier en effet, ce n'est ni la force ni l'armement des soldats, mais la fidélité et le dévouement à l'Éternel. Les v. 5 et suivants énumèrent les motifs de réforme et de sursis qui dispensaient un homme de prendre part à la guerre. Ils font penser aux mauvaises excuses invoquées par les invités du grand souper de la parabole: «j'ai acheté un champ... j'ai épousé une femme...» (Luc 14:18-20 lc 14.15-24). Mais écoutons l'avis expérimenté de quelqu'un qui avait lui-même combattu le bon combat: «Aucun homme servant comme soldat ne s'embarrasse dans les affaires de la vie, afin qu'il plaise à celui qui l'a enrôlé». C'est à cette condition que chacun de nous pourra être «un bon soldat de Jésus Christ» (2 Tim. 2:3, 4 2tm 2.3-7 et 4. 7 2tm 4.5-7).