Deutéronome 18:1-22

Deutéronome 18:1-22

Les droits des sacrificateurs et des Lévites

18 Les sacrificateurs, les Lévites [et] toute la tribu de Lévi n'auront pas de part ni d'héritage avec Israël. Ils se nourriront des sacrifices de l'Éternel faits par feu et de son héritage,

2 mais ils n'auront pas d'héritage au milieu de leurs frères. L'Éternel est leur héritage, comme il le leur a dit.

3 Or voici le droit des sacrificateurs de la part du peuple, de la part de ceux qui offrent1 un sacrifice, que ce soit un bœuf ou un mouton2 : on donnera au sacrificateur l'épaule, et les mâchoires, et l'estomac.
1 littéralement : sacrifient ; voir 12:15. 2 ou : une chèvre.

4 Tu lui donneras les prémices de ton blé, de ton vin nouveau et de ton huile, et les prémices de la toison de ton petit bétail.

5 Car l'Éternel ton Dieu l'a choisi, lui et ses fils, parmi toutes tes tribus, pour qu'il se tienne tous les jours [devant lui] pour faire le service au nom de l'Éternel.

6 Et si le Lévite vient de l'une des portes [de tes villes], de tout Israël où il séjourne, et qu'il vienne, selon tout le désir de son âme, au lieu que l'Éternel aura choisi,

7 et qu'il serve au nom de l'Éternel son Dieu, comme tous ses frères, les Lévites, qui se tiennent là devant l'Éternel,

8 il recevra pour sa nourriture une portion égale [à la leur], indépendamment de ce qu'il aura vendu de son patrimoine.

Faux prophètes et vrai prophète

9 Quand tu seras entré dans le pays que l'Éternel ton Dieu te donne, tu n'apprendras pas à faire selon les abominations de ces nations.

10 Il ne se trouvera au milieu de toi personne qui fasse passer par le feu son fils ou sa fille, ni devin qui se mêle de divination, ni tireur de présages, ni magicien, ni sorcier,

11 ni personne qui jette des sorts, ni personne qui consulte les spirites et les nécromanciens, ni personne qui interroge les morts.

12 Car quiconque fait ces choses est en abomination à l'Éternel. Et c'est à cause de ces abominations que l'Éternel ton Dieu dépossède ces nations1 devant toi.
1 littéralement : les dépossède.

13 Tu seras tout entier à l'Éternel ton Dieu.

14 Car ces nations que tu vas déposséder écoutent les tireurs de présage et les devins, mais pour toi, l'Éternel ton Dieu ne t'a pas permis d'agir ainsi.

15 L'Éternel ton Dieu te suscitera un prophète comme moi, du milieu de toi, d'entre tes frères. Vous l'écouterez.

16 [Car c'est] selon tout ce que tu as demandé à l'Éternel ton Dieu, à l'Horeb, le jour de l'assemblée, en disant : Que je n'entende plus la voix de l'Éternel mon Dieu et que je ne voie plus ce grand feu, afin que je ne meure pas.

17 Et l'Éternel m'a dit : Ils ont bien dit ce qu'ils ont dit.

18 Je leur susciterai un prophète comme toi, du milieu de leurs frères, et je mettrai mes paroles dans sa bouche, et il leur dira tout ce que je lui commanderai.

19 Et il arrivera que l'homme qui n'écoutera pas mes paroles, celles qu'il dira en mon nom, moi, je lui en demanderai compte.

20 Mais le prophète qui prétendra1 dire en mon nom une parole que je ne lui aurai pas commandé de dire, ou qui parlera au nom d'autres dieux, ce prophète-là mourra.
1 littéralement : qui sera arrogant pour.

21 Et si tu dis dans ton cœur : Comment connaîtrons-nous la parole que l'Éternel n'a pas dite ?

22 Quand le prophète parlera au nom de l'Éternel, et que la chose n'aura pas lieu, et n'arrivera pas, c'est cette parole-là que l'Éternel n'a pas dite. Le prophète l'a dite d'une manière présomptueuse. Tu n'auras pas peur de lui.

Ce ch. 18 place devant nous les personnes assumant une position religieuse. Les prophètes en particulier sont des hommes chargés de parler au nom de l'Éternel. Quel terrible égarement quand ils ne sont pas fidèles! Car sous leur caution, on est en danger de prendre pour la parole de Dieu ce qui n'est que mensonge (voir 1 Rois 22:22 1r 22.19-23).

Les v. 9 à 12 mettent le peuple de Dieu en garde contre l'activité des astrologues, mages, voyantes, spirites, diseurs de bonne aventure... toutes les formes de l'occultisme. Aujourd'hui plus que jamais, des foules courent après ces pratiques abominables. Que Dieu nous donne de les avoir, comme lui, en horreur!

Israël, dans son pays, a connu successivement la période des juges, puis celle des rois et des prophètes. Les uns et les autres ont été trop souvent des bergers infidèles. Alors l'Éternel a envoyé pour paître son peuple Celui qui, parmi ses titres de gloire, est le juste Juge, le Roi des rois, le Prophète mentionné au v. 15 et qu'Israël attendait. Pierre, prêchant l'évangile aux juifs, pourra s'appuyer sur ces versets pour leur annoncer Jésus. Lui est la Parole elle-même. Écoutons-le dans tout ce qu'il pourra nous dire (v. 15; Act. 3:22 ac 3.22-26 et 7:37 ac 7.35-41).