Deutéronome 14:1-21

Deutéronome 14:1-21

Coutumes mortuaires interdites

14 Vous êtes les fils de l'Éternel votre Dieu. Vous ne vous ferez pas d'incisions et vous ne vous ferez pas de tonsure entre les yeux pour un mort.

2 Car tu es un peuple saint, [consacré] à l'Éternel ton Dieu, et l'Éternel t'a choisi afin que tu sois pour lui un peuple qui lui appartienne en propre parmi tous les peuples qui sont sur la surface de la terre.

Animaux purs et impurs

3 Tu ne mangeras aucune chose abominable.

4 Voici les bêtes que vous mangerez : le bœuf, le mouton et la chèvre ;

5 le cerf, et la gazelle, et le daim, et le bouquetin, et le dishon, et le bœuf sauvage1, et le mouflon.
1 ou : antilope.

6 Et toute bête qui a le sabot fendu et le pied complètement divisé en deux sabots, [et] qui rumine parmi les bêtes, vous la mangerez.

7 Seulement, de celles-ci vous ne mangerez pas, parmi celles qui ruminent et parmi celles qui ont le sabot complètement fendu [et] le pied divisé : le chameau, et le lièvre, et le daman, car ils ruminent, mais ils n'ont pas le sabot fendu ; ils vous sont impurs.

8 Et [vous ne mangerez pas] le porc, car il a le sabot complètement fendu, mais il ne rumine pas ; il vous est impur. Vous ne mangerez pas de leur viande et vous ne toucherez pas leur corps mort.

9 Parmi tout ce qui est dans les eaux, voici ce que vous mangerez : vous mangerez tout ce qui a des nageoires et des écailles.

10 Mais vous ne mangerez rien de ce qui n'a pas de nageoires et d'écailles ; cela vous est impur.

11 Vous mangerez tout oiseau1 pur.
1 ailleurs aussi : petit oiseau.

12 Mais ceux-ci, vous ne les mangerez pas : l'aigle, et l'orfraie, et l'aigle de mer,

13 et le faucon, et le milan, et l'autour et toutes ses espèces ;

14 et le corbeau et toutes ses espèces ;

15 et l'autruche, et le hibou, et la mouette, et l'épervier et toutes ses espèces ;

16 la chouette, et l'ibis, et le cygne1,
1 selon quelques-uns : la poule pourprée.

17 et le pélican, et le vautour, et le plongeon,

18 et la cigogne, et le héron et toutes ses espèces, et la huppe, et la chauve-souris.

19 Et tout reptile volant vous sera impur ; on n'en mangera pas.

20 Vous mangerez tout oiseau pur.

21 Vous ne mangerez d'aucun corps mort. Tu le donneras à l'étranger qui est dans les portes [de tes villes] et il le mangera, ou tu le vendras à l'étranger de passage. Car tu es un peuple saint, [consacré] à l'Éternel ton Dieu.
Tu ne cuiras pas le chevreau dans le lait de sa mère.

Les «fils de l'Éternel» (v. 1) constituaient «un peuple saint, consacré à l'Éternel» (v. 2). À une telle position devaient correspondre une sainte conduite et une piété que les versets suivants nous montrent comment préserver. La Bible est la pierre de touche qui nous permet de distinguer entre ce qui est pur et ce qui ne l'est pas. Les mammifères purs étaient ceux qui possédaient à la fois les deux critères. Devaient être rejetés ceux qui, comme le chameau, ruminaient sans avoir le pied divisé (beaucoup de connaissance sans la marche correspondante) et inversement ceux qui, tels le porc, laissaient une empreinte irréprochable mais n'avaient pas la bonne manière de s'alimenter. Les pharisiens illustraient cette seconde catégorie. Extérieurement séparés du mal, ils n'étaient pas gouvernés intérieurement par la Parole de Dieu. Jérémie est l'exemple d'un homme réunissant les deux caractères. «Tes paroles ont été trouvées, alors je les ai mangées...», déclare-t-il. C'est la «rumination»! Et dans le verset suivant: «Je ne me suis pas assis dans l'assemblée des moqueurs...» (Jér. 15:16, 17 jr 15.15-21). C'est la marche séparée.

Un reptile volant était impur (v. 19). Dieu ne reconnaît pas le mélange de ce qui est céleste (pourvu d'ailes) avec ce qui est de la terre (le reptile).