Deutéronome 4:14-28

Deutéronome 4:14-28

14 « Et l'Éternel m'a commandé, en ce temps-là, de vous enseigner des statuts et des ordonnances, pour que vous les mettiez en pratique dans le pays dans lequel vous allez passer pour en prendre possession.

15 « Et vous prendrez bien garde à vos âmes — car vous n'avez vu aucune forme le jour où l'Éternel vous a parlé du milieu du feu, à l'Horeb —

16 de peur que vous ne vous pervertissiez et que vous ne vous fassiez quelque idole sculptée, la forme d'une idole quelconque, la figure d'un homme1 ou d'une femme2,
1 littéralement : mâle. 2 littéralement : femelle.

17 la figure de quelque bête qui soit sur la terre, la figure de quelque oiseau ailé qui vole dans les cieux,

18 la figure de quelque reptile du1 sol, la figure de quelque poisson qui soit dans les eaux, au-dessous de la terre.
1 littéralement : la figure de tout ce qui rampe sur le.

19 [Prends garde à toi,] de peur que tu ne lèves les yeux vers les cieux et que tu ne voies le soleil, et la lune, et les étoiles, toute l'armée des cieux, et que tu ne te laisses séduire, et ne te prosternes devant eux, et ne les serves. L'Éternel ton Dieu les a donnés en partage à tous les peuples, sous tous les cieux.

20 Mais vous, l'Éternel vous a pris et vous a fait sortir d'Égypte, de la fournaise de fer, afin que vous soyez un peuple qui soit sa possession1, comme [vous l'êtes] aujourd'hui.
1 ou : son héritage.

21 « Et l'Éternel s'est irrité contre moi, à cause de vous, et il a juré que je ne passerais pas le Jourdain et que je n'entrerais pas dans le bon pays que l'Éternel ton Dieu te donne en héritage.

22 Car, pour moi, je mourrai dans ce pays-ci, je ne passerai pas le Jourdain. Mais vous allez le passer, et vous prendrez possession de ce bon pays.

23 Prenez garde à vous, de peur que vous n'oubliiez l'alliance de l'Éternel votre Dieu, qu'il a faite avec vous, et que vous ne vous fassiez une idole sculptée, la forme d'une chose quelconque — ce que l'Éternel ton Dieu t'a commandé [de ne pas faire].

24 Car l'Éternel ton Dieu est un feu dévorant, il est un °Dieu jaloux.

25 « Quand tu auras engendré des fils et des petits-fils, et que vous aurez vécu longtemps dans le pays, et que vous vous serez pervertis, et que vous aurez fait une idole sculptée, la forme d'une chose quelconque, et que vous aurez fait ce qui est mal aux yeux de l'Éternel ton Dieu pour le provoquer à la colère,

26 j'appelle aujourd'hui à témoin contre vous les cieux et la terre, que vous périrez bientôt entièrement de dessus le pays dont vous allez prendre possession, après avoir passé le Jourdain. Vous n'y prolongerez pas vos jours, car vous serez entièrement détruits.

27 Et l'Éternel vous dispersera parmi les peuples et vous resterez un petit nombre d'hommes parmi les nations où l'Éternel vous conduira.

28 Et vous servirez là des dieux, œuvre des mains de l'homme, du bois et de la pierre, lesquels [ne peuvent] ni voir, ni entendre, ni manger, ni sentir.

Au milieu des peuples environnants, Israël devait se distinguer par sa sagesse et son intelligence (ch. 4 v. 6 dt 4.5-8). Sagesse et intelligence qui consistaient à connaître le seul vrai Dieu, à l'écouter et à lui être soumis. Ces peuples voisins d'Israël adoraient des idoles. Et comme conséquence, «leur cœur privé d'intelligence a été rempli de ténèbres; se prétendant sages, ils sont devenus fous, et ils ont changé la gloire du Dieu incorruptible par des statues représentant l'homme corruptible et des oiseaux et des quadrupèdes et des reptiles» (Rom. 1:21-23 rm 1.18-23). Aujourd'hui, sauf dans les pays païens, on ne rencontre plus guère cette forme grossière d'idolâtrie. Mais le Nouveau Testament donne ce nom à d'autres péchés: l'avidité par exemple, et nous prévient solennellement qu'aucun idolâtre n'héritera du royaume de Dieu (Éph. 5:5 ep 5.3-6; 1 Cor. 6:9, 10 1cr 6.9-11).

Tout en avertissant Israël, Dieu ne lui cache pas ce qui doit arriver: le peuple se corrompra, servira des divinités païennes. Jamais la parole de Dieu ne nous laisse d'illusions sur ce que nos cœurs naturels sont capables de faire.

Moïse mentionne les petits-fils (v. 25). Un des siens nommé Jonathan, deviendra justement, au temps des juges, sacrificateur d'une idole sculptée (Juges 18:30 jg 18.26-31).