Deutéronome 3:18-29

Deutéronome 3:18-29

18 Et en ce temps-là, je vous ai donné des ordres, en disant : L'Éternel votre Dieu vous a donné ce pays pour en prendre possession. Vous passerez équipés devant vos frères, les fils d'Israël, vous tous, les hommes de guerre.

19 Seulement, vos femmes, et vos enfants, et vos troupeaux — je sais que vos troupeaux sont nombreux — habiteront dans vos villes que je vous ai données,

20 jusqu'à ce que l'Éternel ait donné du repos à vos frères comme à vous, et qu'eux aussi prennent possession du pays que l'Éternel votre Dieu leur donne de l'autre côté du Jourdain1. Alors vous retournerez chacun dans sa possession que je vous ai donnée.
1 ici, il s'agit ici de la région située à l'ouest du Jourdain ; l'expression « de l'autre côté du Jourdain » est mentionnée pour les deux côtés.

21 Et j'ai donné des ordres à Josué en ce temps-là, en disant : Tes yeux ont vu tout ce que l'Éternel votre Dieu a fait à ces deux rois. L'Éternel fera ainsi à tous les royaumes où tu vas passer.

22 Ne les craignez pas, car l'Éternel votre Dieu est celui qui combat pour vous.

Moïse n'entrera pas en Canaan

23 Et en ce temps-là, j'ai supplié l'Éternel, en disant :

24 Seigneur Éternel ! Tu as commencé à faire voir à ton serviteur ta grandeur et ta main forte. Car qui est le °Dieu1, dans les cieux et sur la terre, qui fasse [des œuvres] comme tes œuvres et tes hauts faits ?
1 hébreu : El, le Fort ; distingué toujours d'Élohim (Dieu), et d'Éloah (°°Dieu), par l'astérisque ° précédant le mot Dieu.

25 Que je passe, je te prie, et que je voie ce bon pays qui est de l'autre côté du Jourdain1, cette bonne montagne et le Liban.
1 c.-à-d. : du côté ouest du Jourdain.

26 Mais l'Éternel a été irrité contre moi à cause de vous et il ne m'a pas écouté. Et l'Éternel m'a dit : C'est assez ! Ne me parle plus de cette affaire !

27 Monte au sommet du Pisga et lève les yeux vers l'ouest, et vers le nord, et vers le sud, et vers l'est, et regarde de tes yeux. Car tu ne passeras pas ce Jourdain.

28 Mais donne des ordres à Josué, et fortifie-le, et affermis-le. Car lui passera devant ce peuple et lui les mettra en possession du pays que tu verras.

29 Et nous avons habité dans la vallée, en face de Beth-Péor.

Certaines personnes regrettent toute leur vie d'avoir manqué d'ardeur au temps de leur scolarité! Et les parents, pas toujours écoutés, avertissent leurs enfants qu'ils travaillent pour eux-mêmes et que des études médiocres risquent fort d'être sanctionnées par une carrière médiocre; ils engagent tout leur avenir. N'en est-il pas ainsi du chrétien? Avec cette différence que sa vie entière constitue ses années d'école. S'il est un élève paresseux, un amateur manquant de saine ambition, s'il «ne voit pas loin», l'entrée dans le royaume céleste ne lui sera pas «richement donnée»; il subira une perte éternelle (2 Pier. 1:9, 11 2p 1.3-11). Les fils de Ruben et de Gad nous instruisent à cet égard. Ce n'est pas parce qu'ils entrent les premiers en possession de leur héritage qu'ils ont la meilleure part. Bien au contraire! C'est au-delà du Jourdain que sont «le bon pays» et «la bonne montagne» (v. 25). Moïse le sait bien. Quel contraste entre le cher conducteur dont le cœur est au-delà du Jourdain, mais à qui il n'est pas permis d'entrer, et ces deux tribus et demie qui, elles, pourraient pénétrer en Canaan, mais n'en ont aucunement le désir! Et votre cœur, cher ami, où se trouve-t-il? Dans le ciel avec Jésus ou sur la terre avec les choses visibles et passagères? (Luc 12:34 lc 12.32-34).