Nombres 24:14-25

Nombres 24:14-25

14 Et maintenant, voici, je m'en vais vers mon peuple. Viens, je t'avertirai de ce que ce peuple fera à ton peuple à la fin des jours.

15 Et il prononça son discours sentencieux et dit :
Balaam, fils de Béor, déclare1, et l'homme qui a l'œil ouvert déclare1 :
1 déclarer, dans le sens de la diction d'un oracle.

16 Celui qui entend les paroles de °Dieu et qui possède1 la connaissance du Très-Haut2, qui voit la vision du Tout-Puissant3, qui tombe et qui a les yeux ouverts, déclare4 :
1 littéralement : connaît. 2 hébreu : Élion. 3 hébreu : Shaddaï. 4 déclarer, dans le sens de la diction d'un oracle.

17 Je le verrai, mais pas maintenant ; je le regarderai, mais pas de près.
Une étoile surgira de Jacob, et un sceptre s'élèvera d'Israël, et transpercera les deux côtés1 de Moab, et détruira tous les fils de Seth.
1 littéralement : tempes.

18 Et Édom sera une possession et Séhir sera une possession, [eux], ses ennemis. Et Israël agira avec puissance.

19 Et celui qui sortira de Jacob dominera et il fera périr tout survivant de la ville.

Balaam annonce la chute des ennemis d'Israël

20 Et il vit Amalek, et prononça son discours sentencieux, et dit :
Amalek était la première des nations, mais sa fin sera la destruction.

21 Et il vit le Kénien, et il prononça son discours sentencieux, et dit :
Ton habitation est solide et tu as placé ton nid sur le rocher.

22 Toutefois le Kénien doit être détruit, jusqu'à ce qu'Assur t'emmène comme prisonnier.

23 Et il prononça son discours sentencieux et dit :
Malheur ! Qui vivra quand °Dieu fera1 ces choses ?
1 littéralement : établira.

24 Et des bateaux viendront de la côte de Kittim, et opprimeront Assur, et opprimeront Héber ; et lui aussi ira à la destruction.

25 Et Balaam se leva, et s'en alla, et s'en retourna dans son pays1 ; et Balak aussi s'en alla de son côté2.
1 littéralement : lieu. 2 littéralement : alla par son chemin.

Cette dernière prophétie du devin Balaam commence en fait par un oracle à son propre sujet. Combien cet homme est responsable! Selon ses propres déclarations, il entend les paroles de Dieu; il connaît la connaissance du Très-Haut; il voit la vision du Tout-Puissant... Plusieurs soi-disant chrétiens diront: «Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé en ton nom...?» (Matt. 7:22, 23 mt 7.21-23). Mais ils partageront le sort final de Balaam parce que la connaissance des vérités bibliques n'aura pas eu d'effet sur leur conscience. Avoir «les yeux ouverts» pour voir Jésus, mais «pas maintenant» et «pas de près», quel avenir tragique! C'est celui du riche de la parabole contemplant depuis les tourments le bonheur des élus (Luc 16 lc 16.19-31). «Tout œil le verra» (Apoc. 1:7 ap 1.4-8), mais pas dans les mêmes conditions. Quand et comment verrez-vous le Seigneur?

Devant «l'homme qui tombe» se déroule tout un panorama prophétique. Une étoile brillante l'illumine: Christ, le roi de gloire. Son apparition correspondra au jugement des nations voisines d'Israël: en premier lieu Moab lui-même. Jésus est cette splendide Étoile du matin, annonçant le lever du jour (Apoc. 2:28 ap 2.24-29; 22:16 fin ap 22.16-17). Encore invisible du monde, elle est déjà levée dans le cœur du racheté (2 Pier. 1:19 fin 2p 1.19-21).