Nombres 10:11-36

Nombres 10:11-36

Départ des Israélites du Sinaï

11 Et il arriva, dans la 2e année, au 2e mois, le 20e [jour] du mois, que la nuée s'éleva de dessus le tabernacle du témoignage.1
1 date : 1490 av. J.-C.

12 Alors les fils d'Israël partirent du désert du Sinaï, selon leur ordre de départ, et la nuée s'arrêta dans le désert de Paran.

13 Et ils partirent, pour la 1re fois, selon le commandement de l'Éternel par l'intermédiaire de1 Moïse.
1 littéralement : par la main de.

14 L'étendard du camp des fils de Juda partit le premier, selon leurs armées. Et son armée était sous Nakhshon, fils d'Amminadab ;

15 et l'armée de la tribu des fils d'Issacar était sous Nethaneël, fils de Tsuar ;

16 et l'armée de la tribu des fils de Zabulon était sous Éliab, fils de Hélon.

17 Et le tabernacle fut démonté. Puis les fils de Guershon et les fils de Merari partirent, portant le tabernacle.

18 Et l'étendard du camp de Ruben partit, selon leurs armées. Et son armée était sous Élitsur, fils de Shedéur ;

19 et l'armée de la tribu des fils de Siméon était sous Shelumiel, fils de Tsurishaddaï ;

20 et l'armée de la tribu des fils de Gad était sous Éliasaph, fils de Dehuel.

21 Puis les Kehathites partirent, portant le sanctuaire. Et l'on dressa le tabernacle en attendant leur arrivée.

22 Et l'étendard du camp des fils d'Éphraïm partit, selon leurs armées. Et son armée était sous Élishama, fils d'Ammihud ;

23 et l'armée de la tribu des fils de Manassé était sous Gameliel, fils de Pedahtsur ;

24 et l'armée de la tribu des fils de Benjamin était sous Abidan, fils de Guidhoni.

25 Et l'étendard du camp des fils de Dan partit, à l'arrière-garde de tous les camps, selon leurs armées. Et son armée était sous Akhiézer, fils d'Ammishaddaï ;

26 et l'armée de la tribu des fils d'Aser était sous Paghiel, fils d'Ocran ;

27 et l'armée de la tribu des fils de Nephthali était sous Akhira, fils d'Énan.

28 Tel fut l'ordre de marche des fils d'Israël, selon leurs armées. Et ils partirent.

29 Et Moïse dit à Hobab, fils de Rehuel, Madianite, beau-père de Moïse : Nous partons pour le lieu dont l'Éternel a dit : Je vous le donnerai. Viens avec nous et nous te ferons du bien, car l'Éternel a parlé [de faire] du bien à Israël.

30 Et il lui dit : Je n'irai pas, mais je m'en irai dans mon pays et vers ma parenté1.
1 ou : le lieu de ma naissance.

31 Et Moïse1 dit : Je te prie, ne nous laisse pas, parce que tu connais les lieux où nous aurons à dresser le camp dans le désert. Et tu seras pour nous [comme] des yeux.
1 littéralement : il.

32 Et il arrivera, si tu viens avec nous, que le bien que l'Éternel veut nous faire, nous te le ferons.

33 Et ils partirent de la montagne de l'Éternel, le chemin de trois jours. Et l'arche de l'alliance de l'Éternel alla devant eux, le chemin de trois jours, pour leur chercher un lieu de repos.

34 Et la nuée de l'Éternel était sur eux de jour, quand ils partaient du camp.

35 Et il arrivait qu'au départ de l'arche, Moïse disait : Lève-toi, Éternel ! Et que tes ennemis soient dispersés et que ceux qui te haïssent s'enfuient devant toi !

36 Et quand elle se reposait, il disait : Reviens, Éternel, aux myriades1 des milliers d'Israël !
1 une myriade est un nombre de 10 000.

Lorsque la nuée se levait pour le départ, les trompettes retentissaient, le peuple se rassemblait, les Lévites démontaient le Tabernacle, chacun prenait son ordre de marche. Puis la trompette sonnait à nouveau «avec éclat» et les tribus s'ébranlaient dans l'ordre de leurs bannières.

Les chrétiens aujourd'hui attendent le signal du grand départ. Le Seigneur reviendra «avec la trompette de Dieu» pour enlever son Église (1 Thess. 4:16 1th 4.15-18). Mais celle-ci ne peut oublier ceux qui restent encore en arrière. Avec l'Esprit elle se tourne vers le monde: «Que celui qui a soif vienne». (Apoc. 22:17 ap 22.16-21). C'est ce que semble dire Moïse à Hobab: Viens jouir avec nous du bien que Dieu a promis de faire aux siens. Mais pourquoi lui demande-t-il ensuite son aide pour diriger le peuple à travers le désert? Ne le jugeons pas trop sévèrement, nous qui nous confions souvent plus volontiers dans les conseils d'autrui que dans les directions du Seigneur. Comme pour rappeler qui conduit les siens, le v. 33 montre l'arche prenant la tête pour assurer au peuple «un lieu de repos». Le chemin de trois jours par lequel Christ a passé en traversant pour nous la mort ouvre une voie nouvelle à un peuple ressuscité, en marche vers le repos céleste.