Nombres 3:40-51

Nombres 3:40-51

Dénombrement et rachat des premiers-nés

40 Et l'Éternel dit à Moïse : Dénombre tous les premiers-nés de sexe masculin1 parmi les fils d'Israël, depuis l'âge d'un mois et au-dessus, et relève le nombre de leurs noms.
1 littéralement : mâles.

41 Et tu prendras les Lévites pour moi — je suis l'Éternel — à la place de tous les premiers-nés parmi les fils d'Israël, et le bétail des Lévites à la place de tous les premiers-nés parmi le bétail des fils d'Israël.

42 Et Moïse fit le dénombrement de tous les premiers-nés parmi les fils d'Israël, comme l'Éternel le lui avait commandé.

43 Et tous les premiers-nés de sexe masculin1, selon le nombre des noms, depuis l'âge d'un mois et au-dessus, selon leur dénombrement, [étaient] 22 273.
1 littéralement : mâles.

44 Et l'Éternel parla à Moïse, en disant :

45 Prends les Lévites, à la place de tous les premiers-nés parmi les fils d'Israël, et le bétail des Lévites à la place de leur bétail. Et les Lévites seront à moi. Je suis l'Éternel.

46 Et quant à ceux qu'il faut racheter, les 273 parmi les premiers-nés des fils d'Israël, qui sont de plus que les Lévites,

47 tu prendras 5 sicles1 par tête ; tu les prendras selon le sicle du sanctuaire, le sicle à 20 guéras.
1 1 sicle = 20 guéras = 11,4 g environ.

48 Et tu donneras à Aaron et à ses fils l'argent de ceux qui sont rachetés, qui sont de plus que les Lévites1.
1 littéralement : qu'eux.

49 Et Moïse prit l'argent du rachat, de ceux qui étaient de plus que le nombre de ceux qui avaient été rachetés par les Lévites.

50 Il prit l'argent de la part des premiers-nés des fils d'Israël, 1 365 [sicles], selon le sicle du sanctuaire.

51 Et Moïse donna l'argent des rachetés à Aaron et à ses fils, selon le commandement de l'Éternel, comme l'Éternel l'avait commandé à Moïse.

À l'encontre des autres fils d'Israël, les Lévites étaient dénombrés dès l'âge d'un mois. Pensons au petit Samuel, à Jérémie (Jér. 1:5 jr 1.4-10), à Jean le baptiseur (Luc 1:15 lc 1.11-17), à Paul (Gal. 1:15 gl 1.13-17). La mise à part précède l'appel au service du Seigneur, le moment venu. Le jeune Ésaïe, aussitôt qu'il a entendu la bonne nouvelle que «propitiation est faite pour son péché», est prêt à répondre spontanément à l'appel du Seigneur: «Me voici, envoie-moi» (És. 6:7, 8 es 6.5-8). Dès sa vision du chemin de Damas, Saul apprend de la bouche du Seigneur qu'il est désigné pour être «serviteur et témoin» (Act. 26:16 ac 26.14-18). Aucun racheté ne s'appartient à lui-même. S'il s'est, par grâce, tourné des idoles vers Dieu, c'est comme les Thessaloniciens, «pour servir le Dieu vivant et vrai...» (1 Thess. 1:9 1th 1.6-10). Le même enseignement découle de la fin de notre chapitre. Les Lévites se substituaient aux premiers-nés en Israël, c'est-à-dire à ceux que la grâce divine avait épargnés de la mort par la vertu du sang de l'agneau. Autrement dit, chaque racheté devient un serviteur de Celui qui l'a sauvé de la mort, arraché au pouvoir du monde et de son prince. Ne sommes-nous pas des «premiers-nés» dans la famille de Dieu par l'abondance des privilèges reçus? Veuille le Seigneur nous rendre conscients de ses droits sur notre vie (lire 2 Chron. 29:11 2ch 29.1-11).