Lévitique 24:1-23

Lévitique 24:1-23

Lois pour le lieu saint

24 Et l'Éternel parla à Moïse, en disant :

2 Ordonne aux fils d'Israël qu'ils t'apportent pour le luminaire de l'huile pure d'olives broyées, afin de faire brûler1 la lampe continuellement.
1 littéralement : faire monter ; terme employé pour l'acte d'offrir l'holocauste.

3 Aaron l'arrangera devant l'Éternel, continuellement, du soir au matin, en dehors du voile du témoignage, dans la tente de la Rencontre. [C'est] un statut perpétuel pour [toutes] vos générations.

4 Il arrangera les lampes sur le chandelier pur, devant l'Éternel, continuellement.

5 Et tu prendras de la fleur de farine et tu en cuiras douze gâteaux ; chaque gâteau sera de deux dixièmes [d'épha1].
1 1 épha = 22 litres environ.

6 Et tu les placeras en deux rangées, six par rangée, sur la table pure, devant l'Éternel,

7 et tu mettras de l'encens pur sur [chaque] rangée. Et ce sera un pain de mémorial, un sacrifice par feu à l'Éternel.

8 Chaque jour de sabbat on les arrangera devant l'Éternel, continuellement, de la part des fils d'Israël. [C'est] une alliance perpétuelle.

9 Et cela appartiendra à Aaron et à ses fils, et ils le mangeront dans un lieu saint. Car ce sera pour lui une chose très sainte parmi les sacrifices de l'Éternel faits par feu. [C'est] un statut perpétuel.

Un cas de blasphème – La loi du talion

10 Et le fils d'une femme israélite — mais il était fils d'un homme égyptien — sortit au milieu des fils d'Israël. Et le fils de la femme israélite et un homme israélite se battirent dans le camp.

11 Et le fils de la femme israélite blasphéma le Nom et [le] maudit. Et on l'amena à Moïse. Or le nom de sa mère était Shelomith, fille de Dibri, de la tribu de Dan.

12 Et on le mit sous bonne garde, afin de décider [de son sort], selon la parole1 de l'Éternel.
1 littéralement : la bouche.

13 Et l'Éternel parla à Moïse, en disant :

14 Fais sortir hors du camp celui qui a maudit, et que tous ceux qui l'ont entendu posent leurs mains sur sa tête et que toute la communauté le lapide.

15 Et tu parleras aux fils d'Israël, en disant : Tout homme qui aura maudit son Dieu, portera alors son péché.

16 Et celui qui blasphémera le nom de l'Éternel sera certainement mis à mort. Toute la communauté ne manquera pas de le lapider. On mettra à mort tant l'étranger que l'Israélite de naissance1 lorsqu'il aura blasphémé le Nom.
1 littéralement : l'autochtone.

17 Et si quelqu'un a frappé à mort un homme, il sera certainement mis à mort.

18 Et celui qui aura frappé à mort une bête, fera compensation, vie pour vie.

19 Et si un homme a causé quelque mal corporel à son prochain, il lui sera fait comme il a fait :

20 fracture pour fracture, œil pour œil, dent pour dent. Selon le mal corporel qu'il aura causé à un homme, ainsi il lui sera fait.

21 Celui qui frappera [à mort] une bête fera compensation pour elle, mais celui qui aura frappé [à mort] un homme sera mis à mort.

22 Il y aura une même loi1 pour vous. Il en sera de l'étranger comme de l'Israélite de naissance2, car je suis l'Éternel votre Dieu.
1 traduit d'ordinaire par : jugement, ou : ordonnance. 2 littéralement : l'autochtone.

23 Et Moïse parla aux fils d'Israël, et ils firent sortir hors du camp celui qui avait maudit, et ils le lapidèrent avec des pierres. Et les fils d'Israël firent comme l'Éternel l'avait commandé à Moïse.

Il y avait ainsi au cours de l'année des occasions spéciales de rassemblement et de fête pour les fils d'Israël. Leur service n'avait lieu que périodiquement. En revanche le service en leur faveur ne cessait jamais. Les lampes étaient arrangées continuellement (v. 3). Quel bonheur de penser que, même quand nous sommes trop occupés par les affaires de la vie pour penser au ciel, quand notre communion subit des éclipses, la lumière de Christ, divin chandelier, ne cesse de briller devant Dieu de tout son éclat! Et qu'éclaire-t-elle? Précisément les douze pains arrangés sur la table, qui représentent le peuple de Dieu au complet, rassemblé en ordre parfait dans le saint sanctuaire.

L'épisode du blasphémateur et de son châtiment nous apprend comment, malgré cette place privilégiée, l'apostasie fera son apparition au milieu du peuple et quelle en sera la terrible sanction. «Le Nom» par excellence a été blasphémé quand le Fils de Dieu venu sur la terre a été insulté, rejeté et crucifié. Il le sera dans un avenir proche lorsque «l'homme de péché», l'Antichrist, s'élèvera contre tout ce qui est appelé Dieu. Le Seigneur Jésus l'anéantira par l'apparition de sa venue (2 Thess. 2:8 2th 2.3-12).