Lévitique 23:15-22

Lévitique 23:15-22

Les sept fêtes à l'Éternel
La fête de Pentecôte ou des Semaines

15 Et vous compterez depuis le lendemain du sabbat, depuis le jour où vous aurez apporté la gerbe de l'offrande tournoyée, 7 semaines1 ; elles seront complètes2.
1 ici, littéralement : sabbats ; comparer aussi avec 25:8. 2 littéralement : parfaites.

16 Vous compterez 50 jours jusqu'au lendemain du 7e sabbat et vous présenterez à l'Éternel une offrande de gâteau nouvelle.

17 Vous apporterez de vos habitations 2 pains, en offrande tournoyée. Ils seront de deux dixièmes [d'épha] de fleur de farine [et] vous les cuirez avec du levain. Ce sont les 1ers fruits à l'Éternel.

18 Et vous présenterez en plus du pain 7 agneaux sans défaut, âgés d'un an, et un jeune taureau, et 2 béliers. Ils seront un holocauste à l'Éternel, avec leur offrande de gâteau et leurs libations, un sacrifice par feu, une odeur agréable à l'Éternel.

19 Et vous offrirez un bouc en sacrifice pour le péché et 2 agneaux âgés d'un an en sacrifice de prospérités.

20 Et le sacrificateur les tournoiera avec le pain des 1ers fruits, en offrande tournoyée devant l'Éternel, avec les 2 agneaux. Ils seront saints, [consacrés] à l'Éternel pour le sacrificateur.

21 Et ce même jour, vous proclamerez [une convocation]. Ce sera pour vous une sainte convocation, vous ne ferez aucune œuvre de service. [C'est] un statut perpétuel dans toutes vos habitations, pour [toutes] vos générations.

22 Et quand vous ferez la moisson de votre terre, tu n'achèveras pas de moissonner les coins de ton champ et tu ne glaneras pas le reste de ta moisson. Tu les laisseras pour le pauvre et pour l'étranger. Je suis l'Éternel votre Dieu.

50 jours séparaient la fête des prémices de celle des semaines ou Pentecôte. Toutes deux avaient lieu le lendemain du sabbat, c'est-à-dire le premier jour de la semaine. Nous savons qu'après sa résurrection, avant de monter au ciel, le Seigneur est apparu à plusieurs reprises à ses disciples pour les consoler, les encourager et les envoyer annoncer l'Évangile. Puis, le ch. 2 du livre des Actes nous montre comment le Saint Esprit est descendu du ciel le jour de la Pentecôte pour habiter dans l'Assemblée (Act. 2:1-4 ac 2.1-4). Les deux pains mentionnés au v. 17 sont un symbole de cette Église, composée de chrétiens juifs et «gentils». Mais ceux qui la constituent sont encore sur la terre, c'est pourquoi le levain, image du péché, ne peut être absent de ces pains (1 Jean 1:7, 9 1j 1.5-2.2). Tels sont «les premiers fruits» de l'œuvre de la croix présentés à Dieu par le sacrificateur. Et Jésus, parlant de lui-même comme du «grain de blé» qui devait tomber en terre et mourir, pouvait ajouter: «s'il meurt, il porte beaucoup de fruit» (Jean 12:24 j 12.23-26). La gerbe des prémices était le gage d'une riche moisson (v. 22). Christ, homme ressuscité, ne restera pas seul dans la gloire. Il reviendra avec chant de joie, portant ses gerbes (Ps. 126:6 ps 126.5-6).