Lévitique 8:22-36

Lévitique 8:22-36

22 Et il fit approcher le second bélier, le bélier de consécration. Et Aaron et ses fils posèrent leurs mains sur la tête du bélier.

23 Et on l'égorgea, et Moïse prit de son sang, et le mit sur le lobe de l'oreille droite d'Aaron, et sur le pouce de sa main droite, et sur le gros orteil de son pied droit.

24 Et il fit approcher les fils d'Aaron, et Moïse mit du sang sur le lobe de leur oreille droite, et sur le pouce de leur main droite, et sur le gros orteil de leur pied droit. Et Moïse fit aspersion du sang sur l'autel, tout autour.

25 Et il prit la graisse, et la queue, et toute la graisse qui était sur l'intérieur, et le grand lobe du foie, et les deux rognons, et leur graisse, et l'épaule droite.

26 Et de la corbeille des pains sans levain qui était devant l'Éternel, il prit un gâteau sans levain, et un gâteau de pain à l'huile, et une galette, et il les plaça sur les graisses et sur l'épaule droite.

27 Et il mit le tout sur les paumes des mains d'Aaron et sur les paumes des mains de ses fils, et il les tournoya comme offrande tournoyée devant l'Éternel.

28 Et Moïse les prit des paumes de leurs mains et il les fit fumer sur l'autel, sur l'holocauste. Ce fut un sacrifice de consécration, en odeur agréable, ce fut un sacrifice par feu à l'Éternel.

29 Et Moïse prit la poitrine et la tournoya comme offrande tournoyée devant l'Éternel. Ce fut — du bélier de consécration — la portion de Moïse, comme l'Éternel l'avait commandé à Moïse.

30 Et Moïse prit de l'huile de l'onction et du sang qui était sur l'autel, et il en fit aspersion sur Aaron, sur ses vêtements, et sur ses fils, et sur les vêtements de ses fils avec lui. Et il sanctifia Aaron, ses vêtements, et ses fils, et les vêtements de ses fils avec lui.

31 Et Moïse dit à Aaron et à ses fils : Faites cuire la viande à l'entrée de la tente de la Rencontre et vous la mangerez là, ainsi que le pain qui est dans la corbeille de consécration, comme je l'ai ordonné, en disant : Aaron et ses fils les mangeront.

32 Et le reste de la viande et du pain, vous le brûlerez au feu.

33 Et vous ne sortirez pas de l'entrée de la tente de la Rencontre pendant sept jours, jusqu'au jour de l'accomplissement des jours de votre consécration. Car on mettra sept jours à vous consacrer1.
1 littéralement : à remplir vos mains.

34 L'Éternel a commandé de faire comme on a fait aujourd'hui, pour faire propitiation pour vous.

35 Et vous resterez pendant sept jours à l'entrée de la tente de la Rencontre, jour et nuit, et vous garderez ce que l'Éternel vous a donné à garder, afin que vous ne mouriez pas. Car c'est ainsi qu'il m'a été commandé.

36 Et Aaron et ses fils firent toutes les choses que l'Éternel avait commandées par l'intermédiaire de1 Moïse.
1 littéralement : par la main de ; ici et ailleurs souvent.

En retrouvant ensemble dans ce chapitre Aaron avec ses fils, notre pensée s'élève vers Celui qui n'a pas honte de nous associer à lui, de nous appeler ses frères. Que Dieu nous garde en ce qui nous concerne d'avoir honte devant le monde de notre relation avec Jésus! (2 Tim. 2:12, 13 2tm 2.8-13).

Il est souvent question dans ces chapitres d'offrandes tournoyées. Faire tourner un objet sur lui-même permet de bien le montrer sous toutes ses faces. Nous sommes invités à présenter ainsi à Dieu tous les aspects de l'excellent sacrifice que nous apportons devant lui, en lui parlant de Jésus dans ses gloires variées, et de son œuvre sous ses différents caractères.

La poitrine du bélier de consécration, part spéciale de Moïse, était, elle aussi, tournoyée. Nous pouvons y admirer, sous leurs multiples côtés, les affections de Christ qui étaient la source et la puissance de sa consécration à Dieu. «J'aime le Père — disait Jésus — et j'agis ainsi, comme le Père me l'a commandé» (Jean 14:31 j 14.27-31). La même cause dans notre vie produira le même effet. L'amour seul suscitera une vraie consécration, autrement dit le sentiment profond que le Seigneur Jésus a tous les droits sur notre cœur. Le v. 24 étend ces droits à nos oreilles, à nos mains, à nos pieds, symboles respectivement de l'obéissance, de l'activité et de la marche.