Lévitique 6:1-23

Lévitique 6:1-23

Loi concernant l'holocauste

6 Et l'Éternel parla à Moïse, en disant :

2 Donne cet ordre à Aaron et à ses fils, en disant : Voici la loi de l'holocauste. Cet holocauste sera sur le foyer, sur1 l'autel, toute la nuit jusqu'au matin, et le feu de l'autel y brûlera.
1 ou : C'est l'holocauste parce qu'il brûlera sur.

3 Et le sacrificateur revêtira sa tunique de lin, et mettra sur sa chair ses caleçons de lin, et il enlèvera la cendre1 de l'holocauste que le feu aura consumé sur l'autel, et il la mettra à côté de l'autel.
1 cendre qui contient des chairs brûlées et non de la cendre ordinaire.

4 Et il ôtera ses vêtements, et revêtira d'autres vêtements, et il emportera la cendre1 hors du camp dans un lieu pur.
1 cendre qui contient des chairs brûlées et non de la cendre ordinaire.

5 Et le feu qui est sur l'autel y brûlera, on ne le laissera pas s'éteindre. Et le sacrificateur allumera du bois sur ce feu1 chaque matin, et y arrangera l'holocauste, et y fera fumer les graisses des sacrifices de prospérités.
1 littéralement : sur lui.

6 Le feu brûlera continuellement sur l'autel, on ne le laissera pas s'éteindre.

Loi concernant l'offrande de gâteau

7 Et voici la loi de l'offrande de gâteau. [Un] des fils d'Aaron la présentera devant l'Éternel, devant l'autel.

8 Et il prélèvera une poignée de la fleur de farine de l'offrande de gâteau et de son huile, et tout l'encens qui est sur l'offrande de gâteau, et il fera fumer cela sur l'autel, une odeur agréable, son1 mémorial à l'Éternel.
1 c.-à-d. : celui de l'offrande.

9 Et ce qui en restera, Aaron et ses fils le mangeront. On le mangera sans levain, dans un lieu saint. Ils le mangeront dans le parvis de la tente de la Rencontre.

10 On ne le cuira pas avec du levain. C'est la part que je leur ai donnée de mes sacrifices faits par feu. C'est une chose très sainte, comme le sacrifice pour le péché et comme le sacrifice pour le délit.

11 Tout homme1 parmi les enfants2 d'Aaron en mangera. [C'est] un statut perpétuel pour [toutes] vos générations, [leur part] des sacrifices faits par feu à l'Éternel. Tout ce qui les touchera sera saint.
1 littéralement : mâle. 2 traduit d'ordinaire par : fils.

12 Et l'Éternel parla à Moïse, en disant :

13 Voici l'offrande1 d'Aaron et de ses fils, qu'ils présenteront à l'Éternel, le jour de son onction : un dixième d'épha2 de fleur de farine, en offrande de gâteau continuelle, une moitié le matin et une moitié le soir.
1 hébreu : corban, dérivé du verbe traduit par : présenter. 2 1 épha = 22 litres environ.

14 Elle1 sera préparée sur une plaque avec de l'huile [et] tu l'apporteras mélangée [à de l'huile]. Tu présenteras les morceaux cuits de l'offrande de gâteau en odeur agréable à l'Éternel.
1 c.-à-d. : l'offrande.

15 Et le sacrificateur qui, parmi ses fils, sera oint à sa place, fera cette offrande. [C'est] un statut perpétuel ; on la fera fumer tout entière à l'Éternel.

16 Et toute offrande de gâteau du sacrificateur sera [brûlée] entièrement, elle ne sera pas mangée.

Loi concernant le sacrifice pour le péché

17 Et l'Éternel parla à Moïse, en disant :

18 Parle à Aaron et à ses fils, en disant : Voici la loi du sacrifice pour le péché. Au lieu où l'holocauste sera égorgé, le sacrifice pour le péché sera égorgé devant l'Éternel. [C'est] une chose très sainte.

19 Le sacrificateur qui l'offre pour le péché le mangera. On le mangera dans un lieu saint, dans le parvis de la tente de la Rencontre.

20 Tout ce qui touchera sa chair sera saint. Et s'il en rejaillit du sang sur un vêtement, tu laveras dans un lieu saint ce sur quoi le sang aura rejailli.

21 Et le vase d'argile dans lequel il a été cuit sera cassé. Et s'il a été cuit dans un vase en bronze, il sera récuré et rincé à l'eau.

22 Tout homme1 parmi les sacrificateurs en mangera. [C'est] une chose très sainte.
1 littéralement : mâle.

23 Mais aucun sacrifice pour le péché dont le sang sera porté dans la tente de la Rencontre, pour faire propitiation dans le lieu saint, ne sera mangé. Il sera brûlé au feu.

On a remarqué la correspondance entre les quatre grands sacrifices et l'aspect sous lequel chacun des quatre évangiles présente l'œuvre de Christ. Dans Jean, Jésus est le saint holocauste, celui que le Père aime parce qu'il a laissé sa vie de lui-même (ch. 10 v. 17, 18 j 10.17-18). Luc nous fait admirer la vie de l'Homme parfait dont parle l'offrande de gâteau. Marc place devant nous le Serviteur de Dieu représenté par le sacrifice de consécration ou de prospérités. Enfin Matthieu, plus que les autres, le désigne comme celui «qui sauvera son peuple de leurs péchés» (Matt. 1:21 mt 1.20-23).

Les ch. 6 et 7 reprennent ces quatre classes de sacrifices pour en donner la loi, autrement dit la manière dont le sacrificateur devait les offrir. L'holocauste devait être continuel (v. 6), l'offrande de gâteau était «un statut perpétuel» (v. 11). Hier nous avons évoqué les craintes de l'Israélite qui n'était jamais sûr d'être rendu parfait par les mêmes sacrifices offerts continuellement. Mais le même ch. 10 des Hébreux nous montre le sacrificateur, qui lui non plus n'avait jamais fini, «se tenant debout chaque jour... et offrant souvent les mêmes sacrifices...». Puis il présente Jésus qui, ayant offert un seul sacrifice, s'est assis à la droite de Dieu «à perpétuité» (Héb. 10:1, 11, 12 hb 10.1-14).