Exode 38:21-31

Exode 38:21-31

L'inventaire des métaux utilisés pour la construction du tabernacle

21 Et voici l'inventaire du tabernacle, du tabernacle du témoignage, qui fut dressé sur l'ordre de Moïse, [par] le service des Lévites, sous la main d'Ithamar, fils d'Aaron, le sacrificateur.

22 Et Betsaleël, fils d'Uri, fils de Hur, de la tribu de Juda, fit tout ce que l'Éternel avait commandé à Moïse.

23 Et avec lui [il y avait] Oholiab, fils d'Akhisamac, de la tribu de Dan, graveur, et inventeur, et brodeur en bleu, et en pourpre, et en écarlate, et en fin lin.

24 Tout l'or qui fut employé pour l'œuvre, pour toute l'œuvre du lieu saint, l'or de l'offrande1, fut de 29 talents2 et 730 sicles2, selon le sicle du sanctuaire.
1 littéralement : l'offrande tournoyée. 2 1 sicle = 11,4 g environ ; 1 talent = 3 000 sicles = 34,2 kg environ.

25 Et l'argent, [provenant] de ceux de l'assemblée qui furent dénombrés, fut de 100 talents et 1 775 sicles, selon le sicle du sanctuaire.

26 [Cela correspondait à] un béka1 par tête, la moitié d'un sicle, selon le sicle du sanctuaire, pour tous ceux qui passèrent par le dénombrement, depuis l'âge de 20 ans et au-dessus, pour 603 550 [hommes].
1 1 béka = 0,5 sicle = 5,7 g environ.

27 Et les 100 talents d'argent [servirent] à fondre les bases du lieu saint et les bases du voile, 100 bases pour les 100 talents, un talent par base.

28 Et des 1 775 [sicles], on fit les crochets des piliers, et on plaqua leurs chapiteaux, et on les joignit par les tringles.

29 Et le bronze de l'offrande1 fut de 70 talents et 2 400 sicles.
1 littéralement : l'offrande tournoyée.

30 Et on en fit les bases de l'entrée de la tente de la Rencontre, et l'autel de bronze, et la grille de bronze qui lui appartient, et tous les ustensiles de l'autel,

31 et les bases du parvis tout autour, et les bases de la porte du parvis, et tous les pieux du tabernacle, et tous les pieux du parvis, tout autour.

Dieu fait tenir par les Lévites l'inventaire exact de tout ce qui a été fait et donné pour sa Maison. Il n'oublie rien: jusqu'au moindre pieu et au plus petit crochet, sachant ce qu'a coûté à chacun l'objet qu'il a apporté. Le Seigneur Jésus, assis vis-à-vis du trésor du Temple, regardait comment la foule jetait ses dons, et appréciait hautement les deux pites d'une pauvre veuve. Car cette obole correspondait pour elle à un entier renoncement, c'était «tout ce qu'elle avait pour vivre» (Luc 21:1-4 lc 21.1-4).

La cuve de bronze mentionnée hier tient le même langage. Elle avait été faite avec les miroirs des femmes qui, à la suite de Moïse, étaient sorties vers la tente du rassemblement (v. 8). Dans la présence de Dieu et par intérêt pour sa Maison, leur cœur les avait portées à renoncer à l'occupation d'elles-mêmes suggérée par le miroir (Matt. 16:24, 25 mt 16.24-27). Cela aussi Dieu l'apprécie et le mentionne dans sa Parole. Quant à l'argent du dénombrement, il a servi à fondre les bases des piliers et des panneaux. Tout repose sur la rédemption glorieuse dont l'argent est la figure (voir Nombres 3:48 nb 3.44-51) et c'est sur elle aussi qu'individuellement chaque racheté s'appuie par la foi pour être maintenu debout.