Exode 34:1-11

Exode 34:1-11

Moïse de nouveau sur le mont Sinaï

34 Et l'Éternel dit à Moïse : Taille-toi deux tables de pierre comme les premières, et j'écrirai sur les tables les paroles qui étaient sur les premières tables que tu as brisées.

2 Et sois prêt pour [demain] matin, et monte dès le matin sur le mont Sinaï, et tiens-toi là devant moi, sur le sommet de la montagne.

3 Et personne ne montera avec toi, et même que personne ne soit vu sur toute la montagne. Que pas même le petit bétail et le gros bétail ne paissent devant cette montagne.

4 Et Moïse tailla deux tables de pierre comme les premières, et il se leva de bon matin et monta sur le mont Sinaï, comme l'Éternel le lui avait commandé. Et il prit dans sa main les deux tables de pierre.

5 Et l'Éternel descendit dans la nuée, et se tint là avec lui, et proclama le nom de l'Éternel.

6 Et l'Éternel passa devant lui et proclama : L'Éternel, l'Éternel ! °Dieu1 miséricordieux et faisant grâce, lent à la colère, et grand en bonté et en vérité,
1 hébreu : El ; voir Genèse 14:18.

7 qui garde la bonté envers des milliers [de générations], qui pardonne l'iniquité, la transgression et le péché, mais qui ne tient nullement [le coupable] pour innocent, qui punit l'iniquité des pères sur les fils, et sur les fils des fils, jusqu'à la troisième et à la quatrième [génération] !

8 Et Moïse se hâta, et s'inclina jusqu'à terre, et se prosterna,

9 et dit : Si vraiment j'ai trouvé grâce à tes yeux, Seigneur, que le Seigneur marche, je te prie, au milieu de nous — car c'est un peuple au cou raide — et pardonne nos iniquités et nos péchés, et prends-nous pour héritage.

L'alliance renouvelée

10 Et l'Éternel1 dit : Voici, je conclus une alliance. Devant tout ton peuple, je ferai des choses merveilleuses qui n'ont pas été opérées2 sur toute la terre ni dans aucune nation. Et tout le peuple, au milieu duquel tu es, verra l'œuvre de l'Éternel, car ce que je vais faire avec toi est une chose terrible.
1 littéralement : il. 2 littéralement : créées.

11 Garde bien ce que je te commande aujourd'hui. Voici, je vais chasser de devant toi l'Amoréen, et le Cananéen, et le Héthien, et le Phérézien, et le Hévien, et le Jébusien.

En demandant à l'Éternel de lui montrer sa gloire, Moïse s'attendait sans doute à une vision éclatante, comme celle décrite au ch. 24 v. 10 ex 24.9-11. Or Dieu va lui révéler ce qui est autrement précieux: «la gloire de sa grâce» (Éph. 1:6 ep 1.3-6). Il se fait connaître à son serviteur comme le Dieu miséricordieux et faisant grâce (v. 6). Mais notons deux conditions pour nous permettre d'en jouir:

  1. «Sois prêt au matin», enjoint l'Éternel à Moïse. Que le Seigneur nous donne chaque matin cette préparation du cœur nécessaire pour goûter sa grâce! (lire: Ps. 63:2-4 ps 63.2-4).
  2. C'est dans la fente du rocher que l'homme de Dieu doit se tenir: image d'un Christ frappé, qui maintenant dit aux siens: «demeurez en moi...» (Jean 15:4 j 15.1-8).

Mais la grâce de Dieu ne doit pas nous faire oublier son gouvernement. Dans le même v. 7, nous apprenons qu'il pardonne l'iniquité et en même temps qu'il ne tient nullement celui qui en est coupable pour innocent.

L'Éternel avait déclaré au ch. 33 v. 3 ex 33.1-6: «Je ne monterai pas au milieu de toi, car tu es un peuple au cou raide». C'est précisément ce motif pour lequel Moïse réclame sa présence (v. 9). Après la révélation de ce qu'est Dieu, miséricordieux et faisant grâce, c'est comme si Moïse répondait: c'est justement d'un Dieu comme toi que le peuple a besoin.