Exode 23:6-19

Exode 23:6-19

6 Tu ne feras pas fléchir le jugement de ton indigent dans son procès.

7 Tu t'éloigneras de la parole de mensonge, et tu ne tueras pas l'innocent et le juste, car je ne justifierai pas le méchant.

8 Et tu ne recevras pas de pot-de-vin, car le pot-de-vin aveugle ceux qui voient clair et pervertit les paroles des justes.

9 Tu n'opprimeras pas l'étranger. En effet, vous savez ce qu'est le cœur1 d'un étranger, car vous avez été étrangers dans le pays d'Égypte.
1 ailleurs : l'âme.

Lois concernant les sabbats et les fêtes annuelles

10 Pendant six années tu ensemenceras ta terre et tu en recueilleras le produit.

11 Mais la septième [année], tu la laisseras en jachère, et tu la laisseras inculte, et les indigents de ton peuple en mangeront, et ce qu'ils laisseront de reste, les bêtes des champs le mangeront. Tu en feras de même pour ta vigne et pour ton olivier.

12 [Pendant] six jours tu feras ton ouvrage, mais le septième jour tu te reposeras, afin que ton bœuf et ton âne aient du repos, et que le fils de ta servante et l'étranger reprennent leur souffle.

13 Vous prendrez garde à tout ce que je vous ai dit, et vous ne mentionnerez pas le nom d'autres dieux ; on ne l'entendra pas de ta bouche.

14 Trois fois par an, tu me célébreras une fête.

15 Tu garderas la fête des Pains sans levain. Pendant sept jours, au temps fixé du mois d'Abib1, tu mangeras des pains sans levain, comme je te l'ai commandé, car c'est dans ce mois2 que tu es sorti d'Égypte. Et on ne paraîtra pas [les mains] vides devant ma face.
1 Abib : épis ; c.-à-d. le mois de la maturité des épis. 2 littéralement : en lui.

16 Et [tu garderas] la fête de la Moisson des premiers fruits de tes travaux, de ce que tu auras semé dans le champ. Et [tu garderas] la fête de la Récolte, à la fin de l'année, quand tu récolteras dans les champs [le fruit de] tes travaux.

17 Trois fois par an, tous tes hommes1 paraîtront devant la face du Seigneur, l'Éternel.
1 littéralement : mâles.

18 Tu n'offriras1 pas le sang de mon sacrifice avec du pain levé ; et la graisse de ma fête ne passera pas la nuit jusqu'au matin.
1 littéralement : sacrifieras.

19 Tu apporteras à la maison de l'Éternel ton Dieu les prémices des premiers fruits de ta terre.
Tu ne cuiras pas le chevreau dans le lait de sa mère.

«Tu ne tueras pas l'innocent et le juste» (v. 7), est obligé de dire l'Éternel à son peuple. Injonction qui ne sera, hélas, que trop justifiée puisque «le saint et le juste» sera mis à mort (Act. 3:14, 15 ac 3.12-18). L'étranger aussi fait l'objet de recommandations. Il ne devait être ni opprimé ni maltraité (v. 9; ch. 22 v. 21 ex 22.21-22; voir Jér. 22:3jr 22.3-5 ). Lév. 19. 34 lv 19.33-35 va beaucoup plus loin: on devait l'aimer comme soi-même. Dans le Nouveau Testament, le Seigneur Jésus déclare que prendre soin de l'étranger c'est le recueillir Lui-même (lire Matt. 25. 35 fin mt 25.31-36). Au reste n'a-t-il pas été l'étranger céleste venu visiter les hommes? Combien son cœur infiniment sensible a été blessé par l'ingratitude de ceux au milieu desquels il était venu en amour! Oui, nous sommes invités à comprendre «ce qu'est le cœur de l'étranger» (v. 9), le cœur du Sauveur.

Souviens-toi que tu as été étranger toi aussi, ajoute l'Éternel. Nous mettre à la place des autres, tel est le secret de l'amour!

Dans les v. 10 à 13, Dieu nous montre le soin qu'il prend de toute sa création: les animaux, les plantes et la terre elle-même. Apprenons, nous aussi, à respecter tout ce qui appartient à notre Père céleste.

Enfin, en rapport avec le culte, soulignons la fin du v. 15: «on ne paraîtra pas les mains vides devant ma face» (Deut. 26:2 dt 26.1-5).