Exode 19:1-15

Exode 19:1-15

Alliance entre l'Éternel et le peuple d'Israël au mont Sinaï

19 Le troisième mois après que les fils d'Israël furent sortis du pays d'Égypte, en ce même jour, ils vinrent au désert du Sinaï.1
1 date : 1491 av. J.-C.

2 Ils partirent de Rephidim, et vinrent au désert du Sinaï, et dressèrent leur camp dans le désert. Et Israël dressa là son camp devant la montagne.

3 Et Moïse monta vers Dieu et l'Éternel l'appela de la montagne, en disant : Tu diras ainsi à la maison de Jacob et tu l'annonceras aux fils d'Israël :

4 Vous avez vu ce que j'ai fait à l'Égypte, et comment je vous ai portés sur des ailes d'aigle et vous ai amenés vers moi.

5 Et maintenant, si vous écoutez attentivement ma voix et si vous gardez mon alliance, vous m'appartiendrez en propre parmi1 tous les peuples, car toute la terre est à moi.
1 ou : par-dessus.

6 Et vous serez pour moi un royaume de sacrificateurs et une nation sainte. Voilà les paroles que tu diras aux fils d'Israël.

7 Et Moïse vint, et appela les anciens du peuple, et mit devant eux toutes ces paroles, [ce] que l'Éternel lui avait commandé.

8 Et tout le peuple répondit ensemble et dit : Tout ce que l'Éternel a dit, nous le ferons. Et Moïse rapporta à l'Éternel les paroles du peuple.

9 Et l'Éternel dit à Moïse : Voici, je viendrai à toi dans l'obscurité d'une nuée, afin que le peuple entende quand je parlerai avec toi, et qu'ils te croient aussi, toujours1. Et Moïse rapporta à l'Éternel les paroles du peuple.
1 ou : qu'ils aient aussi toujours confiance en toi ; le mot hébreu a le double sens de « croire » et « faire confiance ».

10 Et l'Éternel dit à Moïse : Va vers le peuple et sanctifie-les1, aujourd'hui et demain, et qu'ils lavent leurs vêtements.
1 ou : consacre-les.

11 Et qu'ils soient prêts pour le troisième jour, car l'Éternel descendra le troisième jour, aux yeux de tout le peuple, sur le mont Sinaï.

12 Et tu fixeras des limites pour le peuple, tout autour, en disant : Prenez garde à ne pas monter sur la montagne et à ne pas en toucher l'extrémité. Quiconque touchera la montagne sera certainement mis à mort.

13 On ne portera pas la main sur lui, mais il sera certainement lapidé ou transpercé de flèches : que ce soit une bête ou un homme, il ne vivra pas. Quand la corne de bélier sonnera longuement, ils monteront, eux, vers la montagne.

14 Et Moïse descendit de la montagne vers le peuple, et sanctifia le peuple, et ils lavèrent leurs vêtements.

15 Et il dit au peuple : Soyez prêts pour le troisième jour ; ne vous approchez pas de [vos] femmes.

Après le désert de Shur (ch. 15 v. 22 ex 15.22-16.1), et celui de Sin (ch. 16 v. 1 ex 15.22-16.1), le peuple arrive au désert du Sinaï. Porté sur des ailes d'aigle (symbole de la puissance, v. 4), il est maintenant parvenu au lieu où l'Éternel va lui faire des révélations et lui apprendre de quelle manière il veut être servi (ch. 10 v. 26 ex 10.24-29). En Égypte, nous l'avons vu, aucun culte n'était possible. En revanche, dès que la rédemption est accomplie, dès que Dieu a séparé les siens, il attend d'eux le service de la louange. «Vous me serez un royaume de sacrificateurs et une nation sainte», déclare-t-il au v. 6. «Pour que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés...» complète 1 Pier. 2:9 1p 2.9-10.

Notre chapitre commence donc une nouvelle partie du livre. Jusqu'ici nous avons considéré ce que l'Éternel, en pure grâce, a fait pour son peuple. À partir de maintenant, nous allons trouver ce qu'en retour il attend de ce peuple. Dieu commence toujours par donner avant d'exiger quoi que ce soit. Hélas! ce pauvre peuple ne se connaît pas lui-même, malgré Mara et Mériba. Il répond par cette folle promesse que Dieu ne lui demandait pas: «Tout ce que l'Éternel a dit, nous le ferons» (v. 8). Il ne lui faudra pas longtemps pour montrer son incapacité à tenir cet engagement.