Exode 18:13-27

Exode 18:13-27

Jéthro conseille Moïse sur la manière d'exercer la justice

13 Et il arriva, le lendemain, que Moïse s'assit pour juger le peuple. Et le peuple se tint près de Moïse depuis le matin jusqu'au soir.

14 Et le beau-père de Moïse vit tout ce qu'il faisait pour le peuple et il dit : Quelle est cette chose que tu fais pour le peuple ? Pourquoi sièges-tu seul et pourquoi tout le peuple se tient-il auprès de toi depuis le matin jusqu'au soir ?

15 Et Moïse dit à son beau-père : C'est parce que le peuple vient à moi pour consulter Dieu.

16 Quand ils ont quelque affaire, on vient à moi, et je juge entre l'un et l'autre, et je leur fais connaître les statuts de Dieu et ses lois.

17 Et le beau-père de Moïse lui dit : Ce que tu fais n'est pas bien.

18 Tu t'épuiseras certainement, toi et aussi ce peuple qui est avec toi, car la chose est trop lourde pour toi. Tu ne peux pas la faire toi seul.

19 Maintenant, écoute ma voix ! Je te conseillerai et Dieu sera avec toi1. Sois pour le peuple auprès de Dieu et rapporte les affaires à Dieu.
1 ou : que Dieu soit avec toi !

20 Et enseigne-leur les statuts et les lois, et fais-leur connaître la voie dans laquelle ils doivent marcher et l'œuvre qu'ils ont à faire.

21 Mais toi, choisis parmi tout le peuple des hommes capables, craignant Dieu, des hommes de vérité, haïssant le gain malhonnête, et établis-les sur eux, chefs de milliers, chefs de centaines, chefs de cinquantaines et chefs de dizaines.

22 Et qu'ils jugent le peuple en tout temps. Et il arrivera qu'ils porteront devant toi toutes les grandes affaires ; et toutes les petites affaires, ils les jugeront eux-mêmes. Tu allégeras [la charge qui pèse] sur toi et ils [la] porteront avec toi.

23 Si tu fais cela et que Dieu te le commande, tu pourras subsister et tout ce peuple aussi arrivera en paix à son lieu.

24 Et Moïse écouta la voix de son beau-père et il fit tout ce qu'il avait dit.

25 Et Moïse choisit des hommes capables parmi tout Israël, et il les établit chefs sur le peuple, chefs de milliers, chefs de centaines, chefs de cinquantaines et chefs de dizaines.

26 Et ils jugèrent le peuple en tout temps : ils portaient devant Moïse les affaires difficiles et ils jugeaient eux-mêmes toutes les petites affaires.

27 Et Moïse laissa partir son beau-père et il s'en alla dans son pays.

Jéthro incite Moïse à se décharger sur d'autres d'une partie de son service. Conseil qui a une apparence de sagesse, mais qui méconnaît la puissance de l'Esprit de Dieu! C'est un des principes qui sont à la base de l'institution des clergés. Des hommes sont désignés et investis par d'autres, selon une hiérarchie, comme intermédiaires entre Dieu et les simples «fidèles». Mais la parole de Dieu ne reconnaît à l'Église qu'un seul Chef, pleinement suffisant pour s'occuper de tout ce qui concerne les siens (Éph. 4:5 ep 4.1-7). Et Jésus ne se charge pas seulement des «grandes affaires», des «affaires difficiles». Rien de ce qui nous intéresse n'est trop petit, trop insignifiant pour lui. Ne craignons jamais de nous adresser directement à lui (lire: 1 Pier. 5:7 1p 5.5-7).

Sous son aspect prophétique, ce chapitre nous montre que Christ ne sera pas seul à exercer l'administration du royaume (Matt. 19:28 mt 19.23-30). Quand il viendra au milieu de ses saintes myriades, un ordre sera établi avec des responsabilités différentes, à la pleine gloire de Dieu.

Pendant que le peuple de Dieu va poursuivre son chemin dans le désert, Jéthro s'en retourne dans son pays (v. 27). La vie de la foi, la position d'étranger et de pèlerin n'ont pas d'attrait pour lui. Hélas, combien de chrétiens lui ressemblent!