Exode 18:1-12

Exode 18:1-12

Visite de Jéthro à Moïse

18 Et Jéthro, sacrificateur de Madian, beau-père de Moïse, apprit tout ce que Dieu avait fait à Moïse et à Israël son peuple, [à savoir] que l'Éternel avait fait sortir Israël d'Égypte.

2 Et Jéthro, beau-père de Moïse, prit Séphora, la femme de Moïse, après que celui-ci l'eut renvoyée,

3 et ses deux fils, dont l'un s'appelait Guershom1 — car il avait dit : J'ai séjourné dans un pays étranger —
1 Guershom : séjournant là.

4 et l'autre Éliézer1 — car le Dieu de mon père m'a été en aide et m'a délivré de l'épée du Pharaon.
1 Éliézer : Dieu une aide.

5 Et Jéthro, beau-père de Moïse, alla vers Moïse, avec ses fils et sa femme, au désert, là où il avait dressé son camp, à la montagne de Dieu.

6 Et il fit dire à Moïse : Moi, ton beau-père Jéthro, je viens à toi avec ta femme et ses deux fils avec elle.

7 Et Moïse sortit à la rencontre de son beau-père, et se prosterna, et l'embrassa. Et ils s'informèrent réciproquement de leur bien-être et entrèrent dans la tente.

8 Et Moïse raconta à son beau-père tout ce que l'Éternel avait fait au Pharaon et à l'Égypte à cause d'Israël, toute la fatigue qui les avait atteints en chemin, et comment l'Éternel les avait délivrés.

9 Et Jéthro se réjouit de tout le bien que l'Éternel avait fait à Israël, [et] de ce qu'il l'avait délivré de la main des Égyptiens.

10 Et Jéthro dit : Béni soit l'Éternel qui vous a délivrés de la main des Égyptiens et de la main du Pharaon, qui a délivré le peuple de dessous la main des Égyptiens !

11 Maintenant je reconnais que l'Éternel est plus grand que tous les dieux, précisément dans cette circonstance où les Égyptiens1 agirent méchamment contre les fils d'Israël2.
1 littéralement : ils. 2 littéralement : contre eux.

12 Et Jéthro, beau-père de Moïse, prit un holocauste et des sacrifices pour Dieu. Et Aaron et tous les anciens d'Israël vinrent pour manger le pain devant Dieu avec le beau-père de Moïse.

Nous retrouvons ici Jéthro, le beau-père de Moïse. Il représente les nations de la terre qui, dans un temps à venir, se réjouiront avec le peuple d'Israël de la délivrance dont celui-ci aura été l'objet et donneront gloire à Dieu. Nous remarquons en même temps que Séphora et ses fils, personnifiant l'Église comme nous l'avons vu au ch. 2, n'ont pas participé aux épreuves d'Israël ni à sa délivrance. L'Église aura été enlevée de la terre quand auront lieu les grandes épreuves puis le rétablissement du peuple juif.

Guershom nous rappelle par son nom que Christ, comme Moïse, a été étranger sur la terre où il a séjourné et que l'Église est elle aussi étrangère ici-bas. Mais dans cette position difficile, le secours de Dieu lui est assuré. C'est ce que signifie le nom d'Éliézer. Au v. 8, Moïse rend témoignage de tout ce que Dieu a fait pour les siens. Bel exemple pour nous, n'est-ce pas? Ne craignons pas de raconter à d'autres, en commençant par les membres de notre famille qui l'ignorent, comment nous avons été rachetés. La conséquence de ce témoignage apparaît au v. 11: Jéthro reconnaît la grandeur de l'Éternel, lui donne gloire, offre des sacrifices et enfin mange, autrement dit réalise la communion, avec le peuple racheté, devant Dieu.