Exode 10:24-29; 11:1-10

Exode 10:24-29; 11:1-10

24 Et le Pharaon appela Moïse et dit : Allez, servez l'Éternel ! Seuls votre petit bétail et votre gros bétail resteront. Vos petits enfants iront aussi avec vous.

25 Et Moïse dit : Tu nous donneras aussi dans nos mains des sacrifices et des holocaustes, et nous [les] offrirons à l'Éternel notre Dieu.

26 Nos troupeaux iront aussi avec nous, il n'en restera pas un sabot. Car nous en prendrons pour servir l'Éternel notre Dieu et nous ne savons pas comment nous servirons l'Éternel jusqu'à ce que nous soyons parvenus là-bas.

27 Et l'Éternel endurcit le cœur du Pharaon et il ne voulut pas les laisser partir.

28 Et le Pharaon lui dit : Va-t'en d'auprès de moi ! Prends garde à ne pas revoir mon visage ! Car le jour où tu verras mon visage, tu mourras.

29 Et Moïse dit : Comme tu l'as dit, je ne reverrai plus ton visage.

Annonce du dixième fléau

11 Et l'Éternel dit à Moïse : Je ferai venir encore un fléau sur le Pharaon et sur l'Égypte, après quoi il vous laissera partir d'ici. Lorsqu'il vous laissera partir complètement, il vous chassera définitivement d'ici.

2 Parle donc aux oreilles du peuple : Que chaque homme demande à son voisin, et chaque femme à sa voisine, des objets d'argent et des objets d'or.

3 Et l'Éternel fit que le peuple trouva faveur aux yeux des Égyptiens. Moïse lui-même était un homme très important1 dans le pays d'Égypte, aux yeux des serviteurs du Pharaon et aux yeux du peuple.
1 littéralement : grand.

4 Et Moïse dit : Ainsi parle l'Éternel : Vers minuit je sortirai au milieu de l'Égypte.

5 Et tout premier-né dans le pays d'Égypte mourra, depuis le premier-né du Pharaon qui est assis sur son trône jusqu'au premier-né de la servante qui est derrière la meule, ainsi que tout premier-né des bêtes.

6 Et il y aura un grand cri dans tout le pays d'Égypte, tel qu'il n'y en a pas eu et qu'il n'y en aura plus de semblable.

7 Mais chez tous les fils d'Israël, pas un chien ne remuera sa langue, ni contre un homme ni contre une bête, afin que vous sachiez que l'Éternel fait une distinction entre les Égyptiens et Israël.

8 Et tous tes serviteurs que voici descendront vers moi et se prosterneront devant moi, en disant : Sors, toi et tout le peuple qui est à tes pieds. Et après cela je sortirai. Et Moïse1 sortit de chez le Pharaon dans une ardente colère.
1 littéralement : il.

9 Et l'Éternel dit à Moïse : Le Pharaon ne vous écoutera pas, afin de multiplier mes miracles dans le pays d'Égypte.

10 Et Moïse et Aaron firent tous ces miracles devant le Pharaon. Et l'Éternel endurcit le cœur du Pharaon et il ne laissa pas les fils d'Israël partir de son pays.

Neuf fléaux se sont succédés dans le pays d'Égypte. Il en reste un dixième, plus terrible que tous les précédents, dont nous verrons la signification. Mais il est précédé d'une dernière proposition du Pharaon: «Allez, servez l'Éternel; seul votre petit bétail et votre gros bétail restera» (v. 24). C'était empêcher le peuple d'offrir ensuite des sacrifices et des offrandes. Nous reconnaissons bien là les efforts de Satan pour nous ravir celui qui a été le parfait Sacrifice. Il s'emploie à nous ôter la jouissance de Christ, en particulier quand nous venons au culte le présenter au Père. Il y réussit malheureusement bien souvent. C'est alors une perte pour nous, mais Dieu surtout est frustré de l'offrande précieuse qu'il attend de ses rachetés. Et d'une manière plus générale, la réponse de Moïse nous rappelle que Dieu a des droits non seulement sur nous mais sur tout ce que nous possédons.

Moïse entre ici dans une ardente colère (v. 8). Nous verrons à plusieurs reprises cet homme de Dieu en colère, lui qui pourtant était «très humble, plus que tous les hommes» (Nomb. 12:3 nb 12.1-3; voir Ex. 16:20 ex 16.19-21; 32:19 ex 32.15-20; Lév. 10:16 lv 10.16-18; Nomb. 16:15 nb 16.12-17; 31:14 nb 31.13-18). Mais il s'agit de la gloire de Dieu, du bien de son peuple. Nos colères ont-elles souvent ce motif-là?