Exode 10:12-23

Exode 10:12-23

12 Et l'Éternel dit à Moïse : Étends ta main sur le pays d'Égypte pour [faire venir] les sauterelles, et qu'elles montent sur le pays d'Égypte, et qu'elles mangent toute l'herbe du pays, tout ce que la grêle a laissé.

13 Et Moïse étendit son bâton sur le pays d'Égypte et l'Éternel amena sur le pays un vent d'est, tout ce jour-là et toute la nuit. [Quand] le matin arriva, le vent d'est avait apporté les sauterelles.

14 Et les sauterelles montèrent sur tout le pays d'Égypte et se posèrent sur tout le territoire de l'Égypte, un fléau terrible1. Avant elles il n'y avait pas eu de sauterelles semblables et après elles il n'y en aura pas de pareilles.
1 ou : en quantité énorme ; littéralement : très pesant.

15 Et elles couvrirent la surface1 de tout le pays et le pays fut obscurci. Et elles mangèrent toute l'herbe de la terre, et tout le fruit des arbres que la grêle avait laissé, et il ne resta plus aucune verdure aux arbres ni à l'herbe des champs dans tout le pays d'Égypte.
1 littéralement : l'œil.

16 Et le Pharaon se hâta d'appeler Moïse et Aaron, et il dit : J'ai péché contre l'Éternel votre Dieu et contre vous.

17 Et maintenant, pardonne mon péché encore1 cette fois, je te prie, et suppliez l'Éternel votre Dieu, afin qu'au moins il retire de dessus moi cette mort-ci.
1 ou : seulement.

18 Et il sortit d'auprès du Pharaon et il supplia l'Éternel.

19 Et l'Éternel tourna [le vent en] un vent d'ouest très fort qui enleva les sauterelles et les enfonça dans la mer Rouge. Il ne resta pas une seule sauterelle dans tout le territoire de l'Égypte.

20 Et l'Éternel endurcit le cœur du Pharaon et il ne laissa pas partir les fils d'Israël.

Neuvième fléau : les ténèbres

21 Et l'Éternel dit à Moïse : Étends ta main vers les cieux, et il y aura des ténèbres sur le pays d'Égypte, et des ténèbres que l'on touchera.

22 Et Moïse étendit sa main vers les cieux et il y eut d'épaisses ténèbres dans tout le pays d'Égypte [pendant] trois jours.

23 On ne se voyait pas l'un l'autre et personne ne se leva du lieu où il était pendant trois jours. Mais pour tous les fils d'Israël il y avait de la lumière dans leurs habitations.

Tout ce que la grêle avait laissé est à présent ravagé par les sauterelles. Un fléau terrible! «J'ai péché», répète le Pharaon avec une mauvaise foi évidente, dans le seul but d'être débarrassé des sauterelles. Mais on ne se moque pas de Dieu. Il a laissé passer le moment du pardon (Jér. 46:17 jr 46.17) et l'Éternel endurcit à nouveau son cœur. Puis viennent les ténèbres, trois jours entiers d'épaisses ténèbres! C'était un signe particulièrement frappant pour les Égyptiens. Le soleil, source de lumière, de chaleur, de vie, qu'ils adoraient comme un dieu (Râ), se montre sans pouvoir devant le Créateur de l'univers. Mais dans les habitations de tous les fils d'Israël, il y avait de la lumière. «Quiconque croit en moi ne reste pas dans les ténèbres», déclare le Seigneur Jésus (Jean 12:46 j 12.44-50). Et encore: «Moi je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera jamais dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie» (Jean 8:12 j 8.12-18). Au milieu d'un monde rempli des ténèbres du péché, le croyant peut donc réaliser la présence de la lumière: Christ faisant son habitation chez lui (Jean 14:23 j 14.23-24). Il s'ensuit que pour lui tout est clair: l'état du monde, son avenir, l'état de son propre cœur. Il sait où poser les pieds. Ce qu'il fait peut être vu de tous (Luc 11:36 lc 11.33-36).