Exode 10:1-11

Exode 10:1-11

Huitième fléau : les sauterelles

10 Et l'Éternel dit à Moïse : Va vers le Pharaon, car c'est moi qui ai endurci1 son cœur et le cœur de ses serviteurs, afin que je mette ces signes, les miens, au milieu d'eux2.
1 littéralement : appesanti. 2 littéralement : de lui.

2 Et [c'est] afin que tu racontes aux oreilles de ton fils et du fils de ton fils comment je suis intervenu contre les Égyptiens1 et [quels sont] mes signes que j'ai opérés au milieu d'eux. Et vous saurez que je suis l'Éternel.
1 ou : comment je me suis moqué des Égyptiens ; le mot hébreu a les deux sens.

3 Et Moïse et Aaron allèrent vers le Pharaon et lui dirent : Ainsi dit l'Éternel, le Dieu des Hébreux : Jusqu'à quand refuseras-tu de t'humilier devant moi ? Laisse partir mon peuple pour qu'ils me servent.

4 Car si tu refuses de laisser partir mon peuple, voici, je vais faire venir demain des sauterelles dans ton territoire,

5 et elles couvriront la surface1 du pays, de sorte qu'on ne pourra pas voir la terre. Et elles mangeront le reste de ce qui a échappé, que la grêle vous a laissé, et elles mangeront tout arbre qui croît dans vos champs.
1 littéralement : l'œil.

6 Et elles rempliront tes maisons, et les maisons de tous tes serviteurs, et les maisons de tous les Égyptiens — ce que tes pères n'ont pas vu ni les pères de tes pères, depuis le jour où ils ont été sur la terre jusqu'à ce jour. Et il se tourna et sortit d'auprès du Pharaon.

7 Et les serviteurs du Pharaon lui dirent : Jusqu'à quand celui-ci sera-t-il pour nous un piège ? Laisse partir ces hommes et qu'ils servent l'Éternel leur Dieu ! Ne sais-tu pas encore que l'Égypte est ruinée ?

8 Et l'on fit revenir Moïse et Aaron vers le Pharaon et il leur dit : Allez, servez l'Éternel votre Dieu. Qui sont ceux qui iront ?

9 Et Moïse dit : Nous irons avec nos jeunes gens et avec nos personnes âgées, nous irons avec nos fils et avec nos filles, avec notre petit bétail et avec notre gros bétail, car nous avons [à célébrer] une fête à l'Éternel.

10 Et il leur dit : Que l'Éternel soit donc avec vous quand je vous laisserai partir avec vos petits enfants !1 Regardez, car le mal est devant vous.
1 la formulation est ironique.

11 Il n'en sera pas ainsi. Allez donc, [vous] les hommes adultes, et servez l'Éternel, car c'est là ce que vous avez désiré. Et on les chassa de devant la face du Pharaon.

«J'ai péché», a reconnu le Pharaon (ch. 9 v. 27 ex 9.22-35). Est-ce une vraie repentance? Non: sitôt que la grêle a cessé, il continue de pécher (v. 34 ex 9.22-35) et il endurcit volontairement son cœur. Alors désormais c'est l'Éternel qui endurcira ce cœur (v. 1). Combien c'est solennel! Dieu parle une fois, deux fois (Job 33:14 jb 33.14-18), souvent davantage. Puis un jour il est trop tard. Lecteur, combien de fois Dieu vous a-t-il parlé?

Voici les sauterelles qui menacent une Égypte déjà ruinée. Joseph avait sauvé le pays: le Pharaon le ruine; de même Satan entraîne le monde à sa perte.

À présent, une nouvelle proposition est faite à Moïse: Seuls les adultes iront célébrer la fête. Les petits enfants resteront dans le pays. C'est ainsi que Satan cherche à retenir les âmes par les affections naturelles, les liens de la famille. Mais relisons la belle et importante réponse de Moïse au v. 9. Aucun membre de la famille de la foi, si petit soit-il, ne doit demeurer au pouvoir de l'Ennemi. Ne pensez pas, jeunes amis, que le christianisme soit seulement l'affaire de vos parents. La maison chrétienne forme un tout, et c'est pourquoi il vous est demandé d'en suivre les principes, de vous conformer à ses habitudes et à ses abstentions, même si vous n'en avez pas encore personnellement compris la valeur et la nécessité.