Genèse 49:1-18

Genèse 49:1-18

Bénédictions prophétiques de Jacob à ses douze fils

49 Et Jacob appela ses fils et dit : Rassemblez-vous et je vous ferai savoir ce qui vous arrivera à la fin des jours.

2 Réunissez-vous et écoutez, fils de Jacob ! Écoutez Israël, votre père !

3 Ruben, tu es mon premier-né, ma force et le commencement de ma vigueur, prééminent en dignité et prééminent en force.

4 Bouillonnant comme les eaux, tu n'excelleras pas, car tu es monté sur le lit de ton père, tu l'as alors profané. Il est monté sur mon lit !

5 Siméon et Lévi sont frères. Leurs épées1 ont été des instruments de violence.
1 le sens du mot hébreu est incertain.

6 Mon âme, n'entre pas dans leur plan secret ! Ma gloire, ne t'unis pas à leur assemblée ! Car dans leur colère ils ont tué des hommes1 et pour leur plaisir ils ont coupé les jarrets du taureau.
1 littéralement : [l']homme.

7 Maudite soit leur colère, car elle a été violente, et leur furie, car elle a été cruelle ! Je les diviserai en Jacob et je les disperserai en Israël.

8 Toi, Juda1, tes frères te loueront. Ta main sera sur la nuque de tes ennemis. Les fils de ton père se prosterneront devant toi.
1 Juda : que [Dieu] soit loué ; il y a paronomase en hébreu à propos des noms de Juda, de Dan et de Gad ; autrement dit, la bénédiction est en rapport avec le nom du fils correspondant.

9 Juda est un jeune lion. Tu es monté d'auprès de la proie déchiquetée, mon fils. Il se courbe, il se couche comme un lion et comme une lionne. Qui le fera lever ?

10 Le sceptre ne se retirera pas de Juda ni le bâton de commandement d'entre ses pieds, jusqu'à ce que Shilo vienne. Et à lui sera l'obéissance1 des peuples.
1 ou : le rassemblement.

11 Il attache à la vigne son ânon et au cep excellent le petit de son ânesse. Il lave son vêtement dans le vin et son manteau dans le sang des raisins.

12 Ses yeux sont rouges de vin et ses dents [sont] blanches de lait.

13 Zabulon habitera sur la côte des mers et il sera sur la côte des bateaux. Et sa limite sera près de Sidon.

14 Issacar est un âne robuste, couché entre deux parcs1.
1 ou : limites.

15 Il voit que le repos est bon et que le pays est agréable, et il incline son épaule pour porter et se soumet à la corvée du serviteur.

16 Dan1 jugera son peuple, comme une autre des tribus d'Israël.
1 Dan : juge ; il y a paronomase en hébreu à propos des noms de Juda, de Dan et de Gad ; autrement dit, la bénédiction est en rapport avec le nom du fils correspondant.

17 Dan sera un serpent sur le chemin, une vipère sur le sentier, qui mord les talons du cheval, et son cavalier tombe à la renverse.

18 J'ai attendu ton salut, ô Éternel !

Nous nous trouvons à nouveau devant un chapitre à caractère prophétique. Dans ces dernières paroles de Jacob à ses fils, toute l'histoire du peuple d'Israël se trouve comme tracée d'avance et résumée. Sous les juges et les rois, il s'est corrompu tel Ruben (ch. 35 v. 22 gn 35.22); il a abandonné l'Éternel pour les idoles. Puis, comme en Siméon et Lévi au ch. 34 gn 34.25-31, la violence s'est manifestée dans le rejet des prophètes et du Messie lui-même, provoquant la dispersion du peuple juif parmi les nations. Christ est représenté par Juda, tribu qui est la sienne par la naissance. À Lui est le sceptre du royaume et la domination. Nous retrouvons ensuite Israël dispersé sous le jugement de Dieu, dans l'activité commerciale et en même temps sous la servitude des nations. C'est la période actuelle personnifiée par Zabulon et Issacar. Quant à Dan, il représente l'Antichrist, personnage juif qui dans un proche avenir sera reçu par Israël comme son Messie. «Un serpent sur le chemin», c'est la figure des puissances sataniques qui agiront alors sans retenue. Devant cette perspective effrayante le résidu fidèle ne pourra plus compter que sur la délivrance d'en haut: «J'ai attendu ton salut, ô Éternel!» (v. 18). Cette attente est le leitmotiv des Ps. 130 et 131 ps 130.1-131.3. Et nous, attendons-nous le Seigneur?