Genèse 45:16-28

Genèse 45:16-28

Jacob et sa famille sont invités par le Pharaon à venir s'installer en Égypte

16 Et la nouvelle parvint1 à la maison du Pharaon, laquelle disait : Les frères de Joseph sont arrivés. Et cela fut bon aux yeux du Pharaon et aux yeux de ses serviteurs.
1 littéralement : la voix fut entendue.

17 Et le Pharaon dit à Joseph : Dis à tes frères : Faites ceci : chargez vos bêtes et allez, entrez au pays de Canaan,

18 et prenez votre père et vos familles1, et venez à moi. Et je vous donnerai ce qu'il y a de bon2 dans le pays d'Égypte et vous mangerez les meilleurs produits3 du pays.
1 littéralement : maisons. 2 littéralement : le bon ; sol ou biens. 3 littéralement : la graisse.

19 Et à toi, il t'est ordonné [de leur dire] : Faites ceci : prenez du pays d'Égypte des chariots pour vos petits enfants et pour vos femmes, et faites-y monter votre père, et venez !

20 Que vos yeux ne regrettent pas vos affaires, car ce qu'il y a de bon1 dans tout le pays d'Égypte sera à vous.
1 littéralement : le bon ; sol ou biens.

Les frères de Joseph retournent au pays de Canaan

21 Et les fils d'Israël firent ainsi. Et Joseph leur donna des chariots, sur l'ordre du Pharaon, et il leur donna des provisions pour le chemin.

22 Il leur donna, à chacun d'eux, des vêtements de rechange, et à Benjamin il donna 300 [pièces] d'argent et 5 vêtements de rechange.

23 Et à son père il envoya ceci : 10 ânes chargés de ce qu'il y avait de bon en Égypte, et 10 ânesses chargées de blé, et de pain, et de vivres pour son père, pour le voyage.

24 Et il renvoya ses frères et ils s'en allèrent. Et il leur dit : Ne vous disputez1 pas en chemin !
1 littéralement : trembler ; ou : agiter.

25 Et ils montèrent d'Égypte et arrivèrent au pays de Canaan vers leur père Jacob.

26 Et ils lui annoncèrent [ces choses], en disant : Joseph vit encore et c'est même lui qui gouverne tout le pays d'Égypte. Mais son cœur resta froid, car il ne les croyait pas.

27 Et ils lui rapportèrent toutes les paroles de Joseph qu'il leur avait dites. Et il vit les chariots que Joseph avait envoyés pour le transporter. Alors l'esprit de Jacob leur père se ranima.

28 Et Israël dit : C'est assez ! Joseph mon fils vit encore ! J'irai le voir avant que je meure.

Rendre le bien pour le mal, c'est ce que fait Joseph avec ses frères. C'est ce que le Seigneur nous enseigne (Matt. 5:44 mt 5.43-48), c'est enfin la meilleure façon de gagner le cœur de quelqu'un.

Les frères croyaient apporter le meilleur de ce qu'ils avaient (ch. 43 v. 11 gn 43.11-14): un peu de baume, un peu de miel... Mais maintenant ils peuvent en mesurer l'insignifiance. Le Pharaon en personne leur promet le meilleur de tout le pays et leur dit en même temps: «Que vos yeux ne regrettent pas vos affaires!» (v. 20). La présence du Seigneur et la jouissance de ses gloires sont devant nous. Ce que nous pouvons abandonner pour lui des choses de la terre est sans valeur en comparaison (Marc 10:29, 30 mc 10.28-31). Or nous avons une preuve que Jésus est vivant, glorieux et qu'il nous attend au ciel: il nous a envoyé le Saint Esprit, arrhes de notre héritage (Éph. 1:14 ep 1.3-14). Remarquons en effet que Joseph ne donne pas seulement à ses frères un pays où ils vont demeurer, mais aussi tout ce qu'il faut pour le chemin qui y conduit: Des chariots? Jésus nous a pris en charge. De la nourriture? Sa Parole est à nous. Des vêtements? Christ peut et doit être vu sur nous (Gal. 3:27 gl 3.27-28). Enfin l'exhortation de celui qui connaît si bien ses frères: «Ne vous disputez pas en chemin!» (v. 24). Nous est-elle moins nécessaire?