Genèse 44:18-34

Genèse 44:18-34

18 Et Juda s'approcha de lui et dit : Ah, mon seigneur ! Que ton serviteur, je te prie, dise un mot aux oreilles de mon seigneur et que ta colère ne s'enflamme pas contre ton serviteur. Car tu es comme le Pharaon.

19 Mon seigneur a interrogé ses serviteurs, en disant : Avez-vous un père ou un frère ?

20 Et nous avons dit à mon seigneur : Nous avons un père âgé et un enfant de sa vieillesse, [encore] jeune. Et son frère est mort, et il reste seul de sa mère, et son père l'aime.

21 Et tu as dit à tes serviteurs : Faites-le descendre vers moi afin que je le voie de mes yeux.

22 Et nous avons dit à mon seigneur : Le jeune homme ne peut pas quitter son père. S'il le quitte, son père mourra.

23 Et tu as dit à tes serviteurs : Si votre jeune frère ne descend pas avec vous, vous ne reverrez pas mon visage.

24 Et il est arrivé, quand nous sommes montés vers ton serviteur, mon père, que nous lui avons rapporté les paroles de mon seigneur.

25 Et notre père a dit : Retournez, achetez-nous un peu de vivres !

26 Mais nous avons dit : Nous ne pouvons pas descendre. Si notre plus jeune frère est avec nous, alors nous descendrons, car nous ne pouvons pas voir le visage de l'homme si notre plus jeune frère n'est pas avec nous.

27 Et ton serviteur mon père nous a dit : Vous savez que ma femme m'a donné deux [fils].

28 Et l'un s'en est allé d'auprès de moi, et j'ai dit : Certainement il a été déchiqueté. Et je ne l'ai pas revu jusqu'à présent.

29 Et si vous prenez aussi celui-ci de devant moi, et qu'un accident lui arrive, vous ferez descendre dans le malheur mes cheveux blancs au shéol1.
1 expression très vague pour désigner le séjour des âmes séparées du corps.

30 Et maintenant, si je viens à ton serviteur, mon père, et que le jeune homme ne soit pas avec nous — l'âme de notre père1 est [très] attachée à son âme —
1 littéralement : son âme.

31 il arrivera qu'il mourra en voyant que le jeune homme n'est pas là. Et tes serviteurs feront descendre avec douleur les cheveux blancs de ton serviteur notre père au shéol1.
1 expression très vague pour désigner le séjour des âmes séparées du corps.

32 Car ton serviteur a répondu du jeune homme auprès de mon père, en disant : Si je ne te le ramène pas, alors je serai coupable envers mon père tous mes1 jours.
1 littéralement : les.

33 Et maintenant, que ton serviteur, je te prie, reste l'esclave de mon seigneur à la place du jeune homme, et que le jeune homme monte avec ses frères.

34 Car comment monterai-je vers mon père si le jeune homme n'est pas avec moi ? — de peur que je ne voie le malheur qui atteindrait mon père.

Le but de Joseph était de ramener la pensée de ses frères à plus de 20 ans en arrière, au moment où, près de la citerne, ils étaient restés insensibles à sa détresse quand il leur demandait grâce (ch. 42 v. 21 gn 42.19-26), puis à la douleur de leur vieux père à qui ils avaient cruellement annoncé sa mort. Et Joseph veut voir s'ils sont maintenant capables de comprendre la souffrance d'un jeune frère et celle de leur père. Eh bien, il a réussi à faire enfin vibrer leur cœur! Il est touchant d'entendre Juda parler de leur père âgé et du jeune frère, enfant de sa vieillesse! Quelles leçons nous apprenons là, nous aussi: nous mettre à la place des autres pour comprendre leurs joies et surtout leurs peines. Bien plus encore, entrer par le cœur dans les affections du Père au sujet du Fils, dans sa douleur quand il a vu son Bien-aimé entre les mains des hommes méchants et a entendu son cri sans pouvoir lui répondre. Pénétrer enfin quelque peu dans les souffrances du Fils quand il portait le poids de nos péchés devant la justice divine et que, dans la détresse infinie de son âme, il traversait l'abandon de Dieu pour nous. Ne sommes-nous pas souvent tristement insensibles à ces grands sujets dont l'Esprit veut nous occuper?