Genèse 36:1-43

Genèse 36:1-43

Générations d'Ésaü – Installation de sa famille en Édom

36 Et voici les générations d'Ésaü, qui est Édom.

2 Ésaü prit ses femmes parmi les filles de Canaan : Ada, fille d'Élon, le Héthien ; et Oholibama, fille d'Ana, fille de Tsibhon, le Hévien ;

3 et Basmath, fille d'Ismaël, sœur de Nebaïoth.

4 Et Ada donna Éliphaz à Ésaü ; et Basmath donna naissance à Rehuel.

5 Et Oholibama donna naissance à Jehush, et Jahlam, et Coré. Ceux-là sont les fils d'Ésaü, qui lui naquirent dans le pays de Canaan.

6 Et Ésaü prit ses femmes, et ses fils, et ses filles, et toutes les gens1 de sa maison, et ses troupeaux, et tout son bétail, et tous les biens qu'il avait acquis dans le pays de Canaan, et il s'en alla dans un pays, loin de son frère Jacob.
1 littéralement : âmes.

7 Car leurs biens étaient trop grands pour qu'ils puissent habiter ensemble, et le pays où ils séjournaient ne suffisait plus pour eux1 à cause de leurs troupeaux.
1 littéralement : ne pouvait pas les porter.

8 Et Ésaü habita dans la montagne de Séhir. Ésaü, c'est Édom.

9 Et voici les générations d'Ésaü, père d'Édom, dans la montagne de Séhir.

10 Voici les noms des fils d'Ésaü : Éliphaz, fils d'Ada, femme d'Ésaü ; Rehuel, fils de Basmath, femme d'Ésaü.

11 Et les fils d'Éliphaz furent Théman, Omar, Tsepho, et Gahtam, et Kenaz.

12 Et Thimna était une concubine d'Éliphaz, fils d'Ésaü, et elle donna Amalek à Éliphaz. Ceux-là sont les fils d'Ada, femme d'Ésaü.

13 Et voici les fils de Rehuel : Nakhath et Zérakh, Shamma et Mizza. Ceux-là sont les fils de Basmath, femme d'Ésaü.

14 Et ceux-là sont les fils d'Oholibama, fille d'Ana, fille de Tsibhon, femme d'Ésaü : elle donna à Ésaü Jehush, et Jahlam, et Coré.

15 Voici les chefs1 des fils d'Ésaü. Les fils d'Éliphaz, premier-né d'Ésaü : le chef Théman, le chef Omar, le chef Tsepho, le chef Kenaz,
1 chefs de clan ou de famille.

16 le chef Coré, le chef Gahtam, le chef Amalek. Ceux-là sont les chefs [issus] d'Éliphaz, dans le pays d'Édom. Ceux-là sont les fils d'Ada.

17 Et voici les fils de Rehuel, fils d'Ésaü : le chef Nakhath, le chef Zérakh, le chef Shamma, le chef Mizza. Ceux-là sont les chefs [issus] de Rehuel, dans le pays d'Édom. Ceux-là sont les fils de Basmath, femme d'Ésaü.

18 Et voici les fils d'Oholibama, femme d'Ésaü : le chef Jehush, le chef Jahlam, le chef Coré. Ceux-là sont les chefs [issus] d'Oholibama, fille d'Ana, femme d'Ésaü.

19 Ce sont là les fils d'Ésaü, et ce sont là leurs chefs. Ésaü, c'est Édom1.
1 littéralement : Lui [est] Édom.

20 Voici les fils de Séhir le Horien, qui habitaient le pays : Lotan, et Shobal, et Tsibhon, et Ana,

21 et Dishon, et Étser, et Dishan. Ceux-là sont les chefs des Horiens, les fils de Séhir, dans le pays d'Édom.

22 Et les fils de Lotan étaient Hori et Hémam. Et la sœur de Lotan [était] Thimna.

23 Et voici les fils de Shobal : Alvan, et Manakhath, et Ébal, Shepho et Onam.

24 Et voici les fils de Tsibhon : Aïa et Ana. C'est cet Ana qui trouva les sources chaudes dans le désert pendant qu'il faisait paître les ânes de son père Tsibhon.

25 Et voici les enfants1 d'Ana : Dishon, et Oholibama, fille d'Ana.
1 littéralement : fils.

26 Et voici les fils de Dishon1 : Hemdan, et Eshban, et Jithran, et Keran.
1 hébreu : Dishan.

27 Voici les fils d'Étser : Bilhan, et Zaavan, et Akan.

28 Voici les fils de Dishan : Uts et Aran.

29 Voici les chefs des Horiens : le chef Lotan, le chef Shobal, le chef Tsibhon, le chef Ana,

30 le chef Dishon, le chef Étser, le chef Dishan. Ceux-là sont les chefs des Horiens, selon leurs chefs, dans le pays de Séhir.

31 Et voici les rois qui régnèrent dans le pays d'Édom, avant qu'un roi ne règne sur les fils d'Israël.

32 Béla, fils de Béor, régna sur Édom, et le nom de sa ville était Dinhaba.

33 Et Béla mourut et Jobab, fils de Zérakh, de Botsra, régna à sa place.

34 Et Jobab mourut et Husham, du pays des Thémanites, régna à sa place.

35 Et Husham mourut et à sa place régna Hadad, fils de Bedad, qui frappa Madian dans les champs de Moab. Et le nom de sa ville était Avith.

36 Et Hadad mourut et Samla, de Masréka, régna à sa place.

37 Et Samla mourut et Saül, de Rehoboth-Nahar1, régna à sa place.
1 Rehoboth-Nahar : largeurs du fleuve.

38 Et Saül mourut et Baal-Hanan, fils d'Acbor, régna à sa place.

39 Et Baal-Hanan, fils d'Acbor, mourut et Hadar1 régna à sa place. Et le nom de sa ville était Pahu et le nom de sa femme, Mehétabeël, fille de Matred, fille de Mézahab.
1 Hadad (?).

40 Et voici les noms des chefs d'Ésaü, selon leurs familles, selon leurs lieux, par leur nom : le chef Thimna, le chef Alva, le chef Jetheth,

41 le chef Oholibama, le chef Éla, le chef Pinon,

42 le chef Kenaz, le chef Théman, le chef Mibtsar,

43 le chef Magdiel, le chef Iram. Ceux-là sont les chefs d'Édom, selon leurs habitations dans le pays de leur possession. C'est Ésaü, le père d'Édom.

Après la naissance de Benjamin la famille de Jacob est maintenant complète (ch. 35 v. 23 à 26 gn 35.23-26). Mais parallèlement la famille d'Ésaü prospère. Elle compte de nombreux chefs, ainsi que des rois. Certains jeunes gens ambitionnent de devenir des chefs, mais combien il est meilleur d'obéir au Seigneur et de servir les siens que d'avoir autorité sur d'autres personnes. Le Seigneur l'enseigne à ses disciples: «Vous savez que ceux qui paraissent gouverner les nations dominent en seigneurs sur elles... mais il n'en est pas ainsi parmi vous... celui qui voudra devenir le premier parmi vous sera l'esclave de tous» (Marc 10:42 à 44 mc 10.35-45).

Parmi les hommes puissants mentionnés dans ce chapitre, l'un trouvera des sources chaudes au désert, image de toutes les déceptions de ce monde et de ce qui ne désaltère pas (v. 24). Un autre, Amalek, deviendra le plus acharné de tous les ennemis d'Israël et ce dernier aura affaire à lui tout au long de son histoire.

La fin du v. 8 nous rappelle: Ésaü c'est Édom! Le nom de Jacob le supplanteur a été changé en Israël: Prince de Dieu, tandis que celui d'Ésaü est devenu Édom (ch. 25 v. 30 gn 25.29-34) qui signifie «roux», «potage». Terrible ironie! Cet homme et sa race, de génération en génération, ont été condamnés à porter comme nom celui du plat échangé contre sa bénédiction.