Genèse 30:1-24

Genèse 30:1-24

30 Et Rachel vit qu'elle ne donnait pas d'enfants à Jacob, et Rachel fut jalouse de sa sœur, et elle dit à Jacob : Donne-moi des fils, sinon je meurs.

2 Et la colère de Jacob s'enflamma contre Rachel et il dit : Suis-je à la place de Dieu qui t'a refusé le fruit du ventre ?

3 Et elle dit : Voici ma servante Bilha. Va vers elle et elle donnera naissance à un enfant sur mes genoux, et moi aussi je me bâtirai [une maison] par elle.

4 Et elle lui donna Bilha, sa servante, pour femme, et Jacob alla vers elle.

5 Et Bilha conçut et donna un fils à Jacob.

6 Et Rachel dit : Dieu m'a fait justice, et il a aussi entendu ma voix, et m'a donné un fils. C'est pourquoi elle l'appela du nom de Dan1.
1 Dan : juge.

7 Et Bilha, servante de Rachel, conçut encore et donna un deuxième fils à Jacob.

8 Et Rachel dit : J'ai combattu avec ma sœur des combats de Dieu [et] aussi, je l'ai emporté. Et elle l'appela du nom de Nephthali1.
1 Nephthali : ma lutte.

9 Et Léa vit qu'elle avait cessé d'avoir des enfants, et elle prit Zilpa, sa servante, et la donna pour femme à Jacob.

10 Et Zilpa, servante de Léa, donna un fils à Jacob.

11 Et Léa dit : Quelle chance !1 Et elle l'appela du nom de Gad2.
1 ou : Quel bonheur ! 2 Gad : chance ; ou : bonheur.

12 Et Zilpa, servante de Léa, donna un deuxième fils à Jacob.

13 Et Léa dit : Pour mon bonheur ! Car les filles me diront bienheureuse. Et elle l'appela du nom d'Aser1.
1 Aser : heureux.

14 Et Ruben sortit aux jours de la moisson des blés et il trouva des mandragores dans les champs et les apporta à Léa, sa mère. Et Rachel dit à Léa : Donne-moi, je te prie, des mandragores de ton fils.

15 Et elle lui dit : Est-ce trop peu d'avoir pris mon mari, pour que tu prennes aussi les mandragores de mon fils ? Et Rachel dit : Eh bien, il couchera avec toi cette nuit pour les mandragores de ton fils.

16 Et Jacob revint des champs sur le soir et Léa sortit à sa rencontre et dit : C'est à moi que tu viendras, car je t'ai engagé [au prix] des mandragores de mon fils. Et il coucha avec elle cette nuit-là.

17 Et Dieu exauça1 Léa et elle conçut et donna un cinquième fils à Jacob.
1 littéralement : entendit.

18 Et Léa dit : Dieu m'a donné mon salaire, parce que j'ai donné ma servante à mon mari. Et elle l'appela du nom d'Issacar1.
1 Issacar : il y a salaire.

19 Et Léa conçut encore et donna un sixième fils à Jacob.

20 Et Léa dit : Dieu m'a fait un beau cadeau. Cette fois mon mari habitera avec moi, car je lui ai donné six fils. Et elle l'appela du nom de Zabulon1.
1 Zabulon : habitation.

21 Et après [cela], elle donna naissance à une fille et elle l'appela du nom de Dina1.
1 Dina : justice ; mot de la même racine que Dan.

Rachel donne naissance à Joseph

22 Et Dieu se souvint de Rachel et Dieu l'exauça et la rendit féconde1.
1 littéralement : ouvrit son utérus.

23 Et elle conçut, et donna naissance à un fils, et elle dit : Dieu a ôté mon déshonneur.

24 Et elle l'appela du nom de Joseph1, en disant : Que l'Éternel m'ajoute un autre fils !
1 Joseph : qu'il ajoute.

Ces versets nous présentent la famille de Jacob. Page importante de l'Ancien Testament, puisque les douze fils du patriarche deviendront à leur tour douze patriarches (Act. 7:8 ac 7.1-10) et donneront leurs noms aux tribus d'Israël! Par leur moyen se réaliseront les promesses faites à Abraham et à Isaac, ainsi qu'à Jacob lors de sa nuit à Béthel. De Lévi descendront les sacrificateurs, de Juda les rois, puis le Messie lui-même.

Les membres de cette famille sont, à l'exception de Joseph, à l'image de leur chef: calculs, rivalités, expédients douteux les caractérisent. Malgré ces égarements, Dieu a les yeux sur cette famille et veut la bénir. De même aujourd'hui les familles des croyants sont précieuses au cœur du Seigneur. Il nous connaît chacun par son nom, et dès nos premiers pas nous prépare pour le service auquel il nous destine. Et quel est l'appel glorieux des croyants maintenant? N'est-ce pas d'être «un royaume, des sacrificateurs pour son Dieu et Père»? (Apoc. 1:6 ap 1.4-6).

La naissance de Joseph, type de Christ, annonce pour la famille de Jacob la fin de sa servitude et le retour au pays de la promesse (v. 25 gn 30.25-26). Spirituellement il en est toujours ainsi: c'est à partir du moment où Christ prend sa place dans nos maisons et dans nos cœurs que nous sommes en mesure de goûter la délivrance et la bénédiction céleste.