Genèse 24:32-49

Genèse 24:32-49

32 Et l'homme entra dans la maison. Et Laban1 déchargea les chameaux, et donna de la paille et du fourrage aux chameaux, et de l'eau pour laver les pieds de l'homme2 et les pieds des gens qui étaient avec lui.
1 littéralement : il. 2 littéralement : ses pieds.

33 Et on mit devant lui de quoi manger, mais il dit : Je ne mangerai pas avant d'avoir dit ce que j'ai à dire1. Et Laban2 dit : Parle !
1 littéralement : mes paroles. 2 littéralement : il.

34 Et il dit : Je suis le serviteur d'Abraham.

35 Or l'Éternel a béni abondamment mon seigneur et il est devenu puissant1. Et il lui a donné du petit bétail, et du gros bétail, et de l'argent, et de l'or, et des serviteurs, et des servantes, et des chameaux, et des ânes.
1 littéralement : grand.

36 Et Sara, la femme de mon seigneur, a donné dans sa vieillesse un fils à mon seigneur et il lui a donné tout ce qu'il a.

37 Et mon seigneur m'a fait jurer, en disant : Tu ne prendras pas de femme pour mon fils parmi les filles des Cananéens, dans le pays desquels j'habite.

38 Mais c'est bien vers la maison de mon père et vers ma famille que tu iras, et que tu prendras une femme pour mon fils.

39 Et je dis à mon seigneur : Peut-être la femme ne voudra-t-elle pas me suivre1 ?
1 littéralement : aller derrière moi.

40 Et il me dit : L'Éternel, devant qui j'ai marché, enverra son ange avec toi et fera réussir ton voyage. Et tu prendras pour mon fils une femme de ma famille et de la maison de mon père.

41 Quand tu seras arrivé auprès de ma famille, alors tu seras dégagé du serment que je te fais faire1. Et si on ne te la donne pas, alors tu seras dégagé du serment que je te fais faire1.
1 littéralement : de mon serment ; il s'agit d'un serment avec malédiction.

42 Et je suis venu aujourd'hui à la source et j'ai dit : Éternel, Dieu de mon seigneur Abraham, si tu veux bien faire réussir le voyage que je fais,

43 voici, je me tiens près de la source d'eau. Qu'il arrive que la jeune fille qui sortira pour puiser et à qui je dirai : Donne-moi à boire, je te prie, un peu d'eau de ta cruche

44 — et qui me dira : Bois toi-même et je puiserai aussi pour tes chameaux — que celle-là soit la femme que l'Éternel a destinée au fils de mon seigneur.

45 Avant que j'aie achevé de parler dans mon cœur, voici, Rebecca est sortie, sa cruche sur l'épaule, et elle est descendue à la source et a puisé. Et je lui ai dit : Donne-moi à boire, je te prie !

46 Et elle s'est empressée d'abaisser sa cruche de dessus son épaule1, et elle a dit : Bois et j'abreuverai aussi tes chameaux. Et j'ai bu et elle a aussi abreuvé les chameaux.
1 littéralement : de dessus elle.

47 Et je l'ai interrogée et j'ai dit : De qui es-tu fille ? Et elle a dit : Je suis la fille de Bethuel, le fils de Nakhor, [celui] que Milca lui a donné. Et j'ai mis l'anneau à son nez et les bracelets à ses poignets1.
1 littéralement : sur ses mains.

48 Et je me suis incliné, et je me suis prosterné devant l'Éternel, et j'ai béni l'Éternel, le Dieu de mon seigneur Abraham, qui m'a conduit par le vrai chemin, pour prendre la fille du frère de mon seigneur pour son fils.

49 Et maintenant, si vous voulez user de grâce et de vérité envers mon seigneur, déclarez-le-moi. Et sinon, déclarez-le-moi et je me tournerai à droite ou à gauche.

L'Éternel a conduit, comme par la main, le serviteur d'Abraham dans la famille de son seigneur. Celui-ci lui avait fait promettre solennellement de ne pas prendre de femme pour son fils parmi les filles des Cananéens (v. 3 gn 24.1-4). Jeunes amis qui connaissez Jésus, même si le mariage se présente pour vous comme une éventualité encore lointaine, il n'est pas trop tôt pour retenir très fermement l'enseignement de la Parole à ce sujet: «Ne vous mettez pas sous un joug mal assorti avec les incrédules: car... quelle part a le croyant avec l'incrédule?,» (2 Cor. 6:14, 15 2cr 6.14-7.1). Un enfant de Dieu ne peut se marier que dans la famille de la foi, c'est-à-dire avec un autre enfant de Dieu. Ceux qui n'ont pas tenu compte de cette injonction ont pu le confesser plus tard avec beaucoup de tristesse: une union avec un inconverti n'est pas seulement une désobéissance formelle à la Parole du Seigneur, mais aussi une source de peines et de chagrins pour toute la vie.

Quel témoignage le serviteur d'Abraham rend à son maître auquel il est fier d'appartenir (v. 34 à 36)! Il est puissant, il est riche, il a un fils, héritier de tout ce qui est à lui. C'est ainsi que le Saint Esprit, quand il est reçu dans un cœur, fait connaître le Père et le Fils, et c'est ainsi que nous, rachetés du Seigneur, devrions savoir en parler.